Comment la Suisse vient en aide aux populations contraintes de fuir

Article, 20.05.2016

Comment agir face à des crises humanitaires qui se multiplient et qui durent de plus en plus longtemps? L’Aide humanitaire de la DDC s’efforce de faire un usage toujours plus rationnel des fonds à sa disposition. En plus de l’aide d’urgence, elle privilégie une assistance qui permet aux populations déplacées par des conflits ou une catastrophe de se prendre en main sur le long terme. La Suisse partagera plusieurs expériences concluantes lors du Sommet mondial de l'humanitaire du 23 au 24 mai 2016 à Istanbul.

Une famille dans un camp de réfugiés
Quand les crises ne peuvent être évitées, l’Aide humanitaire de la DDC s’efforce d’investir dans des projets qui rendent possible une réhabilitation à long terme des populations fragilisées. © UNHCR

Les temps actuels sont effrayants au regard de l’aide humanitaire à déployer pour secourir les populations victimes de conflits ou de catastrophes naturelles. Pour la seule année 2015, les besoins avaient été chiffrés à près de 20 milliards CHF (cinq fois plus qu’il y a dix ans), dont seule la moitié fut couverte. 

Les principales crises en cours se caractérisent par le fait qu’elles se prolongent durant de nombreuses années, qu’on pense au drame syrien, à la situation d’urgence qui perdure en République centrafricaine, ou encore aux violences répétées que subissent les populations victimes du groupe Boko Haram. On estime à ce jour à 60 millions le nombre de personnes déplacées qui ont dû fuir leur habitation sous la contrainte.

Face à cette réalité, les pays donateurs, les organisations internationales et les ONG sont obligés de se fixer des priorités et de parer au plus urgent, quitte à ne pas pouvoir répondre aux besoins élémentaires (subsistance, éducation, santé) d’autres centaines de millions de personnes à l’échelle de la planète. 

Réhabilitation à long terme

En parallèle, la Suisse, comme d’autres, fait tout pour adapter au mieux ses stratégies d’intervention. Depuis de nombreuses années, la DDC mais aussi la Division Sécurité humaine du DFAE s’emploient à prévenir les conflits et les catastrophes au moyen d’initiatives très concrètes déployées sur le terrain. 

Quand les crises ne peuvent être évitées, l’Aide humanitaire de la DDC s’efforce alors d’investir autant que possible dans des projets qui visent une réhabilitation à long terme des populations fragilisées. Soutiens à l’appui, les bénéficiaires sont accompagnés dans le développement de leur propre «résilience», à savoir leur capacité à faire face aux difficultés et à se reconstruire un quotidien, parfois loin de leurs terres d’origine. 

Au Sommet mondial l’humanitaire d’Istanbul, la délégation suisse emmenée par le conseiller fédéral Didier Burkhalter aura l’occasion de faire part de plusieurs expériences concluantes en la matière (voir ci-dessous). La Suisse plaidera par ailleurs pour un meilleur respect des valeurs et principes du droit international humanitaire. 

Syrie: aide à l’emploi, coupons alimentaires et habitations durables

Aider les Syriens déplacés à se sentir utiles et à toucher un gagne-pain en même temps qu’ils contribuent à la reconstruction de leur pays, tel est l’objectif d’un projet du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) cofinancé par la DDC. Au vu de la crise qui dure, les Syriens ne veulent pas rester inactifs plus longtemps.

«Recommencer à vivre dans un pays à feu et à sang», article à paraître dans l’édition 2/2016 du magazine Un seul monde (dossier spécial «Réfugiés et migrants») (PDF, Page 1, 2.4 MB, Français)

 

La résilience des victimes du conflit syrien passe également par le développement de nouveaux vecteurs d’assistance alimentaire. Dans les villes de Homs et Lattaquié, le Programme alimentaire mondial de l’ONU distribue des bons d’achat à des femmes enceintes ou nouvellement mères. Celles-ci sont alors en mesure d’acheter la nourriture qui leur convient le mieux. Un expert du Corps suisse d’aide humanitaire coordonne le projet.

Interview avec Stefan Bumbacher, expert du Corps suisse de l'aide humanitaire

Financier et technique, le soutien que la Suisse offre au bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en Syrie est crucial. La présence de l’expert en construction Henri Stalder à Damas durant deux années a permis au HCR de développer des standards de construction en «dur» au milieu des ruines. C’est en retrouvant un vrai toit que les Syriens déplacés peuvent se projeter dans l’avenir.

Projet HCR en Syrie: Reconstruire au-delà de l’urgence

De manière générale, l’engagement de la Suisse au Moyen-Orient vise à accompagner l’aide d’urgence déployée en Syrie, en Irak, en Jordanie et au Liban d’une vision durable du développement des populations concernées.

Stratégie de coopération de la Suisse au Moyen-Orient: assurer la sécurité des populations sur le long terme 

Darfour: produire du miel envers et contre tout

Près de 3 millions de Soudanais ont dû fuir leurs terres durant la guerre au Darfour. La DDC a financé dès 2010 un programme de relance de l’apiculture locale pour rendre les populations déplacées le plus autonome possible financièrement. Pari gagné: à ce jour, plus de 3300 exploitations familiales commercialisent du miel, activité générant parfois jusqu’à 2900 CHF par année.

