Moins de courses de camions à travers les Alpes suisses

Communiqué de presse, 12.09.2019

Le nombre de courses de camion à travers les Alpes suisses a reculé d’environ 2,5 % durant le premier semestre de cette année. La tendance à la réduction du nombre de courses de camions s’est donc encore renforcée. En raison de nombreux travaux de construction, la quantité de marchandises transportées par le rail a également diminué. Les chemins de fer ont pu cependant maintenir globalement leur part de marché d’environ 71 %. Dans le rapport sur le transfert 2019, le Conseil fédéral exposera comment il compte renforcer davantage la politique de transfert.

Au cours du premier semestre 2019, 465 000 camions ont traversé les Alpes suisses par la route. Par rapport à la même période de l’année précédente, cela représente une baisse d’environ 3,3 %. Le nombre de courses atteint son plus bas niveau depuis 1999. Il a diminué au Saint-Gothard et au col du San Bernardino, le Simplon et le Grand Saint Bernard a enregistré une augmentation. C’est ce qui ressort du rapport sur le fret transalpin pour le premier semestre 2019, publié aujourd’hui par l’Office fédéral des transport (OFT).

Les chemins de fer n’ont pas été en mesure de poursuivre la forte hausse enregistrée ces dernières années. Par rapport au premier semestre de l’année précédente, la quantité de marchandises transportées a reculé d’environ 3,7 %. Mais la part de marché du rail dans le fret transalpin, de 70,7 %, conserve son niveau élevé.

Le fret ferroviaire à travers les Alpes est entravé par des travaux de construction en Suisse et sur les tronçons d’accès à l’étranger. Les mesures d’élargissement du profil d’espace libre de différents tunnels afin d’y faire passer des transports de 4 mètres de hauteur aux angles ont provoqué des restrictions le long de l’axe du Saint-Gothard. Le fret ferroviaire à travers les Alpes souffre également du ralentissement de la conjoncture en Europe. Les entreprises ferroviaires doivent par ailleurs améliorer leur fiabilité et leur ponctualité, ce qui requiert suffisamment de personnel, du matériel roulant et des mesures transfrontalières.

Le Conseil fédéral va adopter le rapport sur le transfert 2019 cet automne. Dans ce contexte, le DETEC prépare un lot de mesures pour renforcer davantage le rail. Une baisse des prix du sillon pour les trains de marchandises et l’introduction d’un rabais spécial pour les longs trains de marchandises sont prévues notamment. Les contributions d’exploitation pour les transporteurs du trafic combiné devraient par ailleurs être prolongées au-delà de l’année 2023.


Informations complémentaires

Rapport fret transalpin 1er semestre 2019


Contact

Office fédéral des transports
Service de presse
+41 (0)58 462 36 43
presse@bav.admin.ch


Editeur:

Département fédéral de l