Colloque au Palais du Luxembourg à l'occasion des 500 ans de la Paix perpétuelle

Communiqué de presse, 16.09.2016

A l’occasion du 500ème anniversaire de la « Paix perpétuelle » entre la France et la Suisse, l’Ambassade de Suisse en France organise un colloque scientifique le mardi 27 septembre 2016 au Sénat sous le Haut Patronage de son Président Gérard Larcher.

© DFAE
© DFAE

Le 500e anniversaire de la Paix perpétuelle

La commémoration du 500e anniversaire de la Paix perpétuelle, signée à Fribourg le 29 novembre 1516, revêt une importance capitale dans l’histoire des relations entre la Suisse et la France. Elle joue un rôle important également pour la ville et le canton de Fribourg, faisant le lien entre la Suisse romande et la Suisse alémanique.

Cette alliance entre les deux pays a permis l’émancipation, puis la pérennité de l’existence de la fragile Confédération helvétique face au Saint Empire romain germanique et à la Maison d’Autriche.

Le rappel des liens qui ont durablement uni la Suisse à la France illustre le fait incontournable que notre pays ne peut subsister sans relations étroites avec ses grands voisins.

Lire l'interview du Conseiller fédéral Alain Berset (PDF, Nombre de pages 2, 235.3 kB) : "Les institutions ne tombent pas du ciel, elles sont le produit d'une histoire", paru dans L'Hebdo le 15 septembre 2016

Un colloque scientifique le 27 septembre 2016 à Paris

Pour commémorer cette longue histoire commune, un colloque scientifique sera organisé à Paris, le 27 septembre 2016. Grâce au soutien du Groupe d’amitié franco-suisse au Sénat, cette initiative de l’Ambassade de Suisse en France a été placée sous le Haut Patronage du Président du Sénat Gérard Larcher Elle bénéficie du soutien du Conseiller federal Alain Berset, qui sera présent à l’ouverture du colloque.

Un comité scientifique a été désigné, composé du Professeur Thomas Maissen, actuel directeur de l’Institut historique allemand de Paris, et du Professeur Lucien Bély, professeur d’histoire moderne à l’université Paris-Sorbonne/Paris IV.

Le comité a établi une liste d’éminents historiens des universités suisses et françaises, qui ont accepté de mieux faire connaître cette longue période de l’histoire des relations franco-suisses dans le cadre de ce colloque, qui suscite un intérêt certain auprès des plus hautes autorités politiques suisses et françaises.

Présentation des intervenants et des thématiques

  • Prof. Silvia Arlettaz (Professeur en histoire moderne, générale et suisse à l’université de Fribourg) : « Se protéger de ses ennemis, défendre ses citoyens : l’ingérence française dans la politique de la République helvétique »
  • Prof. Lucien Bély (Professeur d’histoire moderne à l’université  Paris-Sorbonne/Paris IV) : « Le regard français  sur la Suisse  au temps de Louis XIV »
  • Prof. Yves-Marie Bercé (Professeur à l’université Paris-Sorbonne/Paris IV) : « Le rôle des Suisses  pendant les  guerres de la Fronde»
  • Prof. Fabrice Brandli (Chargé de cours  au département  d’histoire générale à l’université de Genève) : « Une République  au temps des monarchies: Genève XVIe-XVIIIe siècle»
  • Prof. Olivier Christin  (Professeur ordinaire en histoire moderne et directeur de l’Institut d’histoire à l’université de Neuchâtel) : « Le monde religieux »
  • Alexandre Dafflon (Archiviste cantonal de l’Etat de Fribourg): « L’ambassade du Roi à Soleure et la Confédération des XIII Cantons suisses (XVIe – XVIIIe siècles) : Outil modérateur ou instrument de domination ? »
  • Dr. Bertrand Fonck (Conservateur au service historique de la Défense, Docteur en histoire) : « Les Suisses au service de Louis XIV : organisation et emploi en campagne à travers les archives du Service historique de la Défense »
  • Prof. André Holenstein (Professeur en histoire suisse et histoire régionale comparative  à l’université de Berne): « Échanges économiques entre la France et la Confédération à l’époque moderne »
  • Prof. Thomas Maissen (Directeur de l’Institut historique allemand à Paris) : « Marignan et le Traité de Fribourg comme lieux de mémoire XVIIe-XXIe siècle »
  • Guillaume Poisson (Documentaliste-bibliothécaire scientifique, Institut Benjamin Constant, université de Lausanne): « 1516 : un traité de paix devenu « pierre angulaire » des relations diplomatiques franco-suisses pendant trois siècles »
  • Amable Sablon du Corail  (Conservateur en chef du patrimoine, responsable du département du Moyen Age et de l’Ancien Régime aux Archives nationales, Paris) : « Ce sont par nature des hommes féroces et rustiques » - L’art de la guerre suisse au tournant du XVe et du XVIe siècles

Brochure_Paix perpétuelle