ACF-Solidarités : Amélioration de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle dans les cercles de Tombouctou et de Goundam

Projet terminé

Le contexte humanitaire de la région de Tombouctou se caractérise par des mouvements de populations, un taux de malnutrition élevé, un accès limité aux soins de santé et une sécurité fragile. A travers une réponse intégrée en sécurité alimentaire et nutrition avec un programme eau hygiène et assainissement, ce projet vise à améliorer les conditions de vie des populations vulnérables des Cercles de Tombouctou et de Goundam grâce à un appui monétaire au renforcement de leurs moyens de production et une amélioration de leur environnement sanitaire. 

Pays/région Thème Période Budget
Mali
Aide humanitaire & RRC
Assistance matérielle
15.06.2016 - 30.09.2017
CHF 900'000
Contexte

Les régions Nord du Mali sont caractérisées par un contexte climatique et environnemental de cycles de sécheresses récurrentes entrainant des déficits de production et une situation d'insécurité alimentaire chronique. La crise politico-sécuritaire de 2012 combiné aux crises climatique a contribué à une détérioration de la situation humanitaire.

Le niveau d'insécurité reste très élevé au nord et l'axxès reste difficile pour les acteurs humanitaires et de développement. La dégradation de la sécurité alimentaire, et des moyens de produciton, le ralentissement de l'activité économique, et un accès limité et/ou manque d'accès aux services sociaux de base (Santé, eau, hygiène et assainissement), rendent plus vulnérables les populations déjà affectées par la crise.

Cette situation a entrainé des mouvements de populations du nord vers le centre, le sud et dans les pys voisins, avec de grave conséquence humanitaire. Le nombre de déolacés internes s'élève en fin main 2016 à 49'883, alors que le nombre total de rapatriés continue de croître depuis novembre 2015, passant de 439'690 à 453'059. Dans le nord, le plus grand nombre de déolacés internes est rencensé dans la région de Tombouctou (25'068).

Tandis qu'au Mali le taux de Malnutrition Aigüe Globale (MAG) est de 12.4% dans la région de Tombouctou, il est de 17.5% soit supérieur de 5.5% à la moyenne nationale. Concernant la malnurtition chronique, la région de Tombouctou est la troisième la plus touchée du pays avec 24.7% après celle de Mopti 24.8% et de Sikasso 35.5% Tombouctou se caractérise également par une faible couverture d'accès à l'eau potable pour les ménages (40%, comparé à 54% en moyenne dans les zones rurales du Mali).

Face à ce contexte difficile, le Consortium Solidarité/ACF-E propose à travers ce projet, d'apporter une réponse intégrée de soutien à la sécurité alimentaire et nutritionnelle aux populations les plus vulnérables (sous forme de transfert monétaire), avec un accent particulier sur le renforcement de l'axxèsx à l'eau, au renforcement de l'hygiène et de l'assainissement dans un contexte de lutte contre la malnutrition. 

Objectifs

Améliorer les conditions de vie des populations vulnérables des Cercles de Tombouctou et de Goundam grâce au renforcement de leurs moyens d'existence et leur environnement sanitaire. 

Groupes cibles
  • Populations déolacés/retournés
  • les personnels de santé ou des Association de santé communautaire (ASACO)
  • les enfants de 6 à 59 mois
  • les relais communautaires

SI : 23'942 bénéficiaires de Goundam

ACF : 24'504 bénéficiaires de Tombouctou 

Effets à moyen terme
  • Les structures de santé fonctionnelles ont amélioré leurs capacités techniques et opérationnelles, leur permettant d'assurere le traitement approprié de la malnutrition aigüe et être complémentaire dans la réponse aux besoins d'autres structures non fonctionnelles ou surchargées.
  • Les populations vulnérables de cercle de Goundam et de Tombouctou ont développé des activités productives contribuant à leurs besoins alimentaires et non alimentaires. 
Résultats

Principaux résultats attendus:  

  • Les enfants de mons de cinq ans souffrant de malnutrition aigüe ont un accès gratuit à des soins de qualité dans les neuf centres santé ciblés et des cliniques mobiles dans le district sanitaire de Tombouctou.
  • Les centres de santé ont accès au paquet minimum WASH et les enfantsw de moins de cinq ans souffrant de malnutrition aigüe admis dans dans ces structures bénéficient des standards minimaux en eau et assainissement.
  • L'accès à l'eau potable pour les populations déplacées et retournées de Tonka et Gargando est amélioré.
  • Les ménages vulnérables des cercle de Goundam et Tombouctou sont en capacité de faire face à leurs besoins alimentaires et non-alimentaires de base.
  • Les ménages vulnérables du cercle de Goundam sont en capacité de recréer ou de maintenir une activité productive. 


Principaux résultats antérieurs:  

  • 73% des 14'000 enfants de moins de cinq ans malnutris aigus ont été dépistés et référés vers les structures de santé par un réseau de relais communautaires à Gao et Tombouctou.
  • Plus de 15'000 personnes ont amélioré leur accès à l'eau en quantité et qualité dans les villages ciblés. Le projet a réalisé 28 puits, 5 forages et 1 système d'adduction d'eau réhabilités à Gao et Tombouctou.
  • 70% des populations ciblées (à Gao et Tombouctou) ont amélioré leurs connaissances et leurs capacités à se prémunir des maladies diarrhéiques et ont amélioré leurs pratiques de traitement et de conservation de l'eau comparativement à la situation de départ de mons de 15%.
  • Les Directions Nationales et Régionales de l'Hydraulique (DNH et DRH) ont renforcé leurs expertises techniques et opérationnelles. 


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Aide humanitaire
Partenaire de projet Partenaire contractuel
  • Action contre la Faim


Autres partenaires

ECHO - Office de l'aide humanitaire de la Commission européenne 

Coordination avec d'autres projets et acteurs
  • Office pour la Mise en Valeur du Faguibine (OMVF)
  • ONG I : The Alliance for the International Medical Action (ALIMA), AFRICARE, la Croix-Rouge malienne, Swisscontact, Cluster Sécurité Alimentaire et Nutrition
  • CICR, PAM
  • Structures de gestion Communautaire de Santé
  • Ministères de l'agriculture, et de la Solidarité, de l'Action Humanitaire de Réconciliation et de la Reconstruction du Nord, de la Santé, les services déconcentrés, Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA), Autorités administratives et communales, le conseil du cercle
  • BuCo Bamako : Projet ARSEN dans le Cercle de Niafounké 
Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   900'000 Budget suisse déjà attribué CHF   910'418 Projet total depuis la première phase Budget de la Suisse CHF  1'813'731 Budget y compris partenaires de projet CHF  4'367'631
Phases du projet Phase 4 01.12.2018 - 28.02.2021   (Phase en cours)

Phase 2 15.06.2016 - 30.09.2017   (Completed)