Inauguration officielle de 42 écoles anticycloniques au Myanmar

Article, 31.10.2013

Aboutissement du projet de construction d’écoles dans le delta de l’Irrawaddy

Lancé il y a quatre ans, le projet de construction de 42 bâtiments scolaires anticycloniques dans le delta de l’Irrawaddy, au Myanmar, s’est achevé en octobre 2013, avec l’inauguration de la dernière école. Mené sous la houlette de l’Aide humanitaire de la Confédération, ce projet offre un lieu d’apprentissage attrayant et sécurisé à plus de 7000 enfants et un abri en cas de catastrophe à quelque 1000 personnes par école.

U Soe Win, vice-directeur du département de la formation de Yangon, remet à l’ambassadeur Christoph Burgener la lettre de remerciement officielle du gouvernement.

Le 16 octobre 2013, l’école construite par l’Aide humanitaire à Hpo Shwe Lone, un village situé dans la région du delta d’Irrawaddy, dans le sud-ouest du Myanmar, a été remise à la communauté lors d’une cérémonie officielle. Comme l’a souligné l’ambassadeur Christoph Burgener dans son allocution, l’inauguration de l’école de Hpo Shwe Lone marque aussi la fin d’un projet lancé en 2009, après le cyclone Nargis. L’intervention de l’Aide humanitaire a permis de reconstruire dans cette région durement frappée par le cyclone 42 écoles dotées, au total, de 133 salles de classe pouvant accueillir plus de 7000 élèves.

Construction d’écoles anticycloniques
Pour contribuer durablement à la reconstruction de cette région, les écoles ont été conçues de manière à offrir un abri sûr à l’ensemble de la communauté villageoise en cas de nouvelle catastrophe naturelle.

Comme l’explique Peter Brunner, chef de projet pour la construction des écoles dans le delta, les bâtiments anticycloniquesont été construits sur deux étages: le premier, auquel se trouvent les classes et les salles du corps enseignant, peut accueillir jusqu’à mille personnes en cas de catastrophe, tandis que le rez-de-chaussée offre un espace qui peut être utilisé aussi bien comme salles de classe que comme lieu de réunion pour la communauté villageoise.

Soutien durable de la DDC

Avec l’aboutissement de ce projet, l’Aide humanitaire franchit une nouvelle étape. Elle s’attachera désormais à améliorer l’accès aux infrastructures publiques locales telles que l’approvisionnement en eau, la petite irrigation, les écoles et les centres de santé dans le sud-est du pays (Etats Karen et Mon). Dans cette région du Myanmar, la DDC entend également se concentrer durant les années à venir sur l’amélioration des systèmes de formation professionnelle, de production agricole et de santé. Consciente de l’importance de la paix pour le développement du pays, la Suisse soutient en outre activement le processus de paix et la bonne gouvernance.

L’ambassadeur Christoph Burgener a rappelé dans son allocution qu’il n’y a pas de développement sans paix, ni de paix sans développement. Daw Khin Saw Mu, la ministre des affaires sociales de la région d’Irrawaddy, a assisté à cette cérémonie aux côtés d’un grand nombre de représentants du secteur de l’éducation des districts concernés.

Participation de la communauté villageoise à la construction
Les écoles ont été construites avec la participation active d’instituteurs, d’élèves, de parents et de communautés villageoises entières, qui apprécient à la fois l’existence d’un lieu d’apprentissage plus attrayant et mieux équipé que par le passé et la certitude qu’ils disposent d’un abri sûr en cas de catastrophe.

Des sondages réalisés dans le delta ont montré que le taux de scolarisation dans les zones d’intervention de l’Aide humanitaire dépasse 90%, tandis que dans d’autres localités, moins d’un enfant sur deux fréquente l’école, notamment en raison du manque de places disponibles.