Tchad

La politique extérieure suisse au Tchad vise à diminuer la fragilité aiguë par la réduction de la pauvreté, l’amortissement des chocs humanitaires induit par des conflits armés et des sècheresses et la promotion de la paix. Ces objectifs sont réalisés à l’aide de trois instruments de politiques étrangères que sont la coopération au développement, la politique de paix et l’aide humanitaire. La Coopération internationale suisse, dont le Tchad est un pays prioritaire, concentre ses activités dans les domaines de l’éducation de base et la formation professionnelle, de l’agriculture et la sécurité alimentaire, ainsi que de la citoyenneté, la paix et la prévention de la violence. L’égalité des genres et la bonne gouvernance sont des thèmes transversaux promus au travers de toutes les activités.

Carte du Tchad
© DFAE

Le Tchad est un Etat fragile avec un haut niveau de pauvreté. En 2017, le pays est classé 186ème sur 188 selon l’indice du développement humain des Nations Unies et la chute du prix du pétrole a conduit le pays à une profonde crise économique. Les espaces de dialogue et de participation citoyenne sont limités par l’omniprésence du contrôle de l’Etat. Le taux d’analphabétisme est estimé à 78%, et près de 3.5 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire. Les services de base sont de faible qualité dans un Etat où la croissance démographique est de 3.6% et où l’agenda sécuritaire demeure une priorité pour le gouvernement qui étouffe les investissements dans les secteurs sociaux et économiques.

La Suisse vise à accompagner le Tchad vers une diminution de la fragilité en atteignant à terme un développement durable qui garantit la sécurité alimentaire, augmente la qualité de l’éducation, et permet une meilleure gouvernance et décentralisation des services publics de base. La Coopération suisse agit tant à l’échelon national, régional et local et concentre ses activités de coopération dans six régions du nord-est, centre et sud du Tchad.

Citoyenneté, paix et prévention de la violence 

Dialogue politique et renforcement de la gouvernance des services de base

Dans le contexte fragile du Tchad et de la sous-région, la consolidation de la paix est prioritaire. La Suisse renforce les mécanismes de résolution des conflits. Elle soutient des actions en faveur d'un dialogue national, en particulier avec la création d’espaces de dialogue permettant de reconstruire la confiance entre les acteurs politiques et la société civile.

L’Etat de droit est également renforcé à travers la valorisation des accords locaux pour améliorer la cohésion sociale des communautés en situation de conflit et pour l’utilisation harmonieuse des terres et de l’eau. En termes de renforcement de la gouvernance des services de base, la Coopération suisse se focalise sur le secteur de la santé et dans la planification et l’utilisation des ressources hydriques. Elle a notamment permis à 55'000 personnes, dont 50% de femmes, d’adhérer à des mutuelles de santé.

Citoyenneté, paix et prévention de la violence 

Éducation de base et formation professionnelle

Amélioration de la qualité de l’éducation

La Coopération suisse participe activement au dialogue politique concernant l’éducation à travers son rôle de chef de file des partenaires techniques et financiers (PTF). Elle vise le renforcement de la qualité de l’éducation et contribue à développer des offres éducatives adaptés aux besoins des groupes marginalisés. A titre d’exemple, l’enseignement dans la langue maternelle des enfants a conduit à une nette amélioration de leur apprentissage. La Coopération suisse soutient également le développement de dispositifs de formation professionnelle innovants et diversifiés qui permettent aux jeunes et aux femmes d’acquérir des compétences facilitant leur insertion socioéconomique.

Éducation 

Agriculture et sécurité alimentaire

Diversification de la production et amélioration des revenus des ménages ruraux

La Coopération suisse a pour objectif de garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle à travers des systèmes agro-pastoraux durables. Elle soutient l’amélioration de la connaissance et de la gestion des ressources en eau, ce qui a permis d’augmenter les revenus des producteurs et productrices dans les vallées aménagées. Elle soutient la sécurisation de l’élevage pastoral et appuie l’application d’un cadre légal favorable au développement des filières agricoles, à l’image de la loi sur les semences. La redynamisation des filières de karité et d’arachides est également soutenue et a permis aux exploitations familiales de doubler leurs revenus.

