Visite officielle de travail à Berne du ministre angolais des affaires étrangères Georges Rebelo Pinto Chikoti

Berne, Communiqué de presse, 22.05.2015

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter, chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a reçu le mardi 26 mai 2015 le ministre angolais des affaires étrangères, Georges Rebelo Pinto Chikoti, à la Maison de Watteville à Berne, pour une visite officielle de travail. Les discussions ont principalement porté sur les relations politiques et économiques entre les deux pays. Les deux ministres des affaires étrangères ont par ailleurs échangé sur la coopération au niveau multilatéral et abordé divers sujetsliés à l’actualité internationale.

Didier Burkhalter et le ministre angolais des affaires étrangères Georges Rebelo Pinto Chikoti. © DFAE
Didier Burkhalter et le ministre angolais des affaires étrangères Georges Rebelo Pinto Chikoti. ©

Georges Rebelo Pinto Chikoti est le premier ministre angolais des affaires étrangères à effectuer une visite en Suisse depuis 2001. La dernière rencontre bilatérale de haut niveau a eu lieu en 2013, à l’occasion d’un voyage de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga en Angola. Ces dernières années, l’Angola et la Suisse n’ont cessé d’intensifier leurs relations. Par la signature d’un protocole d’entente (Memorandum of Understanding) prévoyant des consultations politiques régulières, les deux ministres des affaires étrangères entendent approfondir encore les relations entre l’Angola et la Suisse. Le conseiller fédéral Didier Burkhalter a remercié le gouvernement angolais de la bonne coopération entretenue dans le domaine de la migration et souligné que la mise en vigueur des deux accords signés en 2013 en matière de migration marque une étape importante pour la coopération entre les deux pays. Aussi bien l’Angola que la Suisse sont des pays d’immigration et peuvent donc tirer profit d’un échange mutuel d’expériences.

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter s’est également félicité de la mise en œuvre d’un accord conclu en 2012 entre la Suisse et l’Angola sur la restitution à l’Angola de fonds à hauteur de 43 millions de francs. Ces fonds avaient été confisqués par la justice genevoise en 2008 pour cause de blanchiment d’argent. Les valeurs patrimoniales restituées sont utilisées pour financer des projets au profit de la population angolaise. L’un de ces projets vise par exemple à construire une école d’agriculture dans la province de Luanda Sul afin de favoriser le développement économique de l’Angola et la diversification de son économie.

Depuis la conclusion de l’accord de paix de 2002, qui a mis fin à des décennies de conflit interne, l’Angola connaît un formidable essor économique stimulé notamment par sa richesse en matières premières et par la reconstruction des infrastructures. Les relations économiques entre l’Angola et la Suisse sont plutôt modestes. Cependant, les investissements directs effectués en Angola par des entreprises suisses ont augmenté. Afin d’encourager ces investissements, les deux pays négocient un accord de protection des investissements.

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter et le ministre des affaires étrangères Georges Rebelo Pinto Chikoti se sont en outre entretenus sur diverses questions liées à l’actualité régionale et internationale. L’Angola est un acteur régional de poids, qui s’emploie au niveau international à donner à l’Afrique une voie unie. Le conseiller fédéral Didier Burkalter a félicité l’Angola pour son élection au Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2015/2016 et évoqué avec le ministre angolais des affaires étrangères la situation sécuritaire dans diverses régions du monde, notamment au Burundi et en Ukraine.


Informations complémentaires

Relations bilatérales Suisse - Angola


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères