La Stratégie pour le développement durable 2016–2019 de la Suisse désigne des objectifs à atteindre avant 2030

Article, 08.12.2016

Le Conseil fédéral a adopté la «Stratégie pour le développement durable 2016–2019» en 2016. Ce document expose les visions du développement durable et désigne des objectifs concrets à atteindre avant 2030. Il indique également les contributions de la Suisse à l’Agenda 2030 durant la législature en cours.

La Stratégie pour le développement durable 2016-2019 participe à la réalisation de l’Agenda 2030.
La Stratégie pour le développement durable 2016-2019 participe à la réalisation de l’Agenda 2030. © DFAE EDA

Le développement durable et son encouragement par la Confédération sont un mandat constitutionnel (art. 2, 54 et 73 Cst.). Depuis 1997, le Conseil fédéral fixe dans une stratégie ses intentions politiques pour la mise en œuvre du développement durable en Suisse. Cette stratégie oriente l’action helvétique  dans les domaines importants, dans le but de garantir la cohérence du développement durable du pays. Une telle cohérence implique la coordination des activités au sein des différents échelons de l’Etat et une collaboration avec des partenaires économiques, de la société civile et des milieux scientifiques.

La cinquième Stratégie pour le développement durable, qui fait partie du message sur le Programme de la législature 2016–2019, accorde une grande importance à l'Agenda 2030. Elle en reprend déjà des points essentiels et devra à l'avenir être encore plus coordonnée avec son contenu. À long terme, il faut tendre à aligner le plus possible la Stratégie sur l'Agenda 2030 pour assurer ainsi la contribution suisse à l'atteinte de ses Objectifs de développement durable d'ici 2030. 

Plan d’action et coordination globale

Pour que les objectifs qu'elle mentionne puissent être atteints, la Stratégie comprend un plan d'action qui énonce des mesures de politique intérieure relevant de neuf champs d'action thématiques relatifs aux domaines politiques prioritaires du développement durable. Ces champs d’action incluent par exemple la compétitivité du système économique et financier suisse, sa capacité de résilience, le maintien des ressources naturelles, la sécurité sociale, la cohésion sociale et l’égalité des sexes.

C'est l'Office fédéral du développement territorial (ARE) qui est responsable de la politique de développement durable au niveau fédéral et de la Stratégie pour le développement durable. La coordination au sein de la Confédération a lieu au Comité interdépartemental pour le développement durable (CIDD) qui réunit quelque 35 services fédéraux.