Contributions de programme aux ONG suisses

Projet terminé

CEAS contribue au développement de techniques innovantes et appropriables et à une meilleure valorisation des ressources naturelles en vue de l’avènement d’une Afrique verte, sociale et prospère : sa philosophie, « contribuer à la lutte contre la pauvreté par des moyens qui allient économie et écologie ».

Pays/région Thème Période Budget
Afrique
Autre
Secteur non spécifié
01.01.2013 - 31.12.2014
CHF 1'500'000
Contexte

En Afrique, dans les pays d’intervention du CEAS, le contexte est en pleine évolution et il se caractérise par :

  • une dégradation continue de l’environnement
  • des changements climatiques déjà perceptibles
  • des politiques agricoles qui font la part belle aux agro-industries et aux OGM
  • la reconnaissance de la pertinence des énergies renouvelables comme alternative aux produits pétroliers
Objectifs

CEAS et son réseau de partenaires oeuvrent à la réduction de la pauvreté en Afrique par la promotion des techniques appropriables dans les domaines de l’énergie renouvelable, de l’eau et de l’assainissement, de l’agroécologie et de l’agro-transformation et par la capitalisation d’expériences du Sud et du Nord.

Groupes cibles

D’une manière générale, les populations vivant en milieu rural, souvent les plus défavorisées. Plus spécifiquement, les artisans et les paysans, avec une attention toute particulière à l’égalité homme-femme, ainsi qu’à la promotion de la femme comme actrice du développement.

Effets à moyen terme

  1. CEAS met en réseau les compétences du Nord et du Sud pour favoriser la réalisation de projets en Afrique.
  2. Les énergies renouvelables sont développées, adaptées et rendues accessibles aux populations locales.
  3. Les filières de transformation des produits agricoles et forestiers non-ligneux sont renforcées.
  4. Le cadre de vie, l’hygiène et la santé de la population sont améliorés par un système d’adduction d’eau et d’assainissement.
  5. La sécurité alimentaire des populations rurales est assurée par des techniques agroécologiques et une diversification des activités génératrices de revenu.
  6. Le public suisse est sensibilisé aux problématiques du développement par des informations pertinentes et par la promotion des produits du Sud.

Résultats

Principaux résultats antérieurs:  

Au Burkina, au Sénégal et à Madagscar, les partenaires peuvent compter sur des cadres de référence performants et bien équipés. Les artisans s’appuient sur des innovations technologiques et bénéficient de formations qui leur permettent d’améliorer leurs revenus et de promouvoir l’énergie solaire. Plusieurs milliers de paysans burkinabés sont formés à l’utilisation de techniques agroécologiques pour s’adapter aux changements climatiques. Plusieurs centaines de groupements d’agro-transformatrices vivent du séchage des mangues et de la valorisation du karité et du neem. Trois communautés rurales bénéficient d’un plan de gestion des déchets solides.


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Partenaire de projet Partenaire contractuel
  • Centre Ecologique Albert Schweitzer


Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   1'500'000 Budget suisse déjà attribué CHF   1'500'000
Phases du projet Phase 9 01.01.2019 - 31.12.2020   (Phase en cours) Phase 8 01.01.2017 - 31.12.2018   (Completed) Phase 7 01.01.2015 - 31.12.2016   (Completed)

Phase 6 01.01.2013 - 31.12.2014   (Completed)