«Le DFAE, peut-être une idée pour le futur»: des jeunes jettent un regard intéressé et critique sur le DFAE dans le cadre de la journée «Futur en tous genres»

Communiqué de presse, 10.11.2016

Plus de 60 enfants et adolescents ont découvert aujourd’hui le DFAE et le lieu de travail d’un de leurs parents, proches ou connaissances dans le cadre de la journée «Futur en tous genres». En fin de matinée, ils ont eu la chance de rencontrer le conseiller fédéral Didier Burkhalter, qui leur a présenté la salle du Conseil fédéral et répondu à leurs nombreuses questions. Le chef du DFAE s’est réjoui de l’enthousiasme de ce jeune public. L’après-midi, les visiteurs se sont familiarisés avec le travail du DFAE dans le cadre de différents ateliers.

Le Conseil fédéral Didier Burkhalter pose avec des enfants et des adolescents lors de la journée «Futur en tous genres» 2016.
©

Le Département fédéral des affaires étrangères DFAE a reçu aujourd’hui la visite de plus de 60 enfants et adolescents dans le cadre de la journée «Futur en tous genres». Ces jeunes sont venus se confronter, le temps d’une journée, au «monde réel» du travail et prêter main forte à un de leurs parents, parrains ou marraines, oncles ou tantes, voisins ou connaissances. Le but de cette journée au DFAE était en outre de donner aux jeunes un aperçu de la diversité des horizons et des thèmes qu’offrent le monde professionnel en général, et le DFAE en particulier. Pour l’occasion, la section Égalité des chances DFAE et questions globales relatives au genre avait concocté un programme très varié.

«Je ne sais pas comment les gens ici supportent de rester assis aussi longtemps sur une chaise», s’étonne Davide après avoir découvert le poste de travail de sa mère. Severin, pour sa part, a été surpris par le fait que son parrain était sans cesse au téléphone. Il a également été impressionné par la capacité des gens «à taper aussi vite à l’ordinateur».

Après la visite des postes de travail, les jeunes ont rencontré le conseiller fédéral Didier Burkhalter. «D’abord, nous avons attendu plus de vingt minutes parce qu’il avait une séance qui a duré plus longtemps. Puis il est arrivé et il s’est présenté. Ensuite, nous sommes allés dans la salle du Conseil fédéral. Il y avait sept sièges pour les conseillers fédéraux. Un chanceux a pu s’asseoir sur la chaise du président (mais juste un petit moment!) tandis que les autres restaient debout. M. Burkhalter a répondu à nos questions. Elles étaient presque toutes en allemand. À la fin, nous sommes sortis pour faire une photo de groupe, et ceux qui le voulaient pouvaient être pris en photo avec M. Burkhalter. Une partie seulement a été assez courageuse pour le faire. Nous sommes partis heureux avec nos cadeaux: du chocolat suisse et une vache en bois Happy Lilly.»

L’après-midi, des ateliers ont permis aux visiteurs de se faire une idée précise de certaines thématiques du DFAE.

- Atelier Information DFAE: dans le cadre de cet atelier, les jeunes ont découvert les différents moyens de communication. Par la suite, Nadia, Fabian, Davide, Fiona, Severin et Joachim ont eu la lourde tâche de rédiger le communiqué du DFAE sur la journée «Futur en tous genres», que vous découvrez à l’instant.

- Atelier Présence Suisse: «Nous avons appris aujourd’hui que Présence Suisse promeut l’image de la Suisse au travers de la ‘House of Switzerland’ et d’expositions à l’étranger. Les visiteurs peuvent y visiter des expositions, découvrir des paysages et des curiosités touristiques et vivre des expériences uniques», résument Seraphim et Samuel.

- Atelier Direction des ressources: «C’est impressionnant de voir combien de personnes veulent devenir traductrices ou traducteurs, et maîtrisent autant de langues», s’étonnent Laurin et Darjo, qui ont aussi appris «qu’après la troisième ou quatrième langue, il devient plus facile d’en apprendre de nouvelles, par exemple l’arabe ou le chinois...».

- Atelier Direction du développement et de la coopération: l’atelier de la Division Afrique occidentale portait sur le thème de l’éducation. Lina a été frappée par une vidéo d’enfants en Afrique qui n’avaient pas de moyen de transport pour se rendre à l’école et pour qui le trajet était donc très dangereux. Silia est d’avis que malgré ces circonstances, les enfants aiment aller à l’école et qu’ils y prennent plaisir. Enfin, Lena a été marquée par le fait que dans certains pays, les classes peuvent compter plus de 80 élèves, soit bien plus qu’en Suisse. Elle trouve également injuste que dans certains pays pauvres, les garçons bénéficient de plus d’avantages que les filles: ils ont par exemple plus de livres et un meilleur matériel scolaire.

- Atelier Informatique DFAE: Alissa a appris à «utiliser les différents systèmes d’exploitation Windows», ce qui lui a bien plu, et s’est essayée à la programmation. Gianluca s’est également initié à la programmation simple. «On nous a aussi montré comment fonctionne un ordinateur.»

- Atelier Aide humanitaire: avec son groupe, Florence a «appris à rendre potable de l’eau sale». Elle a apprécié l’atelier. Elle s’imagine volontiers «travailler pour l’Aide humanitaire et aider les gens dans un pays frappé par une catastrophe». Pour sa part, Noé a trouvé l’atelier passionnant: «Nous avons découvert ce que fait l’Aide humanitaire, avons pu enfiler les mêmes vestes que les personnes sur le terrain et construit une tente ensemble, comme en Haïti après la catastrophe ».


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères