Participation de la Suisse au dialogue international sur la migration

Salle de conférence réunissant les représentants de pays du monde entier.
Dans le cadre des plateformes multilatérales de discussion, la DDC soutient l’élaboration de pistes d’action aux niveaux régional et international pour gérer les déplacements forcés et la migration. © DFAE

Les défis liés aux déplacements forcés et à la migration nécessitent de la part de la communauté internationale une réponse coordonnée, qui aille plus loin que les mesures prises au niveau national par chaque Etat. Dans cette optique, la Suisse se mobilise en faveur de plateformes régionales et mondiales qui visent à permettre à des pays et à d’autres acteurs de dialoguer et d’élaborer ensemble des solutions. La Suisse utilise ces plateformes multilatérales pour participer à la définition de normes internationales susceptibles d’améliorer la gestion de la migration et d’atténuer la souffrance qu’elle peut générer.

Priorités de la DDC

Dans le cadre du dialogue international, la DDC se mobilise en faveur de la reconnaissance à l’échelle mondiale des liens qui existent entre migration et développement. À cet effet, elle s’efforce de mettre en avant, dans les propositions de pistes d’action régionales et internationales, ses expériences concrètes tirées de ses activités opérationnelles. Le but est d’améliorer la gestion de la migration, d’atténuer la souffrance humaine liée à la migration et de tirer profit des contributions qu’apportent les migrants à l’économie et à la société de leur pays d’origine et de leur pays de destination.

La migration est étroitement liée au développement économique et social durable. Les déplacements forcés et leamigration sont souvent les conséquences d’un manque de perspectives dans les pays d’origine. C’est la raison pour laquelle les approches en matière de développement adoptées par la Suisse tiennent compte, d’une part, des causes de la migration pour trouver des alternatives au départ, et, d’autre part, des besoins des réfugiés et des migrants afin de renforcer leur résilience et de créer des perspectives dans les pays d’origine. Les migrants contribuent au développement des pays d’origine et de destination, au travers notamment de la migration de la main-d’œuvre régulière et des transferts de fonds vers les pays d’origine. En 2017, les envois de fonds vers les pays en développement et les pays émergents ont atteint 466 milliards de dollars, soit le triple du montant officiel de l’aide au développement.

Promouvoir des solutions efficaces pour gérer la migration

Dans le domaine de la migration, la DDC travaille dans les pays partenaires avec des gouvernements, des organisations internationales, des acteurs de la société civile, des entreprises du secteur privé et des représentants du monde scientifique, conformément à son mandat relevant de la politique de développement. Ensemble, ils élaborent des solutions situées à l’interface entre migration et développement en mettant l’accent sur la création de normes étatiques et sociales. Ces normes doivent aider la communauté internationale à mieux gérer la migration et à atténuer la souffrance humaine qui peut en découler. Elles doivent en outre permettre de concrétiser les contributions apportées par les migrants réguliers au développement économique et social. Ce travail implique notamment l’établissement de mesures visant à lutter contre l’exploitation des travailleurs migrants, l’introduction de critères de recrutement éthiques et équitables, le respect des droits des travailleurs, ou encore l’encouragement de la diaspora à s’engager en faveur du développement du pays d’origine.

Lutter contre l’exploitation des travailleurs migrants

En soutenant le projet de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) visant à créer un système de certification volontaire des agences de recrutement (système international d’intégrité du recrutement (IRIS)), la DDC favorise l’intégration et la responsabilisation du secteur privé dans les mesures globales destinées à lutter contre l’exploitation des travailleurs migrants.

Système international d’intégrité du recrutement (IRIS) (en)

Dans le dialogue international sur la migration, la DDC s’efforce de mettre en avant ces solutions, fruit d’une réflexion commune, puis d’intégrer dans des projets concrets les recommandations émises dans le cadre du dialogue. Ce faisant, la DDC favorise la diffusion d’approches efficaces pour gérer le phénomène de la migration.

Participer aux plateformes dédiées à la coopération migratoire internationale

Animée par le souci constant de trouver des solutions et de faire preuve d’un esprit constructif, la Suisse a souvent joué ces dernières années un rôle déterminant dans le développement et la dynamisation des plateformes internationales de discussion. Dans le cadre d’une approche interdépartementale, la DDC, forte de ses expériences sur le terrain, a pu participer en maintes occasions à l’élaboration de pistes d’action internationales.

Implication d’acteurs clés dans le dialogue international sur la migration

La gestion du phénomène migratoire et des défis multiples qui y sont liés nécessite, du fait de leur complexité, la coopération de différents acteurs. Aussi la Suisse a-t-elle choisi, il y a déjà plusieurs années, d’adopter en matière de politique migratoire une approche interdépartementale (structure IMZ, voir menu déroulant).

La Suisse sert de modèle en la matière à d’autres pays. L’implication d’acteurs pertinents dans le dialogue international sur la migration fait ainsi partie de ses chevaux de bataille. La DDC encourage la participation, en particulier, d’acteurs non étatiques dans le dialogue sur la migration et dans la coopération internationale, participation qui est loin d’être une évidence dans de nombreux pays et dans les plateformes intergouvernementales existant aux niveaux régional et mondial. Dans l’esprit du principe de subsidiarité appliqué en Suisse, la DDC s’engage pour que les maires et les autorités locales soient reconnus en qualité d’acteurs clés de la coopération migratoire.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’Organisation internationale du travail (OIT) comptent parmi les principaux partenaires de la DDC pour la mise en œuvre de ses projets opérationnels. En matière de recherche, la DDC travaille avec l’Institut pour le développement outre-mer (Overseas Development Institute, ODI) et soutient le projet de la Banque mondiale intitulé «Partenariat mondial pour les connaissances sur les migrations et le développement» (Global Knowledge Partnership on Migration and Development, KNOMAD), qui se consacrent à l’étude des liens entre migration et développement.

Contexte

Les plateformes régionales et mondiales de discussion consacrées à la migration et aux déplacements forcés favorisent la coopération interétatique et les échanges entre les États et d’autres acteurs clés comme les organisations internationales, la société civile, le secteur privé et les autorités locales. Elles débouchent sur la mise au point de solutions globales et régionales basées sur les expériences diverses et variées des acteurs impliqués. Pour faire valoir ses intérêts en matière de politique migratoire et mettre en avant ses propres expériences, la Suisse a tout intérêt à participer activement à ce dialogue à tous les niveaux. L’adoption d’une politique de partenariat  avec d’autres pays (partenariats migratoires) confère à la Suisse, à l’échelle mondiale, une légitimité particulière et une grande crédibilité pour son engagement dans le dialogue international sur la migration.

Partenariats migratoires

Liens

Projets actuels

Objet 13 – 24 de 41

Global Knowledge Partnership on Migration and Development (KNOMAD)

01.12.2018 - 31.08.2024

Migration is one of the 21st century’s defining features that significantly impacts economic and social development. It is thus crucial to ensure that the positive effects of migration on development are maximized, while the negative ones minimized. This is only possible if reliable evidence on migration and its interrelations with development is available. KNOMAD generates ground-breaking research and policy recommendations in the field of M&D. Switzerland has taken a lead in building-up KNOMAD as a pioneering knowledge initiative.


Egyptian Red Crescent: Providing primary health care services to migrants and Egyptians in Greater Cairo

01.12.2018 - 30.11.2020

Access to public primary health care for migrants and Egyptians is a serious challenge. By the means of two “Mobile Clinics”, the project will answer to immediate medical needs of migrants and Egyptians in Greater Cairo. Advocacy on protection and health issues among decision makers will contribute to filling the gaps in service delivery. Thanks to its experience and ongoing engagement in health and protection in Egypt, Switzerland is well placed to provide early recovery and self-resilience interventions.


Swiss Civil Society Organizations Platform on Migration and Development

01.11.2018 - 31.10.2021

Obtaining a coherent and practical Swiss foreign policy on migration (acknowledging the potential of migration for development) depends on the close collaboration between Swiss officials, civil society organisations and the private sector. In its second phase, the project “Swiss CSO Platform on Migration and Development” will contribute to shaping a constructive narrative on Migration and Development, while further strengthening the Swiss Civil Society’s contribution towards the Agenda 2030 and the implementation of the Global Compact for Migration (GCM)/Global Compact on Refugees (GCR). 


Fair Recruitment and Labour Conditions of Migrant Workers

01.10.2018 - 31.10.2021

Many of the 105 million people working outside their countries of origin have fallen victim of exploitative practices by unethical recruiters and employers. This project aims to prevent abuses and exploitation of migrant workers. It responds to a demand by the private sector in the global North for ethical standards throughout their supply chains. The Swiss private sector will benefit from stricter standards of recruitment and decent work, while Swiss consumers will profit from consumer goods increasingly produced under fair and ethical standards.


