Production, conseil et commercialisation

Deux hommes travaillent dans un champ. Un troisième, qui se tient sur le côté et porte un dossier dans la main, les observe.
La DDC soutient les petites exploitations et exploitations agricoles familiales. Son aide porte entre autres sur des prestations de conseil ciblées en matière de technologies nouvelles. © DDC

Les Nations Unies prévoient qu’en 2050 notre planète comptera près de neuf milliards d’habitants. Il est donc nécessaire et urgent d’adopter une gestion responsable des ressources naturelles et d’accroître la production de denrées alimentaires. La DDC s’engage d’ores et déjà pour la recherche, pour une agriculture durable en faveur des petites exploitations agricoles et accorde un soutien particulier aux femmes et aux jeunes.

Priorités de la DDC

La DDC considère que les petites exploitations et les exploitations agricoles familiales peuvent contribuer à réduire la malnutrition. Elle s’engage en faveur d’un meilleur accès des petits agriculteurs aux moyens de production en leur proposant des conseils sur mesure et en les soutenant dans la commercialisation.

La DDC promeut plus particulièrement le rôle des femmes dans la production et la commercialisation. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), elles accomplissent en effet une grande partie du travail dans l’agriculture – près de 50% en Afrique et en Asie –, et disposent bien souvent d’un accès insuffisant à la terre et aux autres moyens de production; leurs récoltes sont inférieures d’environ 20 à 30% à celles des hommes. Selon la FAO, le soutien des femmes dans ce domaine pourrait contribuer à réduire la faim d’environ 17% dans les pays en développement. Afin de tirer parti de ce potentiel inexploité et de faciliter l’accès des femmes et des jeunes aux marchés, la DDC soutient des services dédiés spécialement aux paysannes et encourage également le transfert de connaissances en matière de techniques d’amélioration de la production.

La DDC reconnaît qu’il est important que les jeunes agriculteurs et agricultrices puissent bénéficier d’un enseignement et d’une formation professionnelle de qualité et soutient des programmes de formation à cet effet.

Recherche, innovation et conseil

Pour lutter contre la faim et la pauvreté, il est nécessaire d’innover dans le domaine agricole et de fournir des prestations de conseil adaptées aux petits exploitants, deux domaines dans lesquels la DDC s’engage et qui recouvrent la production végétale, la production animale, les marchés, le financement ou encore les partenariats avec le secteur privé.

Intégrer les préoccupations des petits agriculteurs dans le dialogue politique

Pour que, dans le monde, les femmes puissent avoir un meilleur accès aux moyens de production tels que le capital, la terre, l’eau ou les semences, la DDC contribue à la mise en place de conditions-cadres internationales qui soutiennent les petites exploitations. Elle participe, entre autres, à l’élaboration de réglementations dans le domaine des semences ou de normes régissant le commerce international. La DDC s’engage, en outre, pour le renforcement des organisations paysannes de sorte qu’elles puissent offrir de meilleurs services à leurs membres et renforcer la défense de leurs intérêts sur le plan politique.

L’agroécologie pour une production durable

La DDC soutient une agriculture qui respecte les principes d’agroécologie de la FAO afin de renforcer à la fois la production mais aussi l’utilisation responsable des ressources naturelles dans les petites exploitations. De ce point de vue, il est important de préserver les ressources naturelles et de renoncer, autant que possible, aux intrants externes tels que les pesticides et les engrais. Le compost, par exemple, permet de réutiliser les nutriments et la biomasse tout en maintenant les terres fertiles. Une bonne combinaison de productions végétales et animales ne permet pas seulement de préserver la biodiversité: elle assure également la diversité variétale, condition nécessaire pour une alimentation saine. En Afrique par exemple, la DDC soutient l’initiative de l’Union africaine dans le but d’ancrer, d’ici 2025, l’agriculture écologique dans les systèmes de production nationaux.

Des améliorations tout au long de la chaîne de valeur

Afin de mettre en place des modèles d’affaires qui avantagent les plus démunis et facilitent la participation des petits exploitants agricoles au marché, la DDC collabore systématiquement avec les agriculteurs, les consultants, le secteur privé et les acteurs politiques. L’accent est mis sur une augmentation durable de la productivité et, grâce à de meilleures opportunités de commercialisation, sur une intégration équitable dans les chaînes de valeur agricoles. La DDC accorde une attention particulière à la réduction des pertes de récolte et post-récolte le long des circuits de production, de distribution et de consommation. Elle contribue ainsi à faire passer le message que les systèmes alimentaires s’étendent de la production agricole à la consommation finale, en passant par le stockage, la distribution et la commercialisation – une priorité à intégrer dans une agriculture durable. Grâce à cette coopération, elle favorise également l’accès universel à des produits agricoles abordables et sains.

Contexte

D’ici à 2050, la planète comptera près de neuf milliards d’habitants. Dans le même temps, les terres arables, les pâturages et les ressources en eau se raréfieront. Des systèmes agricoles permettant d’assurer à la population mondiale une alimentation suffisante et riche en nutriments sont, dès lors, indispensables.

Si, en Europe, les pertes de denrées alimentaires se concentrent principalement sur la fin de la chaîne de production, par exemple, dans les supermarchés, les restaurants ou au domicile des consommateurs, elles surviennent plus tôt dans les pays en développement, en raison d’un manque d’accès au marché, mais aussi par des méthodes de récolte, de transformation et de stockage inadaptées. L’étude Pertes et gaspillages alimentaires dans le monde, réalisée en 2011 par la FAO, a révélé que les pays d’Afrique subsaharienne perdaient ainsi chaque année jusqu’à 170kg de denrées par habitant. La situation n’a pas fondamentalement changé depuis.

Selon le Fonds international de développement agricole (FIDA), le monde compte près de 500 millions de petits exploitants agricoles et la petite paysannerie permet de faire vivre plus de deux milliards de personnes. La production de ces exploitations familiales représente près de la moitié des denrées alimentaires consommées dans le monde et plus de 70% des denrées alimentaires consommées en Asie et en Afrique subsaharienne.

Le changement climatique, les catastrophes naturelles et les mutations de l’économie rendent le travail de ces petits paysans plus difficile. Ceux-ci doivent adapter leur production à l’évolution et à l’imprévisibilité des conditions et avoir recours à des services de conseil et de recherche. La DDC estime que le succès de ces services dépend de la prise en compte des connaissances traditionnelles et locales. L’agriculture suisse, grâce à sa production alimentaire familiale et multifonctionnelle, orientée sur l’équilibre social et régional et respectueuse de l’environnement, est un exemple à suivre.

Priorité aux petites exploitations

Trois courts métrages illustrent la lutte des petites exploitations et des exploitations familiales agricoles qui font face à des défis tels que la hausse des prix des denrées alimentaires ou les effets du changement climatique.

«Pouvons-nous nourrir (tout) le monde?»

Au cours des 30 prochaines années, la population mondiale va passer de sept à près de neuf milliards de personnes. Aujourd’hui, plus de 820 millions d’êtres humains souffrent de la faim. Trois quarts d’entre eux se trouvent dans des zones rurales et vivent en grande partie de l’agriculture. Parallèlement, les prix des denrées alimentaires augmentent, ce qui touche plus fortement les populations pauvres des pays importateurs de nourriture. Le système de production et de répartition des denrées alimentaires doit être réformé au niveau international.

Film «Pouvons-nous nourrir (tout) le monde?»

 

«La réalité actuelle des petites exploitations agricoles»

Ce film nous emmène chez les Traoré, une famille de petits exploitants agricoles d’Afrique de l’Ouest et illustre le quotidien de petits paysans dans les pays en développement. Il met en lumière les facteurs empêchant les familles d’exploiter pleinement leur potentiel: des marchés qui ne fonctionnent pas, un accès insuffisant à l’éducation et à l’information, les conséquences du changement climatique et un accès restreint à la terre et à l’eau.

Film «La réalité actuelle des petites exploitations agricoles»

 

«Déployer le potentiel des petits exploitants agricoles»

Pour que les petites exploitations agricoles parviennent à contribuer substantiellement à la sécurité alimentaire, elles doivent pouvoir non seulement couvrir leurs propres besoins, mais aussi proposer leurs produits sur le marché. Le film illustre l’action de la DDC en faveur des petits exploitants agricoles dans différents domaines (droit foncier, accès à l’information ou développement de l’espace rural).

Film «Déployer le potentiel des petits exploitants agricoles»

Liens

Documents

Projets actuels

Objet 25 – 36 de 1094

Sustainable management protects people and their livelihoods in Tajikistan

01.12.2016 - 31.12.2019

Flash floods and mudslides are examples of hazards that threatens inhabitants of Muminabad district in Tajikistan. Switzerland is supporting a project to reduce the risk of natural disasters in four watersheds of the district. The project of Caritas Switzerland relies on a sustainable agriculture and livestock production with a strong involvement of local communities and authorities.

