Programme Régional Interinstitutionnel pour la Qualité de l’Education (PRIQUE)

Projet terminé

La qualité de l’éducation de base est un enjeu majeur en Afrique de l’Ouest tout comme le respect du droit à l’éducation de centaines de milliers d’enfants et de jeunes. Des alternatives éducatives ont été créées à leur intention, utilisant les langues nationales, des pédagogies actives, des contenus adaptés. Le Programme Régional Interinstitutionnel pour la Qualité de l’Education (PRIQUE) permet aux Etats et aux ONG de former des experts nationaux afin qu’ils améliorent la qualité et l’équité des systèmes éducatifs.

Pays/région Thème Période Budget
Afrique de l'Ouest
Education
Éducation des enseignants
Facultés quotidiennes de base
Enseignement supérieur
01.03.2017 - 30.09.2019
CHF 1'920'000
Contexte

En Afrique de l’Ouest, l’accès à l’éducation de base s’est beaucoup amélioré mais la qualité reste insuffisante. Les stratégies de formation initiales des enseignants sont largement fondées sur des pédagogies classiques inefficaces. La formation des acteurs de l’éducation en alternatives éducatives dépend en grande partie des ONG et ne bénéficie pas souvent d’une certification des Etats. La formation continue n’est pas systématisée. Sur le terrain il existe pourtant des alternatives éducatives de qualité rarement inclues dans les stratégies de formation initiale et continue des Etats. La mise en place d’un Master professionnelle reconnu et le développement d’une offre sous régionale de formation continue intégrant une diversité d’approches permettra d’améliorer la qualité de l’éducation de base dans la Sous-région.

Objectifs

Améliorer la qualité de l’éducation de base par la promotion des alternatives éducatives dans le cadre d’un Master professionnel et d’une filière de formation continue au niveau sous régional.

Groupes cibles
  • Ministères de l’Education (directions des réformes curriculaires, des innovations éducatives, de la formation des enseignants)
  • ONG conceptrices et promotrices d’alternatives éducatives et Réseaux actifs dans le plaidoyer pour l’alphabétisation et l’éducation non formelle
  • Formateurs des enseignants (Ecoles Normales des Instituteurs) et  des alphabétiseurs (ONG)
  • Conseillers pédagogiques (Ministère) et Chargés du suivi-évaluation (ONG)
Effets à moyen terme
  • De nouvelles offres de formation adaptées aux besoins des acteurs de l’éducation de base (formelle et alternative) des pays prioritaires de la DDC en Afrique de l’Ouest sont conçues, mises en œuvre et diffusées dans la sous-région
  • Des acteurs clés du secteur de l’éducation (Etat et société civile) ont leurs compétences renforcées dans le domaine des alternatives éducatives et de l’alphabétisation
  •  Des mécanismes de pérennisation des nouvelles offres de formation de l’ENS-N et de l’IFAENF ont été mis en place en prévision du désengagement de la DDC
Résultats

Principaux résultats attendus:  

  • Un Master professionnel sur les alternatives éducatives est fonctionnel dans la sous-région au profit de 30 apprenants (25 % de femmes)
  • Une offre de formation continue en alphabétisation et éducation non formelle est mise en place et diffusée au profit de 300 personnes (40% de femmes)
  • Les formations de l’ENS-N et de l’IFAENF obtiennent une reconnaissance sous régionale et sont partiellement financées par d’autres organisations


Principaux résultats antérieurs:  

Résultats de la Maîtrise en Pédagogie du Texte (PdT) à l’Université de Ouagadougou (2003-2014):

  • 91 formateurs (65H, 26F) des 5 pays prioritaires de la DAO spécialisés en PdT
  • Une stratégie de formation continue en PdT conçue à partir des défis pédagogiques du terrain
  • Un réseau sous régional des formateurs PdT en appui à la mise en œuvre de la PdT dans les pays

Leçons apprises : un faible ancrage institutionnel de la Maîtrise, une focalisation sur la PdT, l’absence de soutiens externes ont incité la DDC à rédiger un crédit relais (2015-17) qui a abouti à :

  • la conception participative d’un Master professionnel sous régional sur les diverses alternatives éducatives répondant aux besoins prioritaires des acteurs
  • la proposition d’une filière de formation continue sous régionale en alphabétisation et alternatives éducatives


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Partenaire de projet Partenaire contractuel
Institution universitaire et de recherche étrangère
  • Research Organisation of South East


Coordination avec d'autres projets et acteurs

Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) : organe de certification

Universités, Ministères de l’Education et ONG/Réseaux : professeurs/intervenants

Programmes éducation DAO

UNESCO, Francophonie, GIZ, UEMOA

Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   1'920'000 Budget suisse déjà attribué CHF   1'539'583
Phases du projet

Phase 5 01.03.2017 - 30.09.2019   (Completed)

Phase 3 01.05.2011 - 31.12.2014   (Completed) Phase 2 01.09.2007 - 30.04.2011   (Completed)