Appui à la résilience de l’élevage pastoral en Afrique de l’Ouest

01.10.2018 - 30.09.2021

L’Afrique de l’Ouest connait une crise alimentaire qui touche environ 10 millions de personnes dont beaucoup d’éleveurs. Les plans de réponse des Etats et des institutions régionales ne mettent pas assez l’accent sur les éleveurs. Ce programme fournira une aide d’urgence à 174’240 éleveurs vulnérables de la région et améliorera les outils de distribution de l’aide dans les mécanismes régionaux et nationaux de gestion de crises alimentaire. Il réduira les conflits, en limitant les transhumances précoces.


Blue Peace Financing: transboundary, multisectoral and transgenerational investments

01.10.2018 - 30.06.2023

To achieve the Sustainable Development Goals government efforts do not suffice, additional private capital deployed towards sustainable development are needed. Blue Peace advocates for investments to be re-directed to two levels: transboundary entities and to municipalities. This will have a transformative impact. As a door opener, Switzerland through its partnership with UNCDF contributes to the development of innovative financial products that enable transboundary, multisectoral and transgenerational investments leading to sustainable development and peace.


Building Regional and National capacities for improved Migration Governance in the IGAD Region

01.10.2018 - 31.12.2021

The Horn of Africa is of high interest for Switzerland in terms of migration policy. Swiss support to the Intergovernmental Authority on Development (IGAD) and its Member States will contribute to improve their capacities to manage migration. Migrants and refugees will be better protected in the region and the contribution of migration to development of the Horn of Africa will be supported, hence stability promoted. The Swiss expertise and engagement at the policy level will contribute to foster a dialogue on migration between Switzerland and the Horn of Africa.


Migrant Rights and Decent Work (MiriDew)

01.09.2018 - 31.08.2021

Remittances sent home by over 3 million Nepali migrant workers have significantly reduced poverty. Nevertheless, the rights of migrants are regularly violated. The proposed project will enhance the Government of Nepal’s understanding of overseas labour market conditions and strengthen mechanisms to better protect the rights of Nepali workers at home and abroad through better consular support and a strong presence in the international policy dialogue.


Strengthening the capacities of Community-Based Organisations (CBOs) serving migrants in Egypt

15.04.2018 - 30.11.2021

In Egypt, Community Based Organisations (CBOs) are key actors in responding to migrant’s[1] basic needs. These include child and adult education, emergency assistance, medical and legal services. The project strengthens the ability of these organisations to provide these much-needed services. Moreover, CBOs will be empowered to advocate for migrant’s needs in the donor community and with decision makers. Reliable and sustainable services for migrants in Egypt also serve the migration interests of Switzerland.

 

[1]  The term migrant in this proposal includes refugees, asylum seekers, new arrivals in the “pre-refugee status determination phase”, (all nationalities identified by UNHCR) and vulnerable migrants (irregular and regular) residing in Egypt.

 


Eritrea UNDP Skills and Migration Project

01.01.2018 - 31.12.2019

The Swiss Development Cooperation will contribute to the second phase of this UNDP project aiming at expanding economic opportunities for youth through skills development and improving the enabling environment for employment creation and business.  In parallel, the project supports the Eritrean Government in improving its migration governance capacities. 


Strengthening cities for migration and development

15.10.2017 - 31.12.2021

Cities are the main destination for migrants worldwide. They play a crucial role in ensuring migrants’ social and economic inclusion and in leveraging migration as a source of innovation and prosperity. Switzerland aims at strengthening the evidence base on how to manage urban migration to maximize its development effects and at leveraging the voice and experience of cities in shaping effective migration policies. The project will involve Swiss cities and benefit from Swiss research expertise.


Programme Global Migration et Développement en Afrique de l‘Ouest (PGMD AO)

01.10.2017 - 31.12.2020

Le Programme Global Migration et Développement pour l’Afrique de l‘Ouest (PGMD-AO) vise à maximiser le potentiel de la migration pour le développement durable de la région. Dans cette 2ème Phase, il est prévu de contribuer au renforcement de la mobilité dans le cadre des processus d’intégration régionaux et de renforcer les dispositifs et mécanismes de protection des personnes en mobilité transfrontalière, en particulier les enfants.

Objet 13 – 24 de 41