Exposition «Fuir» – sur les traces des réfugiés

vendredi, 05.10.2018 – dimanche, 10.03.2019

Manifestation publique; Evénement culturel

Exposition «Fuir» © Musée national suisse
Exposition «Fuir» © Musée national suisse

Chaque jour nous parviennent des images de réfugiés qui perdent la vie sur le chemin de l’exil. Mais savons-nous ce que signifie vraiment abandonner sa maison, son travail, sa famille et sa patrie? L’exposition «Fuir» permet aux visiteurs de se mettre dans la situation de réfugiés et de mieux comprendre ce qu’ils vivent.

Lieu: Musée d'histoire de Lucerne

Le nombre de personnes ayant dû fuir de chez elles est estimé aujourd'hui à plus de 65 millions à travers le monde. Il n'a jamais été aussi élevé depuis la Seconde Guerre mondiale. L'exposition «Fuir» illustre cette thématique selon différentes perspectives. Au moyen de biographies éloquentes, elle permet aux visiteurs de se faire une idée du parcours épuisant que doivent emprunter des réfugiés ou des familles de réfugiés. Ils peuvent ainsi réaliser ce que l'on vit lorsqu'on parvient, au terme d'un long et périlleux voyage, dans un endroit où l'on n'est pas attendu. Un endroit où l'on ne parle pas la même langue, où l'on ne se sent pas chez soi. Un environnement étranger dans lequel on est seul.

Les visiteurs du musée peuvent parcourir toutes les étapes de l'exil. Ils sont pour ainsi dire dans le même bateau et se retrouvent, par le truchement de séquences tournées par le réalisateur Mano Khalil, dans la peau de réfugiés et, de ce fait, témoins de leur voyage tout aussi éprouvant que dangereux. Les visiteurs apprennent comment est régie la protection des réfugiés en Suisse et dans d'autres pays et découvrent en quoi consiste l'aide internationale, dont sont tributaires plus de 90% des réfugiés dans le monde ainsi que les rouages de la procédure d'asile en Suisse.

Cette exposition est un projet commun de la Commission fédérale des migrations (CFM), du Secrétariat d'État aux migrations (SEM), de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et de la Direction du développement et de la coopération (DDC). Outre le parcours des réfugiés, elle aborde des thèmes tels que les flux migratoires induits par le changement climatique, ainsi que des questions liées à la diversité culturelle, à l'identité et aux perspectives qu'offre l'intégration.