Bangladesh

Moins de pauvreté, plus de participation citoyenne: les activités menées par la Suisse au Bangladesh visent à favoriser l’accès de la population aux ressources, aux services et aux décideurs politiques. Le développement économique des régions rurales et l’amélioration, en parallèle, de l’efficacité des gouvernements locaux contribuent à la réduction de la pauvreté. La Suisse mise sur une étroite collaboration avec le secteur privé pour promouvoir la durabilité.

Carte du Bangladesh
© DFAE

Le Bangladesh a accompli d’énormes progrès dans le domaine de la réduction de la pauvreté et fait partie du groupe des pays à revenu moyen inférieur. Ce pays densément peuplé reste toutefois marqué par de fortes inégalités sociales et une proportion élevée de personnes pauvres, et ce aussi dans les zones urbaines. La population est confrontée au quotidien aux problèmes liés à la rareté des ressources et aux effets négatifs du changement climatique. Face à un marché du travail saturé, la migration de main d’œuvre représente une alternative intéressante.

À travers ses activités de coopération au développement, la Suisse souhaite améliorer les conditions de vie des groupes de population pauvres et défavorisés. Le développement économique, le renforcement des gouvernements locaux et la protection des travailleurs migrants sont au cœur de sa stratégie de coopération 2018-2021. Les questions liées à la bonne gouvernance et aux droits de l’homme jouent également un rôle important. Une meilleure participation citoyenne des groupes de population défavorisés est de nature à favoriser une plus grande justice sociale.

Crise des réfugiés en provenance du Myanmar

Le Bangladesh accueille plus de 900’000 personnes qui ont fui les violences au Myanmar voisin pour se réfugier dans la région frontalière de Cox’s Bazar. Ces personnes ont tout abandonné et sont complètement démunies. De nombreux enfants ont en outre perdu leurs parents.

Face à l’ampleur des besoins, la Suisse a porté son assistance à 30 millions de francs depuis la recrudescence des violences en 2017. L’engagement humanitaire a permis de redonner aux réfugiés un accès à l’eau potable, à la nourriture et aux infrastructures d’assainissement. Il a aussi servi à la mise en place de sites pour abriter ces personnes arrivées en masse. L’Aide humanitaire de la DDC a également fourni du matériel de diagnostic et des équipements pour augmenter les capacités d’accueil de trois hôpitaux de la région de Cox’s Bazar. Des experts du Corps suisse d’aide humanitaire se trouvent dans la zone pour soutenir les agences onusiennes. Au-delà de l’aide d’urgence, la DDC soutient des activités de développement sur le moyen terme pour appuyer les communautés d’accueil.

De l’autre côté de la frontière, la DDC continue de soutenir des actions humanitaires pour les personnes affectées par le conflit dans l’Etat de Rakhine au Myanmar, malgré un accès restreint.

Gouvernance démocratique

Des mécanismes de participation pour plus de proximité avec les citoyens

Les projets suisses dans le domaine de la gouvernance locale favorisent la participation politique de la population locale et aident les structures administratives locales à fournir aux citoyens d’importantes prestations de service. Ils visent une amélioration de l'interaction entre les citoyens, les gouvernements locaux et les fournisseurs de prestations. Les projets de la DDC dans le domaine des droits de l’homme ont pour but de renforcer davantage encore la participation des groupes de population défavorisés. Une meilleure participation citoyenne et une responsabilisation accrue des institutions publiques constituent des conditions essentielles à la poursuite du développement économique et à la stabilité sociale du Bangladesh.

Réformes de l’Etat et de l’économie

Développement économique

Meilleures opportunités sur le marché et meilleurs revenus

Grâce au soutien de la Suisse, les différents acteurs du marché sont mieux connectés entre eux.  Les petits producteurs et prestataires de services bénéficient d’un meilleur accès au marché et peuvent ainsi accroître leurs revenus et saisir de nouvelles opportunités commerciales. À travers ses projets, la DDC vise à soutenir la population rurale dans les domaines, par exemple, de la transformation du lait, de la pêche et de l’élevage de crevettes. En parallèle, elle se mobilise en faveur d’une répartition plus équitable des responsabilités entre les femmes et les hommes. Des projets axés sur la formation professionnelle et menés en étroite collaboration avec le secteur privé aident les jeunes en particulier à trouver du travail ou à décrocher un emploi mieux qualifié, notamment dans la branche du textile. La Suisse encourage les entreprises sociales et les compagnies d’assurance pour inciter le secteur privé à s’investir davantage dans la lutte contre la pauvreté.

Au niveau national, la Suisse s’efforce de promouvoir la responsabilité sociétale des entreprises (Corporate Social Responsibility). Le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) œuvre à l’amélioration des conditions de travail, en particulier dans le secteur du textile, en soutenant le programme «Better Work» de l’Organisation internationale du travail (OIT). Le Bangladesh profite en outre de la franchise des droits de douane accordée aux pays en développement.

Développement du secteur privé et services financiers

Une migration de main d’œuvre plus sûre

Pour de nombreuses personnes au Bangladesh, la stratégie consistant à émigrer pour trouver du travail, dans les pays du Golfe notamment, permet de contourner les problèmes de surpopulation et de saturation du marché du travail. Les transferts de fonds constituent par ailleurs une importante source de revenus. Les travailleurs migrants doivent toutefois être mieux préparés aux problèmes et aux risques que cela implique. La Suisse s’engage aux niveaux local, national et mondial en faveur d’une migration de main d’œuvre plus sûre, au service du développement durable du Bangladesh. Elle s’investit également en faveur de l’intégration sociale et économique des victimes de la traite des êtres humains.