Agriculture et sécurité alimentaire 

Instruments de la coopération suisse au Tchad

Synergie entre l’aide au développement, l’aide humanitaire et la politique de paix

La Suisse apporte son soutien au Tchad avec la présence simultanée et coordonnée de l’aide humanitaire, de l’aide au développement et de la promotion de la paix et des droits humains. Cette complémentarité permet d’augmenter l’efficacité de l’aide et est déterminante pour l’accompagnement du pays vers la réduction de la fragilité. Cette approche pourra se traduire, par exemple, par l’inclusion des populations déplacées dans les chaînes de production de semences et par l’achat des organisations humanitaires de semences produites par des paysans locaux.

Les trois instruments de la coopération suisse au Tchad sont complémentaires et des synergies sont recherchés entre eux. L’aide humanitaire intervient dans les domaines de la sécurité alimentaire, les mouvements de population (protection et intégration) et les urgences sanitaires. La Division Sécurité Humaine (DSH) se focalise sur la prévention et la résolution de conflits, le dialogue politique, social, intra et interconfessionnel et la prévention de l’extrémisme violent. Quant à la Coopération sud, elle travaille dans les domaines de l’éducation et de la formation professionnelle, de la gouvernance et du développement rural.

Approche et partenaires

Dans le cadre de la Stratégie 2018-2021, les programmes suisses sont mis en œuvre par des ONG et entreprises nationales ou internationales recrutés par appels d'offres international et réalisés en étroite collaboration avec les services gouvernementaux et les autorités locales concernés. Les principaux partenaires sont les suivants :

  • ONG Suisses : Enfants du Monde, Caritas, Swissaid, Swisscontact

  • Recherche : Institut tropical et de santé publique suisse (Swiss TPH), Centre d’Hydrogéologie et de Géothermie de l’Université de Neuchâtel (CHYN), Consortium des Universités et Instituts Tchadiens (CUIT), Institut tchadien de la recherche agronomique pour le développement (ITRAD)

  • Gouvernement : ministères, autorités régionales/locales

  • ONG tchadiennes : par exemple Centre de Support en Santé Internationale, Bureau d’études COSSOCIM

  • ONG et agences internationales : par exemple CIDR, CIRAD, CA 17 International, GIZ

  • Organisations multilatérales : par exemple UNICEF, FAO, CICR, OMS, UNHCR, UNOCHA, PAM

  • Donateurs bilatéraux : agences publiques de développement (Allemagne, France), 

Stratégie : Principe de travail et approche 

 

 

Projets actuels

Objet 25 – 36 de 46

First Allocation (Cash) of SDC Funding (Africa Division) to WFP Operations in 2014 South Sudan, Chad

01.01.2014 - 31.12.2014

In line with the Good Humanitarian Donorship (GHD) principles, Switzerland recognizes the necessity of pre-dictable and flexible funding to respond to changing needs in humanitarian crises. SDC funding to WFP op-erations allows the World Food Programme (WFP) to respond proactively and to provide immediate food assistance in life-threatening situations and underfunded emergencies.


Second Allocation (Cash) of SDC Funding to WFP Operations in 2014

01.01.2014 - 31.12.2014

In line with the Good Humanitarian Donorship (GHD) principles, Switzerland recognizes the necessity of predictable and flexible funding to respond to changing needs in humanitarian crises. SDC funding to WFP operations allows the World Food Programme (WFP) to respond proactively and to provide immediate food assistance in life-threatening situations and underfunded emergencies.


Eau Potable, Hygiène & Assainissement UNICEF Tchad

01.12.2013 - 31.05.2017

Le programme d’une durée de 3 ans vise à réduire la prévalence des maladies diarrhéiques d’origine hydrique dans les districts de Danamadji et de Yao, à travers un accès renforcé à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement. Il permettra d’améliorer l’état de santé de quelques 300\'000 personnes. La DDC contribuera au Programme WASH mis en œuvre par l’Unicef au Tchad. Il s’inscrit dans les priorités du Tchad et dans la stratégie de la coopération suisse au Tchad 2013 - 2016.


WFP UNHAS Chad

01.12.2013 - 31.03.2017

In view of large humanitarian needs in the country, humanitarian air transport service for aid community is crucial; WFP UNHAS is the only viable transport option available to reach remote areas safely. UNHAS facilitates and secures the majority of travel of SDC humanitarian aid’s agents and cooperation programs in Chad, in order to enable them to monitor partners and programs. To maintain this service, UNHAS requires the support of technical and financial partners.


