La Suisse accroît son engagement en faveur de l’Ukraine

Deux employées pèsent et emballent des produits bio
Le soutien au secteur privé sera poursuivi et renforcé. (Une entreprise agricole dans les Carpathes ukrainiennes.) © SECO

La Stratégie suisse de coopération en Ukraine pour la période 2015–2018 comporte trois nouveaux volets: la promotion de la paix, l’aide humanitaire et le développement urbain durable. Il est en outre prévu de renforcer des projets qui ont fait leur preuve dans les domaines de la santé, de la décentralisation, de l’efficacité énergétique et de la promotion du secteur privé.  

La nouvelle Stratégie suisse de coopération en Ukraine 2015–2018 s’inscrit dans la droite ligne de l’action menée jusque-là, tout en prévoyant un élargissement du champ d’action. La Suisse réagit ainsi à deux évolutions fondamentales: la nouvelle situation due au conflit armé en Ukraine et les efforts de réforme du gouvernement. Ainsi, les activités prévues dans chacun des quatre domaines d’intervention de la Suisse constituent des réponses au conflit et à ses conséquences.

Leur mise en œuvre continue d’être assurée par la Direction du développement et de la coopération (DDC) du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR), auxquels s’associent désormais la Division Sécurité humaine (DSH) et l’Aide humanitaire de la Confédération:

  • Gouvernance et promotion de la paix

    Un volet axé sur la promotion de la paix accompagne désormais le soutien à la gouvernance locale et à la décentralisation.

  • Promotion de la santé

    La DDC a été active pendant plus de dix ans dans le domaine de la santé maternelle et infantile. Ce secteur s’étend désormais à la promotion de la santé de base et à la prévention des maladies non transmissibles, en particulier auprès des personnes affectées par le conflit.

     

  • Efficacité énergétique et développement urbain durable

    La promotion d’un développement urbain durable complète l’engagement du SECO dans le domaine de l’efficacité énergétique.

     

  • Développement économique durable

    Le soutien au secteur privé, notamment en faveur d’un cadre global plus favorable au développement économique et financier, et en faveur des petites et moyennes entreprises, sera poursuivi et renforcé.

Engagement de la Suisse en Ukraine

Implication de deux nouveaux acteurs suisses

Deux nouveaux acteurs suisses sont désormais impliqués dans le développement et la mise en œuvre de la nouvelle stratégie de coopération: la Division Sécurité humaine (DSH) et l’Aide humanitaire rejoignent la DDC et le SECO pour compléter les activités que ces deux offices déploient en Ukraine depuis une quinzaine d’années déjà. 

L’engagement de la DSH, qui s’inscrit dans le prolongement de la présidence suisse de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), se concentre principalement sur la situation du conflit à l’Est. Outre différents projets bilatéraux, il prévoit notamment de renforcer la participation à la mission d’observation de l’OSCE. Les activités de la DSH visent à améliorer les relations entre les parties du conflit, à encourager le respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire et à renforcer les processus politiques clés en vue de la résolution du conflit. 

Quant à l’Aide humanitaire, elle aligne son action sur l’évolution de la situation humanitaire. Elle a déjà contribué au financement d’organisations telles que le CICR, le Programme alimentaire mondial (PAM) ou le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). 

Le bureau de coopération suisse de Kiev sera aussi renforcé en personnel, et le budget sera sensiblement revu à la hausse, puisqu’il passera de 57 millions CHF pour la période 2011–2014 à près de 100 millions CHF pour la période 2015–2018. Le SECO demeure le plus grand contributeur du programme suisse en Ukraine.

Soutien aux plus vulnérables

L’engagement suisse se fera de manière neutre et non partisane, et sera renforcé dans les régions directement affectées par le conflit et/ou accueillant un grand nombre de personnes déplacées. Il visera à soutenir un développement bénéficiant également aux pauvres, aux groupes particulièrement vulnérables et aux minorités.

Un contexte difficile

C’est dans un contexte socio-politique et géostratégique houleux qu’a été conçue la nouvelle Stratégie suisse de coopération en Ukraine 2015–2018. L’annexion de la Crimée début 2014 au mépris du droit international public et le déclenchement d’un conflit armé dans la région du Donbas sont deux des facteurs à l’origine des tensions internes et internationales. Un grand nombre de personnes ont dû trouver refuge dans d’autres parties de l’Ukraine ou à l’étranger. La société ukrainienne s’est polarisée alors que la pauvreté gagne du terrain. 

Tout ceci se déroule sur fond de crise économique majeure, avec une diminution spectaculaire de la production industrielle et une monnaie nationale qui a perdu la moitié de sa valeur en l’espace d’une année, pour ne citer que deux exemples de l’effondrement économique en cours. 

Réformes urgentes

Le conflit armé et ses conséquences économiques, à la résolution desquels le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) contribuent par un soutien financier massif, ont mis à jour la nécessité pour l’Ukraine de s’atteler au plus vite à l’assainissement de ses finances et d’entreprendre de profondes réformes structurelles. 

Pressé également par ses créanciers occidentaux et la vague réformiste, le gouvernement de Kiev a pris des premières mesures pour réorganiser le pouvoir, l’économie et le fonctionnement de l’Etat. 

Edification d’un nouveau système

Cette situation représente naturellement un défi majeur pour l’Ukraine, mais aussi une occasion de poser les jalons d’un nouveau système plus moderne et plus efficace. Un système basé sur les principes de l’Etat de droit et de l’économie de marché, démocratique, transparent et à même de combattre la corruption, l’un des problèmes majeurs auxquels est confrontée la société ukrainienne d’aujourd’hui. Et pour les bailleurs de fonds, cette nécessaire réorientation représente la possibilité de contribuer au développement du pays en soutenant les thématiques les plus stratégiques.

