10 décembre: Journée internationale des droits de l'homme. La DDC s’engage!

Communiqué de presse, 10.12.2019

Qu'il s'agisse du droit à l'éducation, à la santé, à des conditions de travail décentes ou à la justice, les droits humains sont un élément central du travail quotidien mené au titre de la coopération suisse au développement. L’objectif est d'aider les populations des pays partenaires à vivre à l'abri de la pauvreté et dans la dignité. La Journée internationale des droits de l'homme est l'occasion pour la DDC de rappeler son engagement en faveur des droits humains.

Manashi Acharya, Udayapur
Manashi Acharya, Udayapur © UNFPA

En intégrant «l’approche basée sur les droits de l’homme» dans ses projets de développement, la DDC aide ces personnes à connaître leurs droits, à les revendiquer et à participer à la vie publique en tant que citoyen actif et citoyenne active et responsable. Dans le même temps, la DDC renforce les capacités des institutions étatiques afin qu'elles puissent remplir leurs obligations relatives aux droits de l'homme. Les normes internationales en la matière constituent le cadre de référence de ce travail.

Mongolie: Promotion d'une exploitation minière responsable et durable à petite échelle

Mineur forant la roche.
L’officialisation de l’exploitation minière artisanale et à petite échelle (ASM) a permis d'améliorer les conditions de vie des mineurs. © DDC / SAM project

Les efforts déployés par la Suisse en Mongolie visent à promouvoir un secteur minier artisanal qui soit économiquement viable et respectueux des droits de l’homme. L'exploitation minière à petite échelle est une activité vitale pour de nombreuses familles rurales qui vivent dans la pauvreté.

Dans le passé, le fait que 100 000 mineurs informels ont creusé le sol à la recherche d’or, sans aucune considération pour l'environnement, a rapidement mis en péril la nature et les traditions rurales de la Mongolie. Les familles des mineurs, perçus comme des criminels, sont de plus en plus victimes de discriminations.

En introduisant le concept d’extraction artisanale durable dans le dialogue public et politique et en prônant une extraction de l’or responsable et réglementée, la DDC a contribué à désamorcer les conflits et à renforcer le droit des mineurs informels à des conditions de travail décentes.

Projet Mongolie : une exploitation minière responsable et durable

Bosnie: Accès à la justice pour les jeunes

Six jeunes gens assis en cercle écrivent à la craie sur le sol.
«Stop Nasilu!» - «Stop à l'arbitraire!» - Enfants et adolescents s’expriment publiquement pour un système judiciaire équitable adapté à la jeunesse. © DDC

Quelque 10% des enfants de Bosnie et Herzégovine grandissent au sein de familles de faible niveau social, et un quart d'entre eux vivent même dans une extrême pauvreté. Les enfants et adolescents socialement défavorisés et vivant dans la pauvreté sont plus susceptibles de tomber dans la délinquance ou d'être victimes de délits.

Le programme mis en œuvre par l'UNICEF et soutenu par la Suisse a aidé le gouvernement bosnien à réformer le droit pénal des mineurs. Celui-ci est désormais conforme aux normes internationales en matière de droits de l'homme. Ainsi, plusieurs postes de police et tribunaux ont aménagé dans leurs locaux des salles spécialement réservées aux mineurs, des Child Friendly Rooms, dans lesquelles les jeunes peuvent être interrogés dans des conditions appropriées compte tenu de leur âge.

Le renforcement des mesures de prévention constitue une priorité. Le programme vise à mieux protéger les enfants et les adolescents dans le système judiciaire par le biais de mesures préventives ou par la mise en place d'un soutien en faveur des mineurs délinquants, ainsi qu'à améliorer la réinsertion sociale de ces derniers. Il sensibilise également les familles et les enfants à leurs droits en matière d'accès à la justice.

Fiche de projet : action suisse pour une meilleure protection des enfants et des jeunes (PDF, Nombre de pages 2, 242.5 kB, Français)

Projet suisse pour garantir la protection des enfants et adolescents

Népal: un éventail de mesures contre la violence sexiste

Au Népal, la violence sexiste est un problème omniprésent, qui entrave le développement durable. Pour lutter contre ce phénomène, la Suisse et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) ont lancé début 2016 un projet qui prévoit la mise en place, sur une période de trois ans, de mesures de prévention et d’action. Ces mesures visent à informer les femmes et les filles de leurs droits et à les inciter à dénoncer les violences dont elles sont victimes. Elles ont également pour but d’amener les hommes et les garçons à modifier leur comportement vis-à-vis du sexe opposé. Le projet vise à assurer une prise en charge plus rapide et plus efficace des victimes.

Le nombre de femmes ayant signalé des violences ou des agressions a fortement augmenté. Les collaborateurs et collaboratrices du projet constatent par ailleurs que la police et les établissements de santé réagissent avec plus de professionnalisme et plus d’efficacité depuis la mise en place des mesures.

Projet Népal: un éventail de mesures contre la violence sexiste