Relations bilatérales Suisse–Maldives

Les relations politiques entre la Suisse et l’archipel de l’océan Indien sont bonnes, sans être très intenses. Le pays attire chaque année des dizaines de milliers de touristes suisses. La Suisse et les Maldives défendent souvent des positions convergentes en matière de politique climatique.

Points-clés des relations bilatérales

Les relations sont dominées par le secteur du tourisme. Selon les statistiques de l’office du tourisme maldivien, plus de 34'000 touristes suisses ont visité les Maldives en 2013. La Suisse figure ainsi au huitième rang des pays de provenance des touristes. Les contacts bilatéraux se limitent généralement à des rencontres dans les enceintes internationales.

Un représentant de l'Ambassade de Suisse a participé aux missions d’observation des élections présidentielles organisées aux Maldives par l’Union européenne en 2013.

Banque de données des traités internationaux

Coopération économique

Les recettes générées par les touristes suisses (exportation de services) se montent à environ 47 millions de francs. Par contre, les relations commerciales ne sont pas très intenses. En 2014, le volume des échanges commerciaux atteignait à peine 10 millions de francs. Les exportations s'élevaient à 4,2 millions de francs et les importations à 5,3 millions de francs.

Les Suisses aux Maldives

En 2014, 49 Suisses vivaient aux Maldives.

