Le conseiller fédéral Didier Burkhalter s’entretient avec le Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU Zeid Ra’ad Al-Hussein sur les défis de la protection des droits de l’homme

Communiqué de presse, 29.11.2016

Le Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, Zeid Ra’ad Al-Hussein, a fait une visite officielle à Berne le 29 novembre 2016. Il a été reçu par le chef du DFAE Didier Burkhalter, le secrétaire d’Etat du DFAE Yves Rossier, ainsi que des membres des bureaux et des commissions de politique extérieure des Chambres fédérales. Les échanges ont porté sur des sujets de l’actualité internationale des droits de l’homme comme la situation en Syrie, au Yémen ou au Burundi, et ont permis d’évoquer le soutien de la Suisse au renforcement du Haut-Commissariat, un acteur clé dans l’action internationale pour le respect des droits de l’homme. Le niveau de financement actuel du Haut-Commissariat, qui représente 3,5% du budget ordinaire de l’ONU, limite son impact stratégique dans la conduite de l’action de l’ONU en matière de droits de l’homme.

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter et le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme Zeid Ra'ad Zeid Al-Hussein au Palais fédéral à Berne, devant les drapeaux de la Suisse et des Nations Unies.
Didier Burkhalter a confirmé à Zeid Ra'ad Zeid Al-Hussein que la Suisse continuerait à accorder son soutien politique et financier au HCDH dans les années à venir. EDA

La protection des droits de l’homme et des liberté de chaque individu contribue à la sécurité internationale, à la paix et au développement durable. Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) est un partenaire important de l’engagement de la Suisse en faveur des droits de l’homme, à la fois au niveau thématique et dans de nombreux pays prioritaires de la coopération internationale de la Suisse. Lors de la discussion  avec le Haut-Commissaire Zeid Ra’ad Al-Hussein, le chef du DFAE Didier Burkhalter l’a assuré que le soutien politique et financier de la Suisse au HCDH se poursuivrait.

Renforcer la contribution des droits de l’homme à la prévention des conflits

L’entretien a aussi porté sur le suivi à apporter à l’Appel du 13 juin 2016 pour que les droits de l’homme soient au cœur de la prévention des conflits. Cette initiative, lancée par la Suisse à l’occasion des 10 ans du Conseil des droits de l’homme, est soutenue à l’heure actuelle par 70 Etats. Le HCDH jouera un rôle clé dans sa mise en œuvre, car les droits de l’homme sont souvent des signes avant-coureurs que la paix et la sécurité sont menacées. Le Haut-Commissaire Zeid Ra’ad Al-Hussein a appelé à mettre le respect des droits de l’homme des migrants au centre des politiques internationales de gestion de la migration. Les deux interlocuteurs se sont entendus sur le fait que, face à l’ampleur des phénomènes migratoires actuels, une action efficace implique également une amélioration de la situation des droits de l’homme dans les pays d’origine des migrants.

Développer la coopération pour la promotion des droits de l’homme

Le Haut-Commissaire s’est également entretenu avec le secrétaire d’Etat du DFAE Yves Rossier, pour aborder la situation des droits de l’homme dans des pays d’intérêt commun, notamment la Syrie, l’Ukraine ou le Burundi, dans lesquels le HCDH mène des activités de d’observation soutenues par la Suisse. Les dynamiques au sein du Conseil des droits de l’homme, dont la Suisse est à nouveau membre depuis cette année, ainsi que les initiatives de la Suisse pour renforcer la prise en compte des droits de l’homme dans l’action globale de l’ONU ont aussi été évoquées.

Zeid Ra’ad Al-Hussein s’est également entretenu avec le Président de la Commission de politique extérieure du Conseil des Etats, Christian Levrat, ainsi qu’avec des membres des Bureaux et des commission de politique extérieure des chambres fédérales. Ces échanges ont permis de mettre en avant le rôle des parlements dans les défis actuels du HCDH et de la protection des droits de l’homme dans le monde et de parler des situations particulièrement préoccupantes en matière de droits de l’homme.

Renforcer l’assise financière du HCDH

Le HCDH est l’objet de plus en plus de sollicitations des Etats, notamment pour déployer des efforts dans des contextes de crises et de conflits. La Suisse, Etat hôte, s’engage pour un meilleur financement de l’action de l’ONU en matière de droits de l’homme – le HCDH reçoit 3,5% du budget ordinaire de l’organisation. La Suisse compte parmi les principaux donateurs du HCDH, dont les besoins actuels ne sont couverts qu’à 40% par le budget ordinaire de l’ONU. En 2016, la Suisse a versé une contribution volontaire de plus de cinq millions de francs à l’agence onusienne. La Suisse cofinance notamment les activités de observation du respect des droits de l’homme en Syrie et au Yémen ainsi que la présence du HCDH dans le Territoires palestiniens occupés, en Ukraine et au Honduras, où un nouveau bureau du HCDH a été inauguré le 23 novembre.


Informations complémentaires

Haut-Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme – soutien de la Suisse
Appel du 13 juin 2016 pour que les droits de l’homme soient au cœur de la prévention des conflits
Engagement de la Suisse en matière de droits de l’homme
Stratégie droits de l'homme du DFAE 2016-2019
ABC des droits de l'homme


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères