Matières premières et développement

Au Togo, vue d'une grande mine à ciel ouvert, de laquelle on extrait du phosphate.
Certains pays en développement comme le Togo disposent d'importantes réserves de matières premières. La DDC s’efforce d'en favoriser l'exploitation équitable. © Alexandra Pugachevsky

Pour de nombreux pays en développement, l'extraction des matières premières est un facteur économique décisif et les sociétés suisses actives dans ce secteur jouent un rôle de premier plan. Si les gisements de matières premières représentent certes une opportunité de triompher de la pauvreté, rares sont les pays qui parviennent à en tirer profit. C'est ce à quoi la DDC tente de remédier. 

Le secteur des matières premières prend de plus en plus d’importance dans les pays en développement: selon un rapport publié par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) en 2016, 91 pays en développement étaient dépendants en 2015 des matières premières, celles-ci constituant plus de 60% de leurs exportations. La Banque mondiale estime par ailleurs que l’Afrique détient à elle seule près de 30% des gisements de minerais dans le monde. Certains minerais, comme le tantale et le cobalt, largement utilisés dans la production de composants électroniques, proviennent en majorité de pays fragiles. 

Avec le développement des industries et des technologies dites propres, une hausse de la demande en minerais est attendue, couplée à d’importants investissements dans l’exploration et le développement de nouvelles mines.

Les différents contextes et les rôles des acteurs du commerce des matières premières font depuis des années l’objet de débats entre les universitaires, les organismes internationaux de politique de développement, les gouvernements et la société civile. Les réflexions portent notamment sur des questions telles que l'impact économique de l'extraction des matières premières et les causes des fluctuations des prix. Parmi les autres sujets abordés figurent les pratiques préjudiciables à la santé et à l’environnement, l’exploitation de la main-d’œuvre et la propriété des matières premières, qui sont autant de problématiques pouvant être sources de violences et conflits armés.

Le débat sur la problématique des flux financiers liés au commerce des produits de base a pris une grande importance. Les fonds acquis illégalement ou de manière douteuse et leur transfert à l'étranger constituent un obstacle décisif à la croissance économique et à la bonne gouvernance dans les pays en développement. Il existe un large consensus sur le fait que les fonds perdus par les pays en développement dépassent largement l'aide publique accordée dans ce domaine. Une part importante de ces flux financiers provient de la production et du commerce des matières premières.

La Suisse est un acteur important dans le secteur du commerce des matières premières. Selon les estimations, plus de 3 milliards de tonnes de matières premières seraient négociées en Suisse chaque année, pour une valeur de plus de 960 milliards CHF. Dans son rapport sur le secteur des matières premières en Suisse (Le secteur suisse des matières premières: état des lieux et perspectives. Rapport du Conseil fédéral, novembre 2018), le Conseil fédéral rappelle qu’il attend des entreprises opérant en Suisse ou à partir de la Suisse un comportement intègre et responsable quant au respect des droits de l'homme ainsi que des normes sociales et environnementales, en Suisse comme à l'étranger. 

 Les champs d'action de la DDC

  • La DDC contribue au niveau international à l‘amélioration des normes relatives à l‘exploitation et au commerce des matières premières ainsi qu’à leur mise en œuvre effective par les États et par les entreprises.
  • La Suisse soutient la mise en place d’instruments multilatéraux de lutte contre la corruption et les flux financiers illicites.
  • Dans le cadre de sa coopération internationale au développement, la DDC s’engage auprès de ses pays partenaires producteurs de matières premières. Elle entend renforcer la gouvernance dans le domaine des ressources naturelles et favoriser la création de chaînes de valeur durables.
  • A travers son soutien à la recherche et à des plateformes multipartites, la Suisse contribue à une meilleure compréhension des enjeux mais aussi des potentiels du secteur de l’extraction pour les pays en développement.

Projets actuels

Objet 25 – 36 de 228

Financing Basin Development at Municipal Level (Localized Blue Peace)

15.02.2021 - 31.12.2024

Whit this contribution, Switzerland catalyses the set-up of a technical assistance facility, managed by the United Nations Capital Development Fund. Based on Swiss experience, municipalities in developing countries are supported in managing innovative water-related multi-sector projects in the context of wider basin development (localized Blue Peace). Inclusive economic development based on a self-sustaining financing model will be enhanced.


Mekong River Commission (MRC) – Contribution to the basket fund for the implementation of the Strategic Plan 2021-2025

01.01.2021 - 31.12.2025

The Mekong River Commission is the only treaty-based intergovernmental organisation for the Mekong River Basin with a clear mandate for integrated water resources management, procedures and tools to support equitable use of water and address transboundary issues. Switzerland with its experience in water diplomacy and management contributes to the implementation of the new Basin Development Strategy (2021-2030) and Strategic Plan (2021-2025) through the multi-donor Basket Fund. 