Pays/région Thème Période Budget
Tadjikistan
Changement climatique & environnement
Réduction des risques de catastrophes
Politique de l’environnement

01.12.2016 - 31.12.2019


CHF 2'034'543



Liban : Education et soins dans un quartier où cohabitent Libanais, Syriens et Palestiniens

Une photo de l’intérieur d’une classe avec une enseignante qui se tient devant un groupe d’enfants en leur montrant un livre.

01.08.2016 - 31.12.2019

Les habitants du quartier d’Hay el Gharbé au sud de Beyrouth vivent dans une situation très précaire. Depuis 2012, le voisinage compte aussi des réfugiés syriens en son sein. La DDC soutient Tahaddi, une ONG libanaise, dont les services ont fait une réelle différence dans la vie des résidents de cette banlieue. Son centre éducatif, par exemple, a permis à de nombreux enfants de (re)trouver la voie de la scolarisation et de sortir de la misère.  

Pays/région Thème Période Budget
Liban
Education
Santé
Enseignement primaire
Système de santé primaire
Services médicaux

01.08.2016 - 31.12.2019


CHF 774'000



Soutenir la traçabilité des animaux dans la région du Caucase du Sud

L’image montre une vache en gros plan qui porte des marques d’identification aux oreilles.

15.06.2016 - 30.11.2020

Dans l’agriculture moderne, il est indispensable de connaître l’origine des animaux et de récolter des informations sur leur santé pour éviter la propagation de maladies et empêcher la mise sur le marché de produits issus d’animaux malades. Un système de traçabilité contribuera à augmenter les revenus des agriculteurs du Caucase du Sud grâce à l’effet combiné d’une meilleure productivité des élevages et d’un meilleur accès aux marchés pour les produits.

Pays/région Thème Période Budget
Caucase du Sud
Agriculture et sécurité alimentaire
Développement de la chaîne de valeur agricole (til 2016)

15.06.2016 - 30.11.2020


CHF 5'935'000



Lutte contre la corruption au Kosovo

Quatre jeunes développeurs sont assis à une table et discutent de solutions informatiques permettant de conduire la Municipalité vers plus de transparence

01.05.2016 - 30.04.2020

Au Kosovo, la corruption est omniprésente au sein des institutions étatiques et contribue à la perte de confiance des citoyens dans le système. La DDC soutient un projet qui vise à pallier le phénomène en luttant pour la transparence des institutions et pousse les citoyens à dénoncer les mauvaises pratiques.

Pays/région Thème Période Budget
Kosovo
Governance
Organisations contre la corruption

01.05.2016 - 30.04.2020


CHF 2'855'500



Dénoncer et combattre la violence basée sur le genre en Mongolie

Portrait de deux travailleuses sociales mongoles.

01.05.2016 - 30.04.2020

La violence domestique est en recrudescence en Mongolie depuis le début du siècle. Mais  en raison d’un cruel manque de données, le phénomène est difficile à évaluer et la culture de l’impunité prévaut toujours. La DDC veut remédier à cela par une enquête nationale. En parallèle, elle compte renforcer les institutions, mettre en place des services compétents et sensibiliser l’opinion publique.

Pays/région Thème Période Budget
Mongolie
Governance
Droits de la personne
Développement des systèmes légaux et judiciaires
Droits de la personne (y compris droits des femmes)

01.05.2016 - 30.04.2020


CHF 4'090'000



Perspectives d’emploi pour de jeunes chômeurs en Bosnie et Herzégovine

01.04.2016 - 31.03.2020

Le projet en faveur de l’emploi des jeunes, intitulé Youth Employment Project (YEP), a pour but d’aider les offices de placement publics à développer leur offre et à proposer des services adaptés aux jeunes, comme des conseils individuels ou des conseils en groupe pour jeunes chômeurs âgés de 18 à 30 ans. En collaboration avec des partenaires locaux, le projet YEP vise également à favoriser la création de nouveaux emplois liés aux modèles d'entrepreneuriat social.

Pays/région Thème Période Budget
Bosnie et Herzégovine
Emploi & développement économique
Formation professionelle
Création d'emplois
Soutien commerciale & inclusion économique
Formation professionnelle

01.04.2016 - 31.03.2020


CHF 4'800'000



La migration, vecteur de bien-être social et de développement économique au Sri Lanka

Les membres d’une famille examinent des documents de voyage dans la bonne humeur

01.03.2016 - 29.02.2020

Chaque année, des habitants du Sri Lanka partent travailler dans les pays du Golfe pendant quelques années. Ce faisant, ils favorisent le développement de leur pays d’origine mais ils sont aussi plus exposés aux violations des droits fondamentaux de l’homme, notamment des droits du travail. C'est pourquoi la DDC s’emploie à promouvoir des conditions générales décentes pour les travailleurs migrants dans la région.

Pays/région Thème Période Budget
Sri Lanka
Migration
Travailleurs migrants
Migration en général (développement et partenariats)

01.03.2016 - 29.02.2020


CHF 6'850'000



Népal: un éventail de mesures contre la violence sexiste

Les participantes au séminaire de formation regroupées en cercles (photo prise depuis le haut).

01.02.2016 - 30.06.2020

Au Népal, la violence sexiste est un problème omniprésent, qui entrave le développement durable. Pour lutter contre ce phénomène, la DDC et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) ont lancé début 2016 un projet de prévention et d’action sur une durée de trois ans. Le but est, d’une part, d’informer les femmes et les filles de leurs droits et de les inciter à dénoncer les violences qu’elles subissent, de l’autre, d’amener les hommes et les garçons à modifier leur comportement vis-à-vis du sexe féminin. Le projet vise en outre à assurer une prise en charge plus rapide et plus efficace des victimes. Les premiers résultats sont encourageants.

Pays/région Thème Période Budget
Népal
Gender
Droits de la personne
Violence sexuelle & sexiste
Droits de la personne (y compris droits des femmes)

01.02.2016 - 30.06.2020


CHF 3'743'000



Formation professionnelle en Tunisie – Objectif emploi

En Tunisie, un projet de la DDC permet à des jeunes en recherche d’emploi d’acquérir les compétences techniques et sociales requises par le monde du travail.

01.01.2016 - 31.12.2020

Un programme de la DDC renforce l’employabilité des jeunes diplômés tunisiens. Il met en place des formations professionnelles qui permettent aux bénéficiaires d’acquérir une expérience pratique et le savoir-faire requis par le monde du travail.

Pays/région Thème Période Budget
Tunisie
Formation professionelle
Emploi & développement économique
Formation professionnelle
Création d'emplois

01.01.2016 - 31.12.2020


CHF 9'603'475



Ukraine: vers un système de santé plus performant

Une femme est en consultation chez une médecin.

01.12.2015 - 30.11.2019

Ce projet vise à renforcer les compétences et capacités du Ministère de la Santé ukrainien afin de piloter au mieux les réformes en cours dans ce secteur. Il s’agit notamment de mieux définir les priorités et d’élaborer et mettre en œuvre des politiques publiques qui répondent aux besoins sanitaires spécifiques de la population.

Pays/région Thème Période Budget
Ukraine
Santé
Renforcement des systèmes de santé

01.12.2015 - 30.11.2019


CHF 1'850'000



Les organisations de la société civile se réforment en Moldavie

Assemblée d’hommes et de femmes

01.12.2015 - 30.06.2021

Le projet « Engaging Citizens and Empowering Communities » vise à renforcer les organisations de la société civile en leur permettant de jouer un rôle critique dans la promotion et la sauvegarde des droits et des intérêts des personnes vulnérables et exclues en Moldavie.

Pays/région Thème Période Budget
Moldova
Governance
Droits de la personne
Participation démocratique et société civile
Droits de la personne (y compris droits des femmes)

01.12.2015 - 30.06.2021


CHF 3'150'000



Réhabilitation d’écoles dans le nord du Liban

Les écoles réhabilitées permettent aux élèves tant libanais que syriens de suivre un enseignement dans de meilleures conditions. © DDC

16.11.2015 - 30.11.2019

Après la réhabilitation de 28 premières écoles au nord du Liban, la DDC étend ses travaux à 24 autres établissements scolaires dans la même région. Menés en collaboration avec les autorités libanaises, les chantiers permettent à ces derniers de faire face à l’arrivée massive d’enfants de réfugiés en provenance de Syrie.

Pays/région Thème Période Budget
Liban
Education
Aide humanitaire & RRC
Autre
Enseignement primaire
Equipements scolaires et formation
Reconstruction et réhabilitation (till 2016)
Secteur non spécifié

16.11.2015 - 30.11.2019


CHF 3'690'000


Objet 25 – 36 de 1094