Valables le:
Publiés le: 08.08.2017

Conseils aux voyageurs - Venezuela

Derniers développements

La situation politique et sociale est très tendue. Depuis fin mars 2017, des actes de violence à caractère politique et des manifestations se produisent régulièrement sur l'ensemble du territoire. De violents affrontements entre manifestants de différents camps ainsi qu’entre manifestants et les forces de sécurité se produisent pratiquement quotidiennement et provoquent régulièrement des morts et des blessés. Une aggravation de la situation n'est pas à exclure.

Plusieurs compagnies aériennes ont suspendu temporairement leurs vols en provenance ou à destination du Venezuela. Pour vous renseigner sur les liaisons aériennes, adressez-vous aux compagnies aériennes.

Suivez l’évolution de la situation dans les médias avant de partir et pendant la durée de votre voyage. Évitez les manifestations et rassemblements politiques quels qu’ils soient et observez les informations et recommandations ci-après.

Situation générale

Au Venezuela, les voyageurs doivent se montrer très vigilants quant à leur sécurité personnelle. Le taux de criminalité accompagné de violence est très élevé sur tout le territoire. La situation politique et sociale est très tendue.

La grave crise économique provoque des difficultés d’approvisionnement et a, pour conséquence, des pénuries. Les biens de première nécessité et les médicaments ne sont souvent pas disponibles pendant de longues périodes.

La situation politique est polarisée et même conflictuelle, notamment dans les grandes villes du Venezuela. La frustration de la population se manifeste par des déprédations, de violentes manifestations et des pillages.

Les manifestations de grande importance peuvent durer plusieurs jours et bloquer les transports. De violentes disputes entre manifestants de différents camps ainsi qu’entre manifestants et les forces de sécurité peuvent éclater. Dans l’éventualité de barrages routiers ou de grèves, les voyageurs n’ont d’autre solution que de se renseigner sur place sur les autres possibilités de déplacement et, le cas échéant, d’attendre que la situation se normalise. Selon la situation, il est impossible à l’Ambassade de Suisse à Caracas d’aider les ressortissants suisses à sortir des régions concernées en cas de barrages.

Le risque d'attentats terroristes ne peut pas être exclu au Venezuela non plus. La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme.
Terrorisme et enlèvements

Suivez l’évolution de la situation dans les médias avant de partir et pendant la durée de votre voyage. Évitez les manifestations et rassemblements politiques quels qu’ils soient. Respectez les instructions des autorités et restez en communication avec votre tour-opérateur.

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Région frontalière avec la Colombie: Les conflits qui se déroulent en Colombie, ainsi que la criminalité organisée ont des répercussions sur la situation sécuritaire prévalant le long de la frontière. Il existe un risque accru d’infractions violentes et d’enlèvements. Il est déconseillé de se rendre dans les zones frontalières avec la Colombie.

Criminalité

Le taux de criminalité est très élevé et continue d’augmenter. La possession et l’utilisation d’armes à feu sont très courantes, et les criminels en font un usage de plus en plus inconsidéré. Les affrontements armés entre la police et des groupes criminels peuvent parfois également toucher des personnes non impliquées.

Outre les vols à la tire et à l’arraché, les actes de violence sont commis fréquemment: enlèvements contre rançon, vols de voitures (de luxe en particulier) sous la menace d’une arme, agressions à main armée, délits sexuels et meurtres. Les personnes victimes d’enlèvements éclair sont contraintes d’effectuer des retraits bancaires et des achats avec leur carte de crédit. Des affaires pénales impliquant des policiers ont été signalées.

Sur les routes, de fréquentes attaques sont commises par des individus à moto. Ces attaques ont lieu dans les villes comme sur les routes interurbaines, et visent autant les voitures particulières que les bus.

Le nombre total d'infractions continue d’augmenter. Ces risques, concernent aussi bien les personnes voyageant seules que celles faisant partie d’un groupe. Ils sont particulièrement élevés à Caracas et dans les autres grandes villes du pays, mais de manière générale sont présents tout le temps et partout. On signale par exemple des agressions violentes (parfois avec conséquences mortelles) dans les aéroports, sur les plages, ainsi que dans des auberges (posadas) des stations balnéaires. Depuis début 2016, les agressions dans l’aéroport international de Maiquetía ont augmenté.

Il est notamment recommandé d’observer les mesures de précaution suivantes:

  • Ne voyagez pas seul et déplacez-vous exclusivement de jour. Faites-vous accompagner si possible par une personne de confiance locale.
  • Renseignez-vous sur place, auprès de vos connaissances, de vos partenaires d’affaires ou du personnel de l’hôtel, sur la situation locale et les quartiers réputés sûrs. Évitez de manière générale les quartiers défavorisés.
  • Ne portez pas sur vous de grosses sommes d'argent ou des objets de valeur (montres, bijoux, etc.). Déposez ces derniers dans le coffre de l'hôtel, mais gardez toujours une photocopie de votre passeport sur vous.
  • Utilisez avec prudence les cartes de crédit; les abus sont fréquents.
  • Évitez de sortir après la tombée de la nuit.
  • Les vols sont fréquents dans les hôtels bon marché et non surveillés. Il vaut la peine de dépenser un peu plus d’argent pour avoir un hébergement plus sûr.
  • N'utilisez que les taxis disposant d'une licence (ils portent en règle générale des plaques d'immatriculation jaunes) et commandez-les si possible par téléphone. Déclinez les offres de pseudo-chauffeurs de taxi à l'aéroport Caracas Maiquetía et prenez un taxi à l'arrêt officiel situé directement devant le hall d'arrivée (véhicules tout terrain noirs munis de plaques d'immatriculation jaunes) ou demandez à une personne de confiance de venir vous chercher.
  • N'acceptez aucune boisson offerte par des inconnus. Des personnes ont été victimes de vol ou de viol après avoir absorbé des boissons frelatées avec des stupéfiants.
  • Ne vous garez pas dans des endroits isolés et non surveillés. Observez les environs avant de quitter votre véhicule.
  • Campez uniquement dans des campings signalés comme tels et gardés.
  • N'opposez aucune résistance en cas d'agression, car les assaillants n'hésitent pas à recourir à la violence. Leurs auteurs ne reculent pas devant l'homicide.
  • Il est recommandé aux personnes voyageant pour affaires de ne participer à des réunions que pendant la journée.