Projets actuels

Objet 1 – 12 de 17

Ukraine: vers un système de santé plus performant

Une femme est en consultation chez une médecin.

01.12.2015 - 30.11.2019

Ce projet vise à renforcer les compétences et capacités du Ministère de la Santé ukrainien afin de piloter au mieux les réformes en cours dans ce secteur. Il s’agit notamment de mieux définir les priorités et d’élaborer et mettre en œuvre des politiques publiques qui répondent aux besoins sanitaires spécifiques de la population.

Pays/région Thème Période Budget
Ukraine
Santé
Renforcement des systèmes de santé

01.12.2015 - 30.11.2019


CHF 1'850'000



E-Governance for Accountability and Participation (EGAP)

01.07.2019 - 30.06.2023

EGAP Programme through modern e-governance and e-democracy tools contributes to a more effective and integrity-based public administration and service delivery, benefitting both citizens and businesses, to higher transparency and accountability of national and local authorities towards citizens, and to the formation of a new political culture characterized by citizens’ responsibility, competence and activism.


Reducing risk-factors for Non-Communicable Diseases in Ukraine (opening phase)

01.05.2019 - 31.10.2020

Non-communicable diseases are the main cause of mortality and morbidity in Ukraine incurring significant economic costs of inaction. Non-communicable diseases are determined by risk factors, which can be considerably reduced. This invervention aims at creating a conducive policy and regulatory framework for NCDs prevention, increasing preventive care at primary level and at improving health literacy and reducing behavorial risk factors among the population. 


United Nations Human Rights Monitoring Mission in Ukraine

01.01.2019 - 31.12.2020

The protracted conflict in eastern Ukraine and its devastating effect on the civilian population requires a continued comprehensive international human rights monitoring and engagement with relevant actors. The presence and impartial work of the United Nations Human Rights Monitoring Mission helps to identify human rights gaps and concerns in Ukraine with a special focus on the east and Crimea. The mission formulates specific recommendations for shaping state policies and international assistance programs.


Programme contribution to Brot für alle / Bread for all 2019-2020

01.01.2019 - 31.12.2020

Bread for all (Bfa), the development organization of the protestant churches of Switzerland, has aligned its mandate with the Agenda 2030. Through a network of ten faith-based organizations active in partner countries, Bfa supports disadvantaged people to access Food Security, Education and Health. It also strengthens communities in peacebuilding and conflict transformation, while furthering the social responsibility of Swiss stakeholders.


Contributions to OCHA Field Operations in 2019

01.01.2019 - 31.12.2019

OCHA’s mission is to coordinate the global emergency response, to save lives and protect people in humanitarian crises. OCHA advocates for effective and principled humanitarian action by all, for all, in partnership with national and international actors in order to alleviate human suffering in sudden-onset disasters and protracted crises. It is responsible for bringing together humanitarian actors to ensure a coherent and timely response to emergencies. Therefore, SDC seeks to provide support to OCHA field and regional offices in relevant humanitarian contexts, in line with SDC geographic and thematic priorities.


Allocation of SDC Funding to ICRC Operations in 2019

01.01.2019 - 31.12.2019

In line with the Good Humanitarian Donorship (GHD) principles, Switzerland recognizes the necessity of predictable and flexible funding to respond to changing needs in humanitarian crises. SDC funding to ICRC operations allows the International Committee of the Red Cross (ICRC) to respond proactively and to provide immediate protection and assistance for people affected by armed conflict and other situations of violence.


Asset Recovery Support Project

01.12.2018 - 31.12.2021

Systemic corruption, including the illegal appropriation of public assets by political-business elites has afflicted Ukraine for over two decades. Given the impetus for reforms following the Maidan revolution in 2014, as well as the large quantities of Ukrainian assets frozen in Swiss banks, Switzerland sees an opportunity to facilitate the return of public assets to Ukraine. This project provides technical assistance to strengthen Ukrainian authorities’ capacities in asset recovery. 


Recovery and stabilization support to Eastern Ukraine: Good Governance and Citizens' Engagement

01.12.2018 - 31.01.2022

The conflict in Eastern Ukraine has put a massive toll on key public infrastructure. 20% of active households have experienced employment loss and reduced livelihoods, and thousands of families have been separated from their relatives across the contact line. This contribution to the UN-led Recovery and Peacebuilding program aims at strengthening the capacities of regional and local governments to make more effective use of increased funding for addressing pressing recovery needs, supporting local dialogue and trust building.


Public Private Development Partnership to improved Plumbing Education in Ukraine

01.10.2018 - 31.10.2022

The mismatch of skills and qualifications with the needs of the economy remains an important cause of low productivity in Ukraine. This Public Private Development Partnership aims at improving the quality and relevance of vocational education and training for plumbers. Improved skills and knowledge tailored to the needs of the market will contribute to increase employability and incomes of young people.


Mental Health for All

01.04.2018 - 30.09.2023

In Ukraine, socio-economic factors, the protracted conflict, coupled with an oudated mental health care system result in a high prevalence and poor treatment of mental health disorders. This project supports the implementation of reforms in the mental healthcare sector by improving framework conditions, piloting integrated, communiry-based models of care and providing psychosocial support to communities affected by the ongoing conflict. 


Support to Decentralization in Ukraine (DESPRO)

01.07.2017 - 31.12.2021

Switzerland’s continued support to decentralization and local governance reform in Ukraine builds upon the good results achieved in previous phases. By strengthening capacities of the key national reform stakeholders and improving national policies, SDC will contribute to further advancing the reform. Local governments will be capacitated to effectively use newly transferred competences and resources to provide quality public services (in particular water supply & sanitation and solid waste management) to citizens.

Objet 1 – 12 de 17