Migration

Aide humanitaire

Aide d'urgence en faveur des réfugiés et en cas de catastrophes naturelles

La Suisse fournit une aide humanitaire aux réfugiés rohingyas dans le sud-est du pays, en particulier dans le domaine de l’eau potable et de la santé. Dans le même temps, elle soutient la population locale touchée par l’afflux de réfugiés et associe, dans la mesure du possible, les mesures d’aide à la survie avec des projets de développement à moyen terme.

Les catastrophes naturelles et les conséquences du changement climatique rendent difficiles les conditions de vie de la population bangladaise. L’Aide humanitaire de la DDC apporte son soutien aux personnes touchées par des catastrophes naturelles.

Aide humanitaire

Approche et partenaires

Soucieuse de poursuivre une approche globale et cohérente, la Suisse collabore étroitement avec les autorités locales, d'autres pays donateurs et des organisations internationales comme l’Organisation des Nations Unies. Le secteur privé est également un partenaire important de la Suisse.

Principaux partenaires de la Suisse au Bangladesh:

  • ONG suisses: Swisscontact, Helvetas, Swiss Intercooperation
  • ONG internationales: Handicap International, Solidarités International
  • ONG locales: BRAC
  • ministères
  • organisations de la société civile locale: Ain O Salish Kendra (organisation active dans le domaine des droits de l’homme)
  • entreprises privées suisses et locales
  • organisations multilatérales: Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Organisation internationale du Travail (OIT), Banque asiatique de développement (BAsD), Organisation internationale pour les migrations (OIM), Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR)

Thèmes transversaux

Dans tous ses projets, la Suisse s’engage en faveur de l’égalité entre les sexes, en appliquant une politique cohérente en la matière. Elle intègre les principes de bonne gouvernance dans tous ses programmes.

Projets actuels

Objet 25 – 33 de 33

Strengthening Human Rights institutions in Bangladesh

01.01.2017 - 31.12.2020

People in Bangladesh repeatedly suffer from human rights violations which especially affect poor and marginalised people with limited remedy and widespread impunity. The project strengthens (i) the National Human Rights Commission to more effectively promote and protect human rights and (ii) civil society to promote and monitor Human Rights and provide legal aid.


Prabriddhi - Local Economic Development (LED) at District Level

01.01.2017 - 31.01.2020

In two urban municipalities and their surrounding territories, the public and private sector and civil society will engage in joint local economic strategizing, planning and implementation. A more vibrant, competitive  and better performing economy will benefit all people living in an area including businesses of all sizes and generate opportunities particularly for poor and marginalised women and men. The model of decentralized economic planning developed and refined locally will be replicated across Bangladesh.


Policy Reform on Local Governance (PROLOG II)

17.10.2016 - 16.10.2020

Decentralisation as a strategy for pro-poor political transformation places Local Governments on the driving seat for improved local public services. PROLOG II provides technical assistance to the Government of Bangladesh in the decentralization reform. It also involves citizens -including women and disadvantaged groups- in overseeing their municipalities for increased accountability. Ultimately citizens will gain from local public services responding to their needs.


Bangladesh Agricultural and Disaster Insurance Programme (BADIP)

15.05.2016 - 31.10.2021

Smallholder farmers in Bangladesh face considerable risks. Droughts, floods, winds, temperature shocks, pests and diseases can destroy their livelihoods and leave them indebted for years. To cope with such shocks, they are often forced to sell productive assets and fall back in poverty. By developing the market for agricultural insurance and related extension services, BADIP will sustainably increase poor farmers’ resilience, giving them the confidence and security to step up their productive investments.  


Building Skills for Unemployed and Underemployed Labour (B-SkillFUL)

01.11.2015 - 31.10.2019

50,000 poor and disadvantaged men and women will improve their skills and out of them at least 70% will be gainfully employed. The resulting increase in their incomes will contribute to their better well-being and overall poverty alleviation. The employment conditions of workers in the informal sector will be improved through partnerships between the Informal Sector Industry Skills Council, enterprises and training service providers.


Ashshash – for men and women who have escaped trafficking

01.09.2015 - 14.11.2022

Human trafficking deprives millions of their dignity and freedom. It is estimated that thousands are trafficked every year in Bangladesh. Switzerland has an interest that international migration is regular, secure, and respects human dignity and the rights of migrants. The project will support men and women who have escaped trafficking to reintegrate into society, raise awareness on the perils of irregular migration and improve public and private capacities to deliver services to the victims of trafficking. The intervention is beneficial for Switzerland’s political dialogue on safe, orderly and regular migration at the global level.


Sanitation Market Systems (SanMarkS)

01.05.2015 - 31.10.2019

Through the project Sanitation Market Systems (SanMarkS), the poor and disadvantaged will benefit from a better wellbeing due to improved hygienic sanitation solutions which are offered by the private sector in a sustainable manner. As a result of the project, funded by SDC and UNICEF, the private sector service providers in collaboration with public actors will respond to the needs and demand of the rural poor and provide improved sanitation services to at least 450,000 people in at least six districts of Bangladesh.


Transparency International Bangladesh: Building Integrity Blocks for Effective Change

01.10.2014 - 30.09.2020

Transparency International Bangladesh promotes improved governance in selected institutions of integrity (parliament, judiciary, etc.) and five sectors providing basic services to the people (education, health, local governance, land, climate finance) as well as it strengthens its grassroots movement in order to reduce corruption for the benefit of the poor and the marginalised.


Skills for Employment Investment Program (SEIP)

01.08.2014 - 30.06.2020

260’000 unskilled youth and adults will be skill-trained, 70% of whom will be placed in decent jobs through partnerships with industries and private training providers in six economic growth sectors of Bangladesh. By creating the foundations for a sector-wide approach, the Skills for Employment Investment Program (SEIP) will bring the currently fragmented skills development sector under one coordinated management and funding mechanism

Objet 25 – 33 de 33