Projet au Soudan «Des paysans déplacés par la guerre se construisent de nouvelles perspectives économiques»

Somalie: une aide humanitaire qui renforce les services de base

La DDC a déboursé 4 millions CHF pour soutenir les activités du CICR en Somalie durant l’année 2016. L’organisation internationale sensibilise divers protagonistes au respect du droit international humanitaire. Elle renforce aussi le système de santé, le réseau d’eau potable et la production agricole dans plusieurs régions du pays.

Somalie: les défis d’une intervention dans un contexte de crise qui dure 

Initiative Nansen: une vision à long terme pour les personnes déplacées

Au mois d’octobre 2015, la Suisse et la Norvège ont présenté un «Agenda pour la protection des personnes déplacées au-delà des frontières en contexte de catastrophes et des changements climatiques», fruit de l’Initiative Nansen concrétisée par le professeur bernois Walter Kälin.

Mesures préventives en faveur des personnes déplacées en raison de catastrophes naturelles et des effets du changement climatique

Liens

Projets actuels

Objet 1153 – 1164 de 1195

Green Transport Development Project, Ho Chi Minh City

01.12.2015 - 31.12.2020

Co-financed together with the World Bank, the Green Transport Development Project aims to improve the performance and efficiency of public transport in Ho Chi Minh City, Vietnam, by developing a Bus Rapid Transit System (BRT), as well as to promote the integration of public transport with urban development.


Public Financial Managment Capacity Building Trust Fund

01.12.2015 - 30.11.2019

PFM reforms and capacity building are key for the Kyrgyz Republic to increase transparency and accountability in the use of public funds. SECO has supported these reforms in a first phase of the Capacity Building in Public Finance Management project, administrated by the World Bank, between 2009-2015 and is now co-financing a second phase.



Wastewater treatment plant Peja with KfW

01.11.2015 - 31.12.2020

SECO is consolidating its support to the wastewater sector in Kosovo. The construction of a wastewater treatment plant in Peja is the second project of this kind SECO is co-financing with Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW) in Kosovo. The project involves investment measures and institutional strengthening, as well as policy dialogue.


Establishment of the Association of Advanced Politekniks Indonesia

01.11.2015 - 31.12.2020

The Association of Advanced Politekniks Indonesia is a platform organization of Indonesian Politekniks and industry companies which implements skill development concepts, in analogy to the dVET systems in Switzerland and other European countries and with the objective to promote skills development.


Financial Infrastructure Programme

09.10.2015 - 31.12.2020

The Global Financial Infrastructure Programme (hereafter, the programme) will support the development and creation of well-functioning financial markets in SECO’s priority countries. With a specific focus on credit reporting and secured transaction, the programme will facilitate financial inclusion and foster responsible access to finance. It will be implemented by the the International Finance Corporation (IFC).


Extractives Global Programmatic Support Umbrella Trust Fund

01.10.2015 - 31.12.2019

The objective of the World Bank's Extractive Global Programmatic Support (EGPS) is to strengthen natural resource governance of resource-rich developing countries. The EGPS and the bilateral funding window support the implementation of the Extractive Industry Transparency Initiative (EITI) at country level.


Energy City Project (Municipal Energy Efficiency Project, Municipal DRR Project)

17.08.2015 - 31.12.2020

The Republic of Serbia needs to increase the share of renewable energy and improve its energy efficiency. The MEEMP will support 4 selected municipalities in the implementation of national requirements in the energy and climate sector at municipal level by introducing the European Energy Award (EEA) system to Serbia.


Environmental and Social Risk Management Program

01.08.2015 - 31.12.2022

The Environmental and Social Risk Management Program will be implemented in three countries in Sub-Saharan Africa (Ghana, South Africa and Nigeria). Its aim is to ensure that lending to economic activities does not come at the cost of human well-being, natural resources and vital ecosystems.


Public financial Management Analytical and Advisory Assistance

01.07.2015 - 31.12.2020

Strengthening Public Financial Management (PFM) at central and subnational level is essential for stronger governance, improved outputs from public resources and effective expenditure management. This Trust Fund is a vehicle for development partners to drive PFM reform forward by strengthening the capacity to implement PFM reforms.


Naryn Water Rehabilitation Project I

30.06.2015 - 31.12.2019

SECO has a longstanding partnership with the Kyrgyz government in the urban water and sewerage sector. Since 2009, SECO has been engaged in 4 cities (Osh, Jalalabad, Kant and Bishkek) on a co-financing basis with EBRD. Given the remaining dramatic institutional and infrastructural needs, the proposal is now to engage in the city of Naryn.


Crop Receipts Project Ukraine

01.06.2015 - 30.06.2020

The Crop Receipt project facilitates access to finance for small and midsize agri-businesses in Ukraine. Crop receipts essentially are loan agreements between a farmer and a creditor, where the loan is repaid by the future harvest or the proceeds from its sale. Given the vast untapped agriculture potential and its importance for agrarian SME development, the Crop Receipt project is key to facilitate economic inclusion of small and midsize farmers through the provision of growth capital. The project is implemented by the International Finance Corporation (IFC) and was launched in 2015.

Objet 1153 – 1164 de 1195