Coopération humanitaire, technique et financière: la Suisse et l'Ethiopie signent un accord-cadre

Berne, Communiqué de presse, 15.07.2015

Le directeur de la Direction du développement et de la coopération (DDC), Manuel Sager et le ministre d'Etat éthiopien des finances et du développement économique, Ahmed Shide, ont signé aujourd'hui à Addis Abeba un accord-cadre sur l'aide humanitaire ainsi que la coopération technique et financière. Immédiatement entré en vigueur, cet accord prévoit une coopération renforcée entre les deux pays dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la gestion des ressources naturelles, du développement social et de la protection des réfugiés et des déplacés internes.

Le directeur de la DDC, Manuel Sager et le ministre d'Etat éthiopien des finances et du développement économique, Ahmed Shide. © DFAE
Le directeur de la DDC, Manuel Sager et le ministre d'Etat éthiopien des finances et du développement économique, Ahmed Shide. © DFAE

Par cet accord-cadre, la Suisse et l'Ethiopie mettent à jour et complètent les bases légales de l'aide humanitaire et de la coopération technique et financière destinée aux populations démunies. L'accord facilitera entre autres la mise en œuvre de programmes et de projets en Ethiopie, notamment en ce qui concerne l'importation et l'utilisation de certains biens ou l'affectation d'experts. Le Conseil fédéral avait donné son feu vert pour cet accord le 1er juillet 2015.

En vertu du message concernant la coopération internationale 2013-2016 et conformément à la décision de la Suisse de renforcer son engagement dans les Etats fragiles, la Corne de l’Afrique fait partie, depuis 2013, des régions prioritaires de la coopération suisse au développement. Il est prévu de développer la coopération à long terme dans le cadre de la stratégie régionale du Conseil fédéral pour la Corne de l'Afrique. En 2014, la Suisse avait alloué environ 8,4 millions de francs à l'aide humanitaire et à des projets de développement en Ethiopie ; elle prévoit d’augmenter graduellement cette somme jusqu'à 10 millions de francs par an au cours de ces prochaines années. Ces moyens sont destinés à aider la population rurale des régions sèches du sud et du sud-est de l'Ethiopie à mieux résister aux catastrophes naturelles périodiques et à mieux utiliser et protéger leurs ressources naturelles. Ainsi, la Suisse apporte notamment son soutien au renforcement des systèmes de santé humaine et vétérinaire dans des communautés pastorales, à l'amélioration des méthodes de stockage de produits agricoles et à la protection des déplacés.

L'Ethiopie compte toujours parmi les pays les plus pauvres du monde. En 2013, deux tiers des quelque 94 millions d'habitants de l'Ethiopie devaient subvenir à leurs besoins avec moins de deux francs par jour. Ils sont nombreux à souffrir de sous-alimentation ou de malnutrition. En raison des changements climatiques, les sécheresses et les inondations sont de plus en plus fréquentes, et leur effet dévastateur est renforcé par le déboisement et l'érosion. La population rurale, qui réunit plus de 80% des habitants de l'Ethiopie, est la plus affectée par ces phénomènes. En parallèle, l'Ethiopie enregistre une croissance économique considérable. Elle s'est fixé pour objectif de devenir un pays à revenu intermédiaire d'ici 2025. Pour cette raison, la part du lion des investissements publics est affectée au développement des infrastructures publiques (routes, approvisionnement en eau et en électricité, écoles, établissements de santé et infrastructures de communication). Toutefois, malgré une amélioration considérable de la qualité du service public, l'Ethiopie dépend toujours dans une large mesure de l'assistance extérieure, notamment en ce qui concerne la gestion des conséquences de catastrophes naturelles.

En outre, fidèle à sa politique des portes ouvertes, l'Ethiopie accueille 600 000 réfugiés, davantage que n'importe quel autre pays africain. A ces réfugiés s'ajoutent quelque 400 000 déplacés internes, et l'Ethiopie est également un pays par lequel transitent d'importants mouvements migratoires. Le poids politique de l'Ethiopie sur le continent s'illustre également par la présence du siège de l'Union africaine à Addis Abeba.


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères