Participation active des citoyennes et citoyens tunisiens – PACT


La Suisse veut contribuer à la transition démocratique de la Tunisie suite à la révolution de 2011. Cette transition passe par une participation accrue des citoyens, en particulier des jeunes, dans la gestion des affaires publiques à travers la mise en place de mécanismes de participation inclusive. La Suisse entend promouvoir des initiatives citoyennes faisant la promotion d’une culture de redevabilité des acteurs politiques auprès des communautés tout en formant les nouveaux élus locaux dans le cadre de la décentralisation.

Country/region Topic Period Budget
Tunisia
Governance
Democratic participation and civil society
Decentralisation
Public sector policy
01.01.2026 - 31.12.2028
CHF 3'820'000
Background

La révolution de 2011 a suscité des attentes importantes auprès de la jeunesse tunisienne. Huit ans après, malgré des avancées manifestes sur le plan de la démocratisation, les attentes des jeunes restent inassouvies, notamment sur le plan économique où les désillusions sont grandes. Il en résulte un désengagement important au niveau de la participation citoyenne à la vie politique. Les élections municipales de mai 2018 témoigne d’une forte abstention des jeunes et des citoyens en général. Cela peut s’expliquer par la situation socio-économique difficile mais aussi par un manque de confiance envers les autorités publiques, tant nationales que locales. Ce sentiment que la révolution tunisienne a échoué là où les attentes étaient les plus fortes parmi la jeunesse s’explique également par la lenteur des processus de réformes institutionnelles (mise en œuvre de la constitution de 2014).

Bien que le soutien domestique et international à la participation des citoyens ait été important ces dernières années, la plupart des programmes mis en œuvre n’ont ni renforcé les institutions ni suffisamment réussi à mobiliser les jeunes. Parallèlement, les capacités des collectivités locales et des jeunes sont restées limitées. Cette situation freine le développement des partenariats constructifs et durables ainsi que la mise en place de mécanismes de redevabilité des pouvoirs publics. Tenant compte de l’ensemble de ces éléments, l’intervention de la Suisse doit viser à renforcer les acteurs politiques (autorités locales, citoyens et société civile) dans la région des Hautes Steppes en privilégiant une démarche systémique qui met en exergue le développement de mécanismes de contrôle social des politiques publiques par les citoyens, notamment des jeunes. Elle vise les résultats suivants : 

  • La capacité des élus et des décideurs publics locaux et régionaux, notamment les plus jeunes, en termes de gestion publique est renforcée au travers de la mise en place d’outils prévus par la constitution (budget participatif, plan d’investissement communal participatif, forums des communautés, etc.).
  • Les citoyens, notamment les jeunes, disposent de mécanismes (institutions et outils) pour se faire entendre et pour interagir avec leurs autorités locales et régionales permettant leur implication dans les processus de gouvernance et les décisions qui affectent leur quotidien.
  • Des initiatives de citoyens, notamment de jeunes, faisant la promotion d’une culture de redevabilité des acteurs politiques sont appuyées en particulier dans les régions marginalisées du centre de la Tunisie.

Ce programme s’aligne sur la politique de développement de la Tunisie et est inscrit dans la stratégie de la coopération suisse en Tunisie. Un appel d’offre permettra de sélectionner un mandataire qui sera chargé de la planification de la phase 1. L’amélioration de la bonne gouvernance dans les régions périphériques en Afrique du Nord par une prise en compte des besoins des jeunes citoyens et la possibilité pour ceux-ci de se reconnaitre et de disposer dans leur environnement local de perspectives d’avenir et d’un état auquel ils peuvent d’identifier, constitue, pour la Suisse, un facteur d’atténuation des risques sécuritaires et des pressions sur les flux migratoires.

 

Directorate/federal office responsible SDC
Credit area Development cooperation
Budget Current phase Swiss budget CHF   3'820'000 Swiss disbursement to date CHF   0