Thème: La santé, un droit de l’homme oublié

La santé est un droit de l’homme. Et pourtant, 400 millions de personnes n’ont pas accès à des soins appropriés. La santé constitue l’un des axes prioritaires de la coopération suisse au développement.

Un homme vérifie l’inscription d’un patient dans le registre.
Un homme vérifie l’inscription d’un patient dans le registre en Tanzanie. © DDC

La santé constitue l’un des axes prioritaires de la coopération suisse au développement, car elle contribue largement à la sécurité sociale, à la paix et à la stabilité économique.  La santé est un droit de l’homme. Et pourtant, 400 millions de personnes n’ont pas accès à des soins appropriés, en particulier dans les pays en développement.

Un système de santé de qualité suppose non seulement l’accès à des médicaments adéquats et la fourniture de soins par du personnel qualifié en cas de maladie, mais aussi un effort de prévention par la formation, l’information et la sensibilisation avant l’apparition de la maladie. La Conférence annuelle de la coopération au développement 2015 offre un aperçu du travail effectué en Suisse à l’aide d’exemples concrets et de contributions d’invités originaires de différents pays.

Documents