Appui aux districts sanitaires au Tchad

01.07.2013 - 31.10.2018

La réduction de la mortalité maternelle et infantile et l’amélioration du système sanitaire sont des défis majeurs pour le développement socio-économique du Tchad. Avec ce projet, 250’000 personnes des régions du Batha et du Moyen Chari obtiendront des services sanitaires de meilleure qualité et plus accessibles. Les deux districts sanitaires partenaires du projet deviendront plus performants et serviront de modèles pour d’autres régions. Le projet, d’une durée de12 ans, s’aligne sur les priorités du Tchad en matière de santé.


Promotion des mutuelles de santé au Tchad

01.07.2013 - 31.12.2016

Le programme vise à contribuer à l’émergence d’un mouvement mutualiste structuré et fort en valorisant les atouts de la gouvernance mutualiste et d’une gestion professionnelle de la micro assurance maladie. En facilitant l’accès financier à des soins de santé de qualité, le dispositif de solidarité mis en place permettra d’améliorer l’état de santé des populations du secteur informel et agricole, et concourra à la réalisation de l’engagement de l’Etat tchadien d’atteindre la couverture universelle en santé (CUS).


Renforcement de l’élevage pastoral

01.03.2013 - 30.06.2018

L’élevage pastoral est l’activité économique dominante et le mode de vie principal des régions sahélo-sahariennes du Tchad. Il est un facteur essentiel de stabilité socioéconomique et de sécurité. Il est confronté à des difficultés croissantes, liées notamment au changement climatique. La DDC entend renforcer l’élevage pastoral dans trois régions au bénéfice direct de 700'000 personnes, par la réalisation de 100 puits pastoraux et 10 mares, le balisage de 500 km de couloirs de transhumance, et par le soutien aux services à l’élevage et aux organisations pastorales


First Allocation of SDC Funding to ICRC Operations in 2013 in Central African Republic, Chad, Sudan, South Sudan

01.01.2013 - 31.12.2013

In line with the Good Humanitarian Donorship (GHD) principles, Switzerland recognizes the necessity of pre-dictable and flexible funding for responding to changing needs in humanitarian crises. SDC funding to ICRC operations allows the International Committee of the Red Cross (ICRC) to respond proactively and to provide immediate protection and assistance for people affected by armed conflict and other situations of violence.


Stabilisation des communautés tchadiennes à forte concentration de migrants de retour de Libye

01.01.2013 - 31.05.2015

La crise libyenne a provoqué dès 2011 le retour dans leur pays de 130'000 Tchadiens, occasionnant d’importantes tensions sociales et une aggravation des conditions de vie déjà très précaires dans les zones d’accueil. Le projet mis en œuvre par l’OIM a pour objectif de faciliter la stabilisation dans les trois régions du nord du Tchad (Borkou, Ennedi et Tibesti) de 50 communautés (125'000 bénéficiaires) à haute concentration de migrants de retour de Libye, par la planification et la mise en œuvre conjointe de micro projets locaux par les migrants et leurs communautés d’accueil.


Gestion des eaux de ruissellement dans le sahel tchadien

01.08.2012 - 31.10.2015

Le programme répond à un enjeu majeur d’une zone sahélienne soumise régulièrement à l’insécurité alimentaire, à savoir l’accès et la disponibilité en eau pour l’agriculture et l’élevage par la recharge de la nappe phréatique, la lutte contre l’érosion et la régénération/valorisation des espaces en dégradation. Ce programme s’inscrit, par son approche et les actions promues, dans la Stratégie nationale de réduction de la pauvreté, dans le Schéma directeur de l’Agriculture et le Programme national de sécurité alimentaire.


Prévention des grossesses à risque. Réduction de la mortalité maternelle et néonatale dans le Kanem

01.08.2012 - 31.10.2014

Mis en œuvre par Médecins du Monde (MdM), le projet cible les femmes enceintes, les nouveaux nés et les enfants de moins de 5 ans, avec pour objectif principal de réduire la mortalité maternelle et néonatale dans la région du Kanem. Il entend renforcer les services de santé de cette région afin qu’ils améliorent leurs prestations, particulièrement dans les domaines de la santé sexuelle et reproductive et de la santé infantile. Cet objectif est une priorité de la Politique Nationale de Santé 2007-2015 du Tchad.


Objet 25 – 36 de 46