Département fédéral des affaires étrangères DFAE

La coopération internationale de la Suisse en 2019: environnement, emplois, engagement avec le secteur privé, santé

Le rapport annuel 2019 sur la coopération internationale de la Suisse est paru. En 2019, la Suisse s’est investie notamment dans les questions environnementales, l'éducation de base et la formation professionnelle et le renforcement de l’engagement avec le secteur privé. Les activités dans le domaine de la santé, qui permettent d’améliorer la capacité de résistance de nombreux États face à la crise liée au nouveau coronavirus, ont également représenté une priorité.

En 2019, les Vendredis pour l’avenir ont été l’occasion pour des millions de jeunes de manifester dans la rue. Les préoccupations de la jeunesse constituent également une priorité pour la coopération internationale de la Suisse.

Il ne saurait y avoir de développement durable sans maîtrise du changement climatique.
Manuel Sager, directeur de la DDC de novembre 2014 à avril 2020

En 2019 également, la Suisse a mis à profit son expertise dans le cadre de la coopération internationale pour soutenir des programmes et des projets ayant pour objectifs de lutter contre la pauvreté et de créer des perspectives dans les pays concernés. Elle a apporté un soutien concret et efficace entre autres dans les domaines de l’environnement, de l'éducation de base et la formation professionnelle et de l’engagement accru avec le secteur privé. Les activités dans le domaine de la santé ont également représenté une priorité.

  • La Suisse a ainsi soutenu le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme par des contributions scientifiques et financières. Le but du fonds mondial est d’endiguer efficacement les épidémies de VIH/sida, de tuberculose et de paludisme d’ici à 2030.
  • Au Vietnam, la Suisse a participé à la construction d’un parc solaire. La production d’électricité sur le site permet de réduire les émissions annuelles de CO2 du pays de 240 000 tonnes.
  • Au Bénin, la Suisse soutient un projet qui s’adresse aux enfants de 9 à 15 ans, trop âgés pour l’école primaire mais trop jeunes pour apprendre un métier. Au total, 98 établissements d’enseignement alternatifs ont été ouverts, au sein desquels les enfants et les adolescents peuvent obtenir un diplôme puis accéder à un métier.

COVID-19: la coopération internationale de la Suisse est efficace

De nombreux programmes de la coopération internationale renforcent la capacité de résistance des pays partenaires lorsqu’ils doivent affronter des crises et des catastrophes. Cela s’est confirmé précisément dans le domaine de la santé: en 2019, personne ne pouvait se douter qu’en 2020, la coopération internationale serait confrontée aux conséquences de la crise provoquée par le nouveau coronavirus.

La nouvelle stratégie 2021-2024 prépare l’avenir de la coopération internationale

La Suisse s’efforce d’engager les efforts de la coopération internationale là où ils pourront produire tous leurs effets. La stratégie de coopération internationale 2021-2024 a été adoptée par le Conseil fédéral le 19 février 2020. Elle prépare l’avenir de la coopération internationale et définit quatre priorités thématiques: la création d’emplois, la lutte contre les changements climatiques, la réduction des causes de la migration irrégulière et du déplacement forcé et la promotion de l’état de droit. Elle constitue également un investissement en faveur de la prospérité et de la sécurité de la Suisse.

Haut de page