Pathfinders for Peaceful, Just and Inclusive Societies (Sustainable Develoment Goal 16+)

01.01.2021 - 31.12.2030

The promotion of peaceful, just and inclusive societies (SDG16) is integral to the success of the Agenda 2030 for Sustainable Development. In order to accelerate its implementation, a group of UN Member States are coming together to leveraging intersections within the Agenda (16+) and to accelerate national and international implementation, while building a movement of the willing around three grand challenges. Switzerland is a co-convener, a member and a donor to this initiative.


International Centre for Asset Recovery (ICAR) / Phase VII of core contribution (2021-2024)

01.01.2021 - 31.12.2024

Switzerland has since many years a very proactive asset recovery policy, and has returned more than USD 2 bio. of stolen assets to countries of origin. The International Centre for Asset Recovery (ICAR) is a Swiss based, independent competence centre in asset recovery. Its mission is supporting affected countries to investigate and prosecute financial crimes, with the goal of strengthening anti-corruption institutions and recovering stolen public assets. Due to the growing demand by developing countries for support in asset recovery, and ICAR’s unique position in this field, Switzerland / SDC continue will continue this strategic partnership.


UNDP – Core Contribution 2021

01.01.2021 - 31.12.2021

UNDP is the leading UN organisation working on poverty eradication, governance, rule of law and conflict prevention. It also provides coordination and back office services to the UN Resident Coordinator System. Switzerland supports UNDP because it is its most important partner in the UN Development System to work on poverty eradication, sustainable development, good governance and conflict prevention. 


Organisation Mondiale contre la Torture (OMCT)

01.01.2021 - 31.12.2025

L’intervention a pour objectifs de renforcer la responsabilisation des acteurs publics pour les violations des droits humains et de contribuer à la réforme de l’environnement institutionnel pour prévenir la torture et réduire l’impunité en Tunisie. Elle offre une assistance directe aux victimes et promeut une meilleure conduite professionnelle des forces sécuritaires et carcérales. L’OMCT travaille aussi en lien étroit avec la société civile pour mener des plaidoyers communs contre la torture et l’impunité des responsables.


Empowering Media in Tanzania

BBC Media Action presenter Melissa Michael

01.01.2021 - 31.12.2024

Citizens and governments rely on media to stay informed, communicate and be held accountable. Quality issues, revenue challenges, a difficult legal environment and security concerns limit the capacity of the Tanzanian media to play this role effectively. The Empowering Media Tanzania Program builds on long standing Swiss experience and works through contributions to six local and international media support partners to improve media quality, journalism security and content provided to young Tanzanian women. 


Redevabilité, sécurité et prévention de l’extrémisme violent pour les citoyennes et citoyens tunisiens RESPECT

01.12.2020 - 30.11.2026

L’intervention renforce la gouvernance du secteur de sécurité tunisien et les capacités institutionnelles de prévention de l’extrémisme violent. Elle contribue ainsi à une meilleure protection des citoyennes et des citoyens tunisiens à travers une assistance vers une gestion de la sécurité redevable et efficace, et à travers un soutien à la définition et à la mise en œuvre de politiques publiques limitant le phénomène de l’extrémisme violent.

 


Strengthening the Anti-Corruption Committee of Armenia

01.12.2020 - 30.11.2022

In partnership with the OSCE, Switzerland supports the Armenian Government in establishing a new Anti-Corruption Committee (ACC). This specialized body will be key in investigating and combatting corruption crimes. Through capacity-building activities and policy support, the ACC will be in a position to contribute to curb corruption, strengthen the Anti-Corruption system and the rule-of-law in the context of the Government’s Anti-Corruption Strategy 2019.


Open source Health Insurance Management Information System (OpenIMIS)

01.09.2020 - 31.08.2023

Health related costs often represent a massive financial burden for poor households. Lack or inexistence of social protection mechanisms imply that ill and injured people have no choice but to pay out-of-pocket for services and care. Health insurance schemes potentially prevent households from falling into a poverty trap. SDC and BMZ have developed the only open-source software for fully managing a social health protection scheme. This tool will be further promoted and implemented in LMICs.



Mainstreaming Social Accountability in Mongolia (MASAM)

01.08.2020 - 31.07.2023

The 2nd and last phase aims to strengthen civil society and public sector agencies’ capacities in linking (a) policy planning and implementation, including in the health sector, and (b) budget planning and execution (public investments). Social Accountability mechanisms will enable the Government of Mongolia to improve the delivery of key services and impacts of public investment projects on people’s livelihood. The WB and SDC are leading partners in mainstreaming Social Accountability in Mongolia.

Objet 25 – 36 de 228