Contribution de programme au Centre Ecologique Albert Schweizer (CEAS) 2019-2020


CEAS contribue à l’amélioration des conditions de vie par une démarche participative de création des solutions (technique et méthodologique) au service du développement. Pour ce faire, l’ONG met notamment en application le travail d’instituts suisses de recherche (Universités et Hautes Ecoles Supérieurs) et des partenaires locaux. Sa stratégie s’articule autour de: L’accès aux énergies renouvelables pour tous, l’assainissement des déchets, la transformation agroalimentaire et la sensibilisation.

Land/Region Thema Periode Budget
Afrika
Landwirtschaft und Ernährungssicherheit
Beschäftigung & Wirtschaftsentwicklung
Landwirtschaftliche Forschung
Landwirtschaftliche Dienstleistungen & Markt
Städtische Entwicklung
01.01.2019 - 31.12.2020
CHF 1'760'000
Hintergrund La croissance économique en Afrique Subsaharienne devrait repartir à la hausse en 2017. Néanmoins, les inégalités de revenus à l’intérieur des pays sont restées globalement inchangées. Les défis environnement augmentent (pêches, gestion des déchets). L’inégalité hommes-femmes a reculé moins vite que dans les autres régions du monde.
L’inégalité d’accès aux énergies renouvelables constitue un obstacle majeur à l’élimination de la pauvreté. Seul 38,3% des populations subsahariennes ont accès à l’électricité. Cette répartition inégale de l’accès à l’énergie laisse ainsi plus de 600 millions d’Africains dans le noir, dont la grande majorité fait partie des 63% de la population continentale vivant en zones rurales. De plus, les pays d’intervention doivent faire face à une urbanisation grandissante qui ont notamment des conséquences sur l’accès à l’eau et l’assainissement ainsi que la gestion des déchets.
Ziele Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des familles africaines tout en ménageant les ressources naturelles par une démarche participative de création des solutions (technique et méthodologique).
Mittelfristige Wirkungen
  • Des petites entreprises créent de la valeur ajoutée et des emplois à faible impact sur l’environnement, notamment dans les domaines des énergies renouvelables, la gestion des déchets et la transformation agro-alimentaire.
  • Les collectivités publiques sont à même d’améliorer l’accès aux services de base à leur population, en particulier dans les domaines des énergies durables et de l’assainissement solide et liquide.
  • Les processus de l’innovation dans les actions de coopération internationale font l’objet d’échanges au sein d’un groupe de parties prenantes en vue d’établir les conditions optimales pour une diffusion et une acceptation à large échelle desdites innovations.
  • Les processus de gestion, de monitoring et de communication efficaces contribuent à obtenir un soutien accru de part de la population suisse dans les thématiques clés du CEAS.
  • Le CEAS développe un réseau de partenaires complémentaires qui permet de maximiser l’impact de son programme.
  • L’échange avec des partenaires institutionnelles et la DDC sur les systèmes de prévention d’exploitations et d’abus sexuels (PSEA) et les mécanismes de compliance – protection et anonymat des survivants et des personnes qui ont passé les informations, traitements indépendants des cas de comportements inappropriés – permet à CEAS et ses partenaires d’améliorer leurs systèmes.
  • CEAS contribue au dialogue sur l’avenir de la coopération international notamment sur des passerelles entre la recherche appliquée et le développement.
Resultate

Resultate von früheren Phasen:  

  • 2612 personnes (1649 femmes) ont amélioré leur condition au niveau professionnel (nouvel emploi/meilleurs revenus ou meilleures conditions de travail)
  • 45724 (23556 femmes) se sont abonnées à un système de collecte des déchets.
  • 10 communes (villes secondaires au Sénégal et Burkina Faso) ont amélioré l’assainissement (déchets solide) sur leur territoire et 288749 (147806 femmes) en ont bénéficié.
  • 61524 personnes (31763 femmes) ont gagné un nouvel accès à une source d’électricité hydroélectrique au Madagascar.
  • Processus d’innovation technologique autour de 4 thématiques, et six technologies testées et adoptées par les bénéficiaires de projets en 2017
  • Elargissement du réseau de partenaires nord et sud : parti de partenariats privilégiés avec un partenaire local par pays, le CEAS mène des projets de recherche et de diffusion de technologies avec plus d’une dizaine d’ONG et acteurs étatiques, aussi que divers instituts universitaires sur des projets de recherche.
  • Sur les secteurs des énergies renouvelables et de la gestion des déchets quelque 13'000 personnes ont été touché par les programmes de sensibilisation.
  • Le système de pilotage programmatique et les instruments de gestion axée sur les résultats ont été améliorés.
  • Deux événements de partage et de réflexion sur la mise à l’échelle de résultats positifs (’EPFL et Université de Neuchâtel. Ces deux événements ont réuni de nombreux spécialistes suisses et étrangers. Le CEAS a ainsi ouvert de pistes de réflexions qui seront poursuivies. La fin du programme doit aboutir à l’édition d’au moins une publication sur ce sujet.


Verantwortliche Direktion/Bundesamt DEZA
Kreditbereich Entwicklungszusammenarbeit
Projektpartner Vertragspartner
Schweizerische nicht gewinnorientierte Organisation
  • Centre Ecologique Albert Schweitzer


Budget Laufende Phase Schweizer Beitrag CHF   1'760'000 Bereits ausgegebenes Schweizer Budget CHF   440'000
Projektphasen Phase 9 01.01.2019 - 31.12.2020   (Laufende Phase) Phase 8 01.01.2017 - 31.12.2018   (Completed) Phase 7 01.01.2015 - 31.12.2016   (Completed) Phase 6 01.01.2013 - 31.12.2014   (Completed)