Rapport annuel 2017 sur la coopération au développement: l’aide d’urgence et la lutte contre la pauvreté au cœur de l’engagement suisse

Communiqué de presse, 28.05.2018

L’année dernière, la coopération internationale de la Suisse s’est concentrée sur l’aide d’urgence, la lutte contre la pauvreté et les inégalités ainsi que la recherche de solutions aux grands défis planétaires. C’est ce qui ressort du rapport annuel 2017 sur la coopération au développement que le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) ont publié ce jour, pour la première fois sous forme numérique. Les actions menées dans le cadre de la coopération internationale servent les intérêts de la Suisse, dont la prospérité et la sécurité dépendent fortement du contexte international.

Une jeune femme est assise au milieu de filets de pêche. Elle sourit et porte un chapeau. Elle tient un outil dans une main et de l’autre, elle répare un filet de pêche.
Des millions de personnes dépendent du fleuve Mékong pour leur sécurité alimentaire à travers notamment de ses ressources aquatiques © DDC

En 2017, la Suisse a progressé de manière significative dans la mise en œuvre du message sur la coopération internationale 2017-2020, qui énonce les priorités stratégiques du Conseil fédéral, à savoir en particulier la réduction de la pauvreté et des risques mondiaux, le soulagement des populations dans le besoin, la promotion de la paix et le respect des droits de l’homme. La Suisse vise à favoriser à l’échelle mondiale un développement durable et respectueux de l’environnement, notamment grâce à une gestion responsable des ressources naturelles. Les actions menées dans le cadre de la coopération internationale servent les intérêts de la Suisse, dont la prospérité et la sécurité dépendent fortement du contexte international. L’aide apportée sur place ainsi que la lutte contre la pauvreté peuvent en outre contribuer à réduire la pression migratoire.

En 2017, la Suisse a mis en œuvre le nouveau message en se concentrant sur la réduction de la pauvreté. À ce titre, elle a par exemple renforcé son action dans le domaine de l’éducation et de la formation professionnelle, permettant à 20’000 enfants d’Afrique centrale touchés par la guerre de terminer leur scolarité et à de nombreux jeunes vivant à la campagne de trouver un emploi ou d’améliorer leurs revenus grâce à des programmes de formation professionnelle adaptés au marché du travail local.

L’année 2017 a également été marquée par la recherche de solutions aux grands défis planétaires. À l’occasion du 25e anniversaire de l’adhésion de la Suisse à la Banque mondiale, le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim et le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann ont souligné le rôle clé qui revient aux partenariats multilatéraux dans la gestion des défis globaux et esquissé des mesures pour mieux mettre à profit ces partenariats dans la mise en œuvre de l’Agenda 2020 et de ses 17 objectifs de développement durable.

Selon diverses études et évaluations externes indépendantes réalisées sur place, plus de 80% des programmes et projets menés par la Suisse en 2017 ont été jugés efficaces à l’aune des objectifs fixés. L’évaluation et la mesure des résultats constituent un élément important de la coopération internationale, notamment pour pouvoir rendre compte de l’utilisation des deniers publics.


Informations complémentaires

Rapport annuel «La coopération internationale de la Suisse 2017»
SECO : Coopération et Développement économiques : Rapports annuels


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch

Communication SECO
Tél.: +41 58 468 60 56
medien@seco.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères