Conférence de Munich sur la sécurité : Didier Burkhalter estime que l’OSCE est un acteur majeur pour rétablir la confiance en Europe

Communiqué de presse, 18.02.2017

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter a estimé, samedi lors de la Conférence de Munich sur la sécurité, que l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) avait plus que jamais un rôle majeur à jouer dans le renforcement de la sécurité du continent européen. Le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a appelé les membres de l’OSCE « à développer des actions communes visant à réduire les incertitudes politiques et à reconstruire un climat de confiance à travers un dialogue structuré au sein de l’OSCE».

Conseiller fédéral Didier Burkhalter à son arrivée à la Conférence de Munich sur la sécurité
Conseiller fédéral Didier Burkhalter à son arrivée à la Conférence de Munich sur la sécurité © DFAE

« La crise ukrainienne, qui a éclaté il y a trois ans, a mis à mal le partenariat entre l’Ouest et la Russie et a remis en cause des acquis essentiels à la sécurité comme le contrôle des armes », a relevé le chef du DFAE. Plus récemment, « les incertitudes sur les intentions de la nouvelle administration américaine, sur l‘évolution future de la relation entre Américains et Russes ou sur les conséquences du Brexit et des élections à venir dans plusieurs pays européens, rendent la politique de sécurité européenne non seulement plus incertaine mais également plus complexe », a souligné Didier Burkhalter devant ses collègues de l’OSCE réunis, en marge de la Conférence de Munich, par la présidence autrichienne de l’organisation.

« Renforcer l’OSCE comme plateforme de discussions et comme instrument d’actions communes est une des priorités de la politique étrangère de la Suisse », a expliqué le conseiller fédéral qui a estimé que l’OSCE avait déjà réalisé des progrès dans ce domaine. Notamment en remettant à l’agenda la question du contrôle des armes conventionnelles et en relançant la discussion, lors de la réunion ministérielle en décembre dernier à Hambourg, sur les défis et les risques actuels et à venir pour la sécurité dans la zone de l’OSCE.

Le chef de la diplomatie suisse a également indiqué que la Suisse soutiendra, par son expertise et par ses idées, les efforts faits par la présidence autrichienne pour continuer, cette année, ce dialogue sur la sécurité. Il a rappelé que la question du contrôle des armes conventionnelles devait en faire partie et a souligné que des thèmes comme la cybersécurité, la lutte contre le terrorisme ou contre l’extrémisme violent étaient susceptibles d’intéresser tous les pays de l’OSCE. « Une coopération renforcée pour trouver des solutions à des défis que nous avons en commun nous aidera à reconstruire la confiance », a conclu le chef du DFAE.


Informations complémentaires

Discours du conseiller fédéral Didier Burkhalter (en)


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères