L’accès à l’eau comme instrument de promotion de la paix: la Suisse se dote de lignes d’action

Berne, Communiqué de presse, 14.09.2015

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter a appelé les pays de l’Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe (OSCE) à s’engager afin que «l’accès à l’eau devienne un instrument de promotion de la paix plutôt qu’une source de conflit». S’exprimant à Prague devant le Forum économique et environnemental de l’OSCE, le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a rappelé que la demande en eau sur la planète allait croître de 55% d’ici 2030 et que l’accès à l’eau allait poser de graves problèmes à nombre de pays et de régions.

©

«La question de l’eau et de son impact sur la sécurité est une des priorités de la politique étrangère de la Suisse», a ajouté Didier Burkhalter qui a annoncé que la Suisse s’est dotée de lignes d’action «eau et sécurité» qui guideront l’activité future du DFAE en la matière. Ces lignes d’action présentent les différents outils mis en œuvre par la Suisse pour transformer l’eau en instrument de coopération ainsi que les initiatives à venir dans ce domaine.

La Suisse poursuit une «Blue diplomacy» depuis de nombreuses années sur plusieurs continents. Cela consiste notamment à offrir aux pays en développement une aide pour mieux gérer et exploiter leurs ressources hydriques et pour atténuer les conflits ou tensions engendrés par leur partage. M. Burkhalter a ainsi cité l’Asie centrale où l’utilisation des ressources en eau est un défi en matière de développement, de promotion de la paix et de la sécurité dans la région. A la demande de cinq pays d’Asie centrale, la Suisse conduit une initiative hydro-diplomatique et a désigné un envoyé spécial chargé de faciliter le dialogue entre les différents Etats et de contribuer à la création d’un mécanisme permettant une gestion rationnelle de l’eau dans la région.

La Suisse, soutenue par d’autres pays, lancera par ailleurs, en novembre à Genève, les travaux d’un panel d’experts qui sera chargé de faire des propositions permettant de prévenir des conflits liés à l’accès à l’eau et d’encourager la promotion de la paix à travers la résolution des problèmes liées à l’eau.

M. Burkhalter a enfin appelé l’OSCE, qui a fait de l’eau le thème principal de son Forum économique et environnemental de cette année, à poursuivre sur cette voie. L’organisation qui réunit 57 pays peut agir comme facilitateur et comme plateforme politique dans ce domaine, a-t-il expliqué. L’OSCE a l’avantage d’être proche des gens et très présente sur le terrain, comme en Ukraine où la mission spéciale de monitoring (SMM), en facilitant le dialogue et la mise en place de cessez-le-feu locaux, a permis que des installations d’approvisionnement en eau détruites soit réparées. La SMM a également soutenu l’aide humanitaire suisse qui a livré des produits chimiques servant à désinfecter de l’eau destinée aux populations des deux côtés de la ligne de front.


Informations complémentaires

Discours du Conseiller fédéral Didier Burkhalter (en)
Vidéos Eau


Lignes d’action du DFAE: Eau et sécurité(pdf, 86kb)


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères