Communiqué de presse, 16.03.2018

En marge de la 62e session de la Commission de la condition de la femme (CSW) de l’ONU, la directrice du BFEG Sylvie Durrer a ouvert hier une table ronde organisée conjointement par la Suisse, l’Afrique du Sud, l’Égypte, la Nouvelle-Zélande, les Philippines, la Zambie, le Fonds international de développement agricole (FIDA) et la Commission Huairou, sur le thème «Possibilités offertes et défis posés aux femmes dans les organes décisionnels politiques et économiques en milieu rural».

Huit femmes de différents pays s’assoient autour d’une table et discutent.
Table ronde sur l’amélioration de la participation des femmes aux processus de décision Lors de la session de la Commission de la condition de la femme de l’ONU © DFAE

Le renforcement de l’égalité entre les sexes et des droits des femmes et des filles est l’un des sept objectifs stratégiques que la Suisse poursuit dans le cadre de sa coopération internationale. Dans la mise en œuvre de cette stratégie, la Suisse se mobilise également au niveau multilatéral pour l’autonomisation et la promotion économique et sociale des femmes et des filles en milieu rural.

Les femmes des zones rurales représentent près d’un quart de la population mondiale. Elles assument une fonction sociale importante au sein de leur communauté et jouent un rôle essentiel dans les processus de production agricole. Leur sous-représentation est cependant flagrante aussi bien dans les organes décisionnels politiques qu’aux postes de direction des organisations agricoles. Dans son discours d’ouverture, Sylvie Durrer a de ce fait souligné l’importance d’un accès sans restriction des femmes à de telles instances. Mais il est aussi primordial «que les femmes puissent y participer activement à l’élaboration des décisions et que les barrières sociales susceptibles de les en empêcher soient surmontées». L’expérience a montré, comme l’a fait observer Sylvie Durrer, que l’amélioration des droits des femmes en matière d’usage des ressources naturelles et de propriété foncière renforce leur statut au sein du foyer et donc au sein de la communauté, ce qui augmente leurs chances de jouer un rôle majeur dans la politique et l’économie.

Un autre évènement organisé avec le concours de la Suisse a lieu aujourd’hui; il porte sur l’importance que revêtent les objectifs de développement durable (ODD) pour garantir les droits fonciers des femmes. Lors d’une table ronde avec la Zambie et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), il sera question du rôle que peuvent jouer les droits d’usage et les droits de propriété foncière des femmes dans l’éradication de la pauvreté (ODD 1) et la garantie de la sécurité alimentaire (ODD 2). Cet évènement, qui a lieu en présence de la vice-présidente zambienne Inonge Mutukwa Wina, vise à promouvoir le dialogue entre les gouvernements, les organisations de développement et la société civile, afin de réaliser ensemble des avancées dans ce domaine.


Informations complémentaires

Communiqué de presse, 12.03.2018: Délégation suisse à la Conférence de l’ONU sur la condition de la femme


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères

Dernière mise à jour 13.01.2023

  • La Communication du DFAE se tient à la disposition des journalistes en semaine pendant les heures de bureau et le week-end sur appel au service de piquet.

Contact

Communication DFAE

Palais fédéral Ouest
3003 Berne

Téléphone (pour les journalistes uniquement):
+41 58 460 55 55

Téléphone (pour toute autre demande):
+41 58 462 31 53

Début de la page