Programme d’appui à la valorisation des produits forestiers non ligneux

Projet terminé

Au Burkina Faso, des chocs climatiques récurrents, tels qu’inondations ou sécheresses, engendre des déficits alimentaires pour une frange importante de la population rurale. Dans ce contexte, l’utilisation des produits forestiers non ligneux (PFNL) présente plusieurs atouts: accessibles, ils améliorent la qualité de l’alimentation et procurent des revenus supplémentaires pour les femmes. La DDC soutient la valorisation des PFNL, en partenariat avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Pays/région Thème Période Budget
Burkina Faso
Changement climatique & environnement
Agriculture et sécurité alimentaire
Emploi & développement économique
Politique de sylviculture
Développement de la chaîne de valeur agricole (til 2016)
Création d'emplois
01.06.2012 - 31.12.2016
CHF 4'500'000
Contexte

Les produits forestiers non ligneux (PFNL) représentent un apport alimentaire et une source de revenu indispensable pour plus de 2 à 3 millions de ménages ruraux du Burkina Faso. Inscrite comme action prioritaire en matière de lutte contre la pauvreté en milieu rural, la valorisation des produits forestiers souffre de la faible maîtrise des techniques de transformation et de commercialisation. Ceci limite particulièrement l'impact de ces produits sur les conditions de vie des plus pauvres.

Objectifs

L’appui à la valorisation des PFNL diminue l’insécurité alimentaire et nutritionnelle des populations rurales et accroît les revenus des populations rurales, en particulier ceux des femmes.

Groupes cibles

Ménages ruraux, associations féminines de valorisation des PFNL.

Effets à moyen terme

La présente phase vise au développement des conditions cadre de la filière pour renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations rurales concernées, accroître leur revenu et contribuer à la protection des ressources naturelles, par la valorisation des produits forestiers non ligneux.

Résultats

Principaux résultats antérieurs:  

  1. Formation de 3000 femmes en fabrication de produits cosmétiques, alimentaires et de nettoyage à base de PFNL. Près de 50 femmes ont été formées en techniques de production de plans forestiers. Un appui à l’équipement favorise la qualité de la production et facilite la commercialisation des produits.
  2. Plus de 13'000ha de ressources forestières ont été mises en défens et 33'000 balanites ont été plantés pour lutter contre la désertification.
  3. Le revenu de certaines femmes, jusqu’alors inexistant, évolue désormais entre 10'000 FCFA et 15'000 FCFA/mois.
  4. Certains produits autoconsommés sont un apport en sel minéraux indispensable aux enfants, mais aussi aux adultes.

 


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Partenaire de projet Partenaire contractuel
Organisme des Nations Unies (ONU)
  • Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture
  • Agence de promotion des produits forestiers non ligneux (APPFNL) du ministère de l’Environnement et du Développement durable du Burkina Faso, ONGs, chambres régionales d’agriculture, collectivités territoriales, services publics, secteur privé


Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   4'500'000 Budget suisse déjà attribué CHF   4'496'735
Phases du projet Phase 2 15.12.2016 - 31.12.2020   (Phase en cours)

Phase 1 01.06.2012 - 31.12.2016   (Completed)