Perspectives d’emploi pour de jeunes chômeurs en Bosnie et Herzégovine


Orientation professionnelle: séance de conseil en groupe pour des jeunes femmes sans emploi, en Bosnie et Herzégovine. ©DDC

Le projet en faveur de l’emploi des jeunes, intitulé Youth Employment Project (YEP), a pour but d’aider les offices de placement publics à développer leur offre et à proposer des services adaptés aux jeunes, comme des conseils individuels ou des conseils en groupe pour jeunes chômeurs âgés de 18 à 30 ans. En collaboration avec des partenaires locaux, le projet YEP vise également à favoriser la création de nouveaux emplois liés aux modèles d'entrepreneuriat social.

Región/País Tema Período Presupuesto
Bosnia y Herzegovina
Empleo y desarrollo económico
Formación profesional
Creación de empleo
Apoyo a empresas e inclusión económica
Formación profesional
01.04.2016 - 31.03.2020
CHF 4'800'000

En Bosnie et Herzégovine, le chômage est un énorme problème et les jeunes en sont les premières victimes. Environ 62% des jeunes entre 15 et 24 ans n’ont pas de travail. Face à la pénurie d’emplois dont souffre le pays, les mesures du gouvernement pour lutter contre le chômage ne suffisent pas. Plus les jeunes resteront longtemps exclus du marché du travail, plus leurs espoirs de trouver un emploi s’amenuiseront et plus ils perdront confiance dans les institutions qui sont censées les aider. 

Créer des perspectives professionnelles pour les jeunes

La DDC soutient le projet YEP, qui cherche à redonner des perspectives aux jeunes chômeurs. Le projet incite les services publics de consultation à présenter de nouveaux modèles d’entreprise et à soutenir les jeunes dans leur recherche d’emploi. Par ailleurs, les chômeurs sont encouragés à prendre leur avenir en main grâce à l’entrepreneuriat social et à créer ainsi leur propre activité. Le but est d’exploiter pleinement le potentiel que présentent les modèles d’entreprise durables. Un réseau de 25 clubs de l’emploi a également vu le jour dans le cadre du projet. Ces clubs ainsi que les services publics de consultation offrent aux jeunes l’opportunité d’améliorer leurs compétences professionnelles. Le projet, et c’est là un point important, donne aussi à des jeunes issus des couches défavorisées la possibilité de profiter de ces nouveaux services. 

Entre octobre 2011 et janvier 2017, 6240 jeunes chômeurs ont fait appel aux services d’un club de l’emploi. Parmi ces jeunes, 2665 ont déjà trouvé un travail. 7511 nouveaux chômeurs ont bénéficié d’un premier conseil individuel. 

La DDC appuie ce projet car il est, de son point de vue, indispensable que les jeunes aient accès au marché du travail pour avoir de nouveau des perspectives d’avenir et pour qu’ils continuent à soutenir l’économie de leur pays.