La Suisse fait un cadeau au CICR pour les 150 ans de l’organisation

Berne, Communiqué de presse, 15.03.2013

Pour le 150e anniversaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le conseiller fédéral Didier Burkhalter a profité de la Journée annuelle de l’Aide humanitaire pour remettre le cadeau de la Suisse au président du CICR, M. Peter Maurer. Il s'agit d'une contribution financière grâce à laquelle le premier partenaire humanitaire de la Suisse pourra recruter et former 150 délégués. Cette Journée annuelle qui s’est tenue à Berne a également été consacrée à la problématique de l'accès aux victimes, un aspect de l'aide humanitaire que les participants ont pu approfondir au travers de plusieurs contributions, discussions et entretiens.

L'année 2013 marque le 150e anniversaire de la fondation du CICR. En 2014, on fêtera le 150e anniversaire de la signature de la première Convention de Genève, une autre date-clé dans l'histoire de l'aide humanitaire. Le CICR étant le principal partenaire stratégique de la Suisse dans le domaine humanitaire, la Suisse participera aux festivités les deux années consécutives. La Journée annuelle de l’Aide humanitaire donne ainsi le coup d'envoi à une série d'opérations communes en Suisse et à l'étranger, dont le but est de sensibiliser le public à l'action de la Suisse et du CICR. Le président du CICR, M. Peter Maurer, était l'invité d'honneur de la cérémonie de cette année.

Dans son discours d'ouverture sur la responsabilité humanitaire de la Suisse, le conseiller fédéral Didier Burkhalter, chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a fait l'éloge du lien particulier, forgé par une histoire et des valeurs communes, qui unit la Suisse et le CICR. Le conseiller fédéral a rappelé que les principes que notre pays partage avec le CICR- la neutralité, l'impartialité, l'humanité et la responsabilité - constituent les fondements de notre longue tradition humanitaire. M. Burkhalter a ensuite remercié les membres du Corps suisse d'aide humanitaire (CSA) et a ajouté que la Suisse comptait renforcer son engagement humanitaire et travailler plus étroitement avec le CSA.

Dans son allocution, le délégué du Conseil fédéral à l'aide humanitaire, Manuel Bessler, a pour sa part évoqué les idées visionnaires d'Henri Dunant et l'importance de son héritage. « L'aide humanitaire d'aujourd'hui est née sur les champs de bataille d'hier », a précisé M. Bessler. Le conseiller fédéral Didier Burkhalter a ensuite remis le cadeau de la Suisse au président du CICR Peter Maurer, en récompense pour le travail du CICR et ses interventions dans les foyers de conflit du monde entier. Il s'agit d'une contribution financière spéciale qui couvrira les frais liés à l'embauche de 150 délégués supplémentaires au CICR, pour lesquels 18,2 millions de francs ont été débloqués sur une période de quatre ans.

Dans son discours, le président du CICR Peter Maurer a évoqué les excellentes relations entre le CICR et la Suisse. Le président Maurer a fait l'éloge de la Suisse, qui constitue un partenaire humanitaire de premier plan, non seulement de par son rôle de pays donateur, mais également en tant qu'Etat contractant et dépositaire des Conventions de Genève. Selon M. Maurer, la Suisse et le CICR partagent le même souci de concrétiser davantage le droit international humanitaire. « Que ce soit au niveau politique ou au sein de la société suisse, le travail du CICR suscite un grand intérêt et bénéficie d'un large soutien », a ajouté le président Maurer, qui a clos son discours par de vifs remerciements pour l'excellent travail effectué, pour la qualité du partenariat et pour « tout ce qui reste encore à venir. »

Outre le partenariat avec le CICR, la Journée annuelle de l’Aide humanitaire a également été l’occasion d’aborder la question de l'accès aux victimes. M. Martin Dahinden, directeur de la Direction du développement et de la coopération (DDC) a parlé de l'engagement humanitaire de la Suisse dans les Etats dont les structures sont défaillantes et les pays en transition, où la pauvreté est loin d'avoir été éradiquée. Le directeur de la DDC a affirmé que l'intervention dans ces pays était certes risquée, mais qu'elle en valait la peine. Les participants à cette Journée annuelle ont également pu discuter avec des personnes directement concernées par les conséquences des conflits. Ainsi, le père jésuite Nawras Sammour a présenté l'organisation d'aide aux réfugiés qu'il dirige à Alep, en Syrie, et d'autres humanitaires ont évoqué leur travail dans des pays en touchés par des conflits, comme le Myanmar ou le Mali.

Les personnes intéressées par une carrière humanitaire ont également pu s'informer en détail sur la question lors de cette Journée annuelle. En effet, selon le délégué du Conseil fédéral à l'aide humanitaire Manuel Bessler, l'avenir n'étant malheureusement pas exempt de nouvelles guerres, il est important que les organisations humanitaires disposent d'équipes motivées et bien formées. M. Bessler a ainsi expliqué à deux jeunes diplômés du « Programme Vert » du Corps suisse d'aide humanitaire comment s'organise l'encouragement de la relève.

 


Informations complémentaires

Journée annuelle de l’Aide humanitaire et du Corps suisse d’aide humanitaire CSA


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères