Gérer les ressources en eau de manière durable

Rivière Srepok, Vietnam, utilisation efficiente de l’eau dans la production de café.
Utilisation efficiente de l’eau pour la production de café dans le bassin du Srepok, un affluent du Mékong. © Alisher Sharypau

Alors que la demande en eau ne cesse d’augmenter, le volume total d’eau disponible à l’échelle planétaire reste identique et les ressources hydriques sont de plus en plus exposées à la pollution. Le défi majeur consiste à gérer l’eau de manière durable et à la répartir de façon équitable entre les ménages, l’agriculture et l’industrie, mais aussi entre les pays. La DDC agit pour une utilisation de l’eau efficiente et durable et favorise la coopération transfrontière pacifique.

Priorités de la DDC

La DDC œuvre pour que les ressources en eau soient gérées de manière durable, afin de garantir l’accès à l’eau et de réduire les risques de dégradation de l’environnement et de conflits. Cet engagement vise, d’une part, à lier la promotion de la paix avec la gestion durable des ressources en eau dans les régions connaissant des tensions et, d’autre part, à contribuer à l’utilisation efficace de l’eau, à sa réutilisation et à sa bonne gestion dans les zones où elle vient à manquer.

Contexte

Coopération transfrontalière

La DDC s’engage pour un dialogue entre les pays qui s’approvisionnent dans un même bassin hydrique. Des échanges de nature politique et technique permettent d’aplanir les tensions existantes ou naissantes. En tant qu’actrice neutre dotée d’expérience en matière de médiation et d’une expertise reconnue dans le domaine de l’eau, la Suisse fournit un cadre idéal pour ces discussions. Sur le plan technique, la DDC soutient par ailleurs des méthodes communes pour mesurer les volumes d’eau disponibles ou utilisés ainsi que leur qualité. Lorsque les décideurs politiques disposent de ce type de données, ils sont mieux à même de négocier la gestion de ressources en eau communes et de fixer et d’atteindre ensemble des objectifs en la matière.

L’eau, un bien à exploiter à bon escient

L’eau n’est pas gratuite. Sa protection, sa distribution et son traitement ont un coût et obéissent aux mêmes lois économiques que tout autre bien de consommation. En même temps, il s’agit d’une ressource à laquelle chacun doit pouvoir avoir accès y compris les plus démunis. La DDC s’attache à élaborer des mécanismes visant à exploiter l’eau de manière efficace et à promouvoir la réutilisation des eaux usées.  Ces mécanismes offrent également des incitations pour une gestion durable de l’eau ou pour la construction d’infrastructures respectueuses de l’environnement dans une région ou par une industrie.

La DDC se mobilise ainsi aux côtés de grandes entreprises pour faciliter le transfert du savoir concernant l’empreinte eau, un indicateur qui permet de mieux gérer la consommation d’eau lors de la production d’un bien. La DDC s’engage par ailleurs pour le développement du «Water Stewardship Standard» (norme pour la bonne gestion de l’eau). L’objectif est d’encourager l’ensemble des acteurs de l’économie, du gouvernement et de la société civile à assumer leur responsabilité respective pour l’influence qu’ils exercent sur cette ressource partagée et à collaborer pour une gestion durable de l’eau. Par ailleurs, des mécanismes sont développés afin de rémunérer la population vivant dans le bassin versant de ses efforts pour la protection des ressources en eau.

Les défis actuels

Alors qu’une augmentation de 30% de la demande en eau potable est attendue d’ici à 2030, la détérioration de la qualité de l’eau liée à la pollution atteint un niveau sans précédent. Au niveau mondial, 80% des eaux usées des ménages et de l’industrie sont rejetées dans l’environnement sans aucun traitement. La plupart du temps, la capacité d’autoépuration des écosystèmes aquatiques est largement insuffisante pour venir à bout de tels volumes. L’agriculture n’est pas en reste, puisqu’elle représente presque 70% de la consommation mondiale. Or, l’eau est souvent utilisée de manière peu rationnelle, sans parler des contaminations dues aux engrais et aux pesticides. À cela s’ajoute l’essor de l’industrie, un secteur qui consomme aujourd’hui 22% de l’eau. Par conséquent, les pressions exercées sur les ressources en eau continueront d’augmenter.

D’ici à 2025, la moitié de la population mondiale vivra dans des zones en situation de stress hydrique permanent, ce qui aura pour effet de fragiliser les économies locales et contraindra des millions de personnes à s’exiler. Il est par conséquent essentiel d’utiliser l’eau dans les limites de sa capacité de régénération et d’une manière n’entravant pas sa répartition équitable, et ce dès aujourd’hui.

Documents

Projets actuels

Objet 1093 – 1104 de 1122

Environmentally sound disposal of obsolete pesticides

Worker with pesticides

21.04.2015 - 07.12.2019

The project aims to support Bulgaria in the environmentally friendly disposal of several thousand tons of dangerous obsolete chemicals from the days of Communist rule and thereby removes a serious threat to public health and environment.


Water sanitation in 10 medium-sized cities

01.04.2015 - 31.12.2020

This program includes the construction and expansion of existing sewerage systems and the construction of waste water treatment plants (WWTP) in medium-sized cities in Tunisia. It is planned to dedicate the Swiss financing for the construction of the WWTP in Tajérouine, for complementary measures and for the implementation consultant.


World Bank Capital Markets Strenghtening Facility

01.03.2015 - 31.12.2019

The Capital Markets Strengthening Facility is an innovative cross-cutting initiative with the overall objective to develop stable and resilient capital markets and to facilitate long-term local currency financing for sectors critical for economic growth and poverty reduction. SECO’s funds are earmarked to its priority countries in the 'South'.


Trade Cooperation Programme IV Components TWO (IPI) and THREE (Technopark)

01.01.2015 - 31.12.2019

This programme with Serbia is designed as an 'integrative' trade promotion package by SECO already implemented since 2003. The following programme aims at implementing a phase IV in different fields (WTO Policy, IPRs, High Tech Products).A cost and time extension concerning Component THREE was approved in July 2017 lasting until June 2019.



Financial Sector Strengthening Program

01.01.2015 - 31.12.2019

SECO contributes to strengthening the stability of the non-bank financial sector in Albania by supporting the Albanian Financial Supervisory Authority (AFSA) to build-up the relevant capacities to respond to immediate risks and prepare for near to medium-term capital market developments.


Improving Healthcare Hazardous Waste Management in Dakhaleya Governorate, Egypt

01.01.2015 - 31.12.2019

The Healthcare Hazardous Waste Management Project will realize one important aspect of the Egyptian National Strategy for Hazardous Medical Waste Management: the establishment of centralized incineration facilities including the required capacity building and training. The experience made with the project shall be fed back into the future discussion to revise and upgrade the strategy and into a policy dialog to improve health care waste management in Egypt.


Africa Transport Policy Programme (SSATP)

15.12.2014 - 31.12.2019

This project aims at supporting the Urban Mobility and Accessibility Thematic Cluster of the Africa Transport Policy Program (SSATP) hosted within the World Bank, a program with a strong African ownership facilitating policy development and related capacity-building in the transport sector of Africa.


Pilot Auction Facility for Methane and Climate Change Mitigation Framework

31.10.2014 - 31.12.2022

The Pilot Auction Facility for Methane and Climate Change Mitigation ('PAF') is an innovative results-based climate finance facility aimed at stimulating investment in low-cost greenhouse gas emission reductions. The PAF would auction put options that guarantee a floor price on carbon emission reduction credits ('ERs').


SIFEM Technical Assistance for the CASEIF III Fund

01.10.2014 - 31.12.2019

The project will support investee companies of the CASEIF III Fund, in which SIFEM is invested, in mainly the following four areas: (i) Environment & Social standards and quality certification, (ii) corporate governance, (iii) financial reporting and accounting, (iv) HR, including gender specific social security schemes- antidiscrimination)


Bishkek Water Supply Project II

30.09.2014 - 30.06.2020

SECO has a longstanding partnership with the Kyrgyz Government aiming to develop and strengthen the urban water and sewerage sector of the country. Responding to the significant institutional and infrastructural needs, SECO engaged in 2009 in the Bishkek Water Supply Project (Phase I) on co-financing basis with EBRD. After the positive results achieved in phase I and taking into account the still existing need of the city, it was decided to contribute to a second phase of the project. This project will further rehabilitate the water and waste water infrastructure of Bishkek, the capital of the Kyrgyz Republic. The project with an overall budget of EUR 17,6 million, will be financed by an EBRD loan of EUR 8,5 mio., a grant by GEF of EUR 1,15 mio. and a grant by SECO of EUR 7,98 mio.


Ghana Energy Development and Access Program

01.07.2014 - 31.12.2019

This project supports Ghana's efforts to provide national access to electricity. It does so by financing the extension of the electricity distribution network, and by strengthening the managerial, commercial and technical capacities of main sector public actors. The project also promotes energy efficiency and the development of renewable energies.

Objet 1093 – 1104 de 1122