Améliorer la transparence et réduire la corruption grâce à la gouvernance électronique en Ukraine


Des employés assis à leur poste de travail parlent avec des usagers.
Des retours positifs: le Transparent Office de Vinnytsia est très apprécié des citoyens. © DDC

En Ukraine, la corruption et la difficulté d'accès aux informations constituent des problèmes majeurs pour la population. Avec le projet «E-Governance for Accountability and Participation» (la gouvernance électronique pour renforcer l’obligation redditionnelle et la participation), la DDC entend améliorer cette situation et renforcer la confiance du public dans l’administration ukrainienne.

Pays/région Thème Période Budget
Ukraine
État de droit - démocratie - droits de l’homme
Décentralisation - gouvernance locale - démocratisation (y compris redevabilité)
01.06.2013 - 30.06.2019
CHF 4'750'000

Les citoyens ukrainiens nourrissent une grande méfiance envers les autorités de leur pays. Cela tient, entre autres, au manque de transparence du processus décisionnel, à l'absence d’obligation redditionnelle, à la corruption florissante, à la difficulté d'accès aux informations et à la mauvaise qualité des services publics. Depuis de longues années, les activités de la DDC en Ukraine visent notamment à remédier à cette situation et à soutenir les réformes démocratiques des institutions publiques. La phase principale du projet «E-Governance for Accountability and Participation», qui a pour but de renforcer la confiance de la population ukrainienne dans les autorités à l'aide de la gouvernance électronique, a été lancée le 1er avril 2015. Concrètement, le projet entend réduire la corruption et donner aux citoyens un meilleur accès aux services de l'administration publique, surtout aux groupes de population vulnérables comme les déplacés internes.

Il existe différentes définitions de la notion de gouvernance électronique. Toutes, cependant, font référence à l'usage de technologies électroniques de l’information et de la communication pour la prestation de services publics. Grâce à cette forme de gouvernance, les citoyens auraient la possibilité de remplir des formulaires directement sur le site d'une administration publique et même, à l'avenir, d’exercer leur droit de vote par voie électronique.

Les quatre priorités du projet

La DDC a défini quatre priorités pour le projet «E-Governance for Accountability and Participation» : services électroniques, renforcement des capacités, démocratie électronique et dialogue national.

  • Par services électroniques (e-services), on entend la prestation de services publics par voie électronique, ce qui permet à la population d’interagir plus efficacement avec l'administration. Ainsi, les citoyens ne sont plus obligés de se présenter en personne auprès des administrations, mais peuvent s’adresser à elle depuis leur domicile, grâce à des outils électroniques.
  • Des formations à la gouvernance électronique assureront le renforcement des capacités des organisations de la société civile et des représentants des autorités. Cela nécessitera de créer des certifications et d'organiser des possibilités d'échanges de connaissances entre différentes organisations et régions.
  • La démocratie électronique consiste à mettre en place de nouveaux outils électroniques pour promouvoir la démocratie et la participation à la vie politique. Concrètement, cela peut se traduire par la diffusion en direct sur Internet de débats parlementaires, ou par la possibilité, pour la population, de s'adresser directement aux autorités par l'intermédiaire de pétitions en ligne.
  • Dans un premier temps, les services, la gouvernance et la démocratie électroniques seront principalement établis aux niveaux régional et local. Le dialogue national sur la gouvernance électronique, pour sa part, aura pour objet de créer un cadre applicable à l’échelle du pays. Il permettra notamment de prendre en compte les intérêts des régions et de la société civile.

Le «Transparent Office», une expérience positive

Les premières tentatives de gouvernance électronique au niveau local en Ukraine se sont avérées positives. A Vinnytsia, un «Transparent Office» a été mis en place avec succès en 2010. Celui-ci fournit des services publics au moyen de différents outils de gouvernance électronique. Le temps d'attente a ainsi pu être réduit à 5-7 minutes, alors qu'il atteignait en moyenne 23 minutes. Les enquêtes de satisfaction de la clientèle montrent en outre que près de 60% des personnes interrogées considèrent le travail du Transparent Office comme équitable et impartial.

Le projet «E-Governance for Accountability and Participation» est réalisé dans quatre régions d'Ukraine: à Volyn, dans l'ouest du pays, à Vinnytsia, au centre, à Odessa, dans le sud et à Dnipropetrovsk, dans l'est. Odessa et Dnipropetrovsk sont deux régions touchées par les conflits en Ukraine et accueillent de nombreux déplacés internes. La phase principale du projet a commencé en avril 2015 et durera jusqu'en mars 2019.