L’insécurité juridique est grande: les infractions et les crimes restant généralement impunis. Gangrenée par la corruption, la police souffre de l’inexpérience de ses effectifs et d’un manque de moyens financiers et personnelles. Le système judiciaire est inefficace et surchargé. Il existe des cas du lynchage.

Des actes de piraterie ont été commis à de multiples reprises dans les eaux vénézuéliennes. Consultez les informations spécifiques:
Piraterie maritime

Transports et infrastructures

Les routes interurbaines sont partiellement en mauvais état. Les bus sont réputés peu sûrs (conducteurs souvent trop téméraires, agressions). Évitez de rouler de nuit sur les routes interurbaines.

Personnes qui entrent dans le pays avec leur propre véhicule: Le véhicule doit être soit réexporté par vos soins, soit dédouané. Cette règle s’applique également si votre véhicule doit être détruit suite à un dégât irréparable. Les autorités vénézuéliennes peuvent refuser la sortie du pays, tant que le véhicule n’est pas dédouané ou que les formalités ne sont pas réglées.

La police effectue des contrôles (checkpoints) sur tout le territoire. Arrêtez-vous et présentez votre passeport.

À Caracas, la route menant à l’aéroport est réputée dangereuse. Évitez si possible d’emprunter cette route la nuit. Selon le moment de la journée, plusieurs heures peuvent être nécessaires pour arriver jusqu’à l’aéroport international. Avant votre départ, informez-vous auprès de votre agence de voyage ou de votre compagnie aérienne.

Des accidents se produisent régulièrement avec des petits avions. Les mesures de sécurité et l’état des avions pour les vols intérieurs sont très variables. Renseignez-vous auprès de votre agence de voyage sur les conditions de sécurité des compagnies aériennes.

Il faut s’attendre à de longues coupures d’eau et d’électricité dans tout le pays.

Les postes-frontières entre le Venezuela, la Colombie, le Brésil et la Guyane peuvent parfois être fermés. Renseignez-vous avant de franchir la frontière (par voie terrestre ou fluviale) auprès des autorités compétentes ou directement auprès du poste-frontière sur les heures d'ouverture en vigueur.

Dispositions légales particulières

Il est interdit de photographier les bâtiments militaires (aéroport militaire, palais présidentiel, etc.). L’argent ne doit être changé que dans les banques et les bureaux de change officiels. Les infractions peuvent être sévèrement punies.
Les infractions à la loi sur les stupéfiants sont punies de peines de prison jusqu'à 25 ans. Les contrôles effectués à cet égard sont très sévères. La personne soupçonnée de transporter de la drogue à l’intérieur de son corps peut même être soumise à un contrôle radiographique.

Les conditions de détention sont très précaires: cellules surpeuplées, mauvais traitements, mauvaise alimentation, eau non potable, hygiène défectueuse, risque de contamination par la tuberculose, violence entre les détenus, etc.

Risques naturels

De mai à novembre, les îles et les régions côtières sont sujettes aux ouragans. Dans les cas extrêmes, de telles tempêtes peuvent provoquer des inondations, des glissements de terrain et causer des dommages aux infrastructures. Le trafic touristique peut s’en trouver perturbé temporairement. Consultez les prévisions météorologiques et suivez les avertissements et les instructions des autorités locales.
Organisation météorologique mondiale (OMM)

La partie nord-est du pays, Caracas y compris, se trouve dans une zone d’activité sismique. Outre les dévastations causées sur la terre ferme, les tremblements de terre et les éruptions volcaniques aux Caraïbes peuvent aussi provoquer des raz-de-marée.
Pacific Tsunami Warning Center PTWC

Si une catastrophe naturelle devait se produire durant votre séjour, prenez immédiatement contact avec vos proches et suivez les instructions des autorités. En cas d’interruption des communications avec l’étranger, vous pouvez vous mettre en liaison avec l’Ambassade de Suisse à Caracas.

Soins médicaux

Même dans les grandes villes, les soins médicaux ne sont que partiellement assurés. Dans de nombreux hôpitaux publics, les conditions d'hygiène sont précaires. Des pénuries de médicaments se produisent dans le monde de la santé publique et privée. En cas de maladie ou de blessure grave, il faut se faire soigner à l'étranger (États-Unis ou Europe). Les hôpitaux exigent un prépaiement (argent liquide, carte de crédit) avant de procéder à l’admission des patients et de les traiter.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N'oubliez toutefois pas que l'importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Adresses utiles

Numéros d'urgence généraux:
depuis un téléphone fixe: 171
depuis un téléphone portable Digitel : 112
depuis un téléphone portable Telcel: *991
depuis un téléphone portable Movilnet: *1

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Caracas
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs et décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.