Mitigation Action Plans and Scenarios Programme (MAPS)

Projet terminé

Le Pérou et le Chili, comme beaucoup d’autres pays émergeants, cherchent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre sans compromettre leur développement économique, tout en s’adaptant aux effets du changement climatique. Le projet vise à partager avec ces pays l’expérience très positive faite dans ce sens en Afrique du Sud : génération d’une base scientifique solide pour produire des options et scénarios à long terme et négocier entre partenaires économiques et sociaux des plans de développement à bas niveau de carbone.

Pays/région Thème Période Budget
Ande
Brésil
Changement climatique & environnement
Governance
Protection de la biosphère
Politique de l’environnement
Décentralisation
01.06.2012 - 30.06.2017
CHF 3'400'000
Contexte

Le Pérou et le Chili, comme d’autres pays émergents cherchent des modèles socioéconomiques et des options technologiques leur permettant de s’adapter aux effets du réchauffement global et de freiner leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) sans réduire leur croissance économique. Les deux pays ont pris des engagements lors de la Conférence de Copenhague en 2009 et ne pourront les tenir que s’ils prennent des décisions courageuses et, parfois, impopulaires. L’Afrique du Sud a mené une expérience très intéressante dans ce sens entre 2005 et 2008, appelée MAPS (Mitigation Action Plans & Scenarios) et l’idée est de permettre à Amérique latine de s’approprier cette expérience dans le cadre d’une coopération Sud-Sud (avec Brésil, Colombie et Argentine).

Objectifs

Générer des bases scientifiques, politiques et des capacités pour explorer la faisabilité d’une économie à bas niveau de carbone (mitigation) et pour mieux incorporer la perspective du changement climatique dans la planification du développement (adaptation). Objectifs généraux

  • Contribuer au développement durable et à la compétitivité internationale des deux pays en générant des informations et en proposant des actions pour réduire les émissions de GES;
  • Permettre aux pays de tenir leurs engagements volontaires communiqués à Copenhague;
  • Augmenter la connaissance et prélever le niveau de conscience sur le thème du changement climatique auprès des acteurs concernés.

 

Groupes cibles

Directement: la population de deux pays des cinq pays participants au projet. Indirectement: la population des trois autres pays.

Effets à moyen terme
  • Une base d’évidences scientifiques pour la prise décision, générée dans un contexte de consultation et de concertation, est disponible dans chacun des deux pays pour servir à formuler une politique domestique et extérieure pour un développement social et économique durable à long terme dans un contexte de changement climatique;
  • L’agenda politique et public dans les deux pays a été influencé de manière à mieux prendre en compte le changement climatique dans les politiques générales et sectorielles.

 

Résultats

Principaux résultats antérieurs:  

Une évaluation de l’expérience sud-africaine menée par la banque Mondiale conclut que: « this combination of research-based scenarios with stakeholder consultation process was a pioneering effort to provide high-quality information for decisions making on climate change response strategies in South Africa ».


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   3'400'000 Budget suisse déjà attribué CHF   3'149'602
Phases du projet

Phase 1 01.06.2012 - 30.06.2017   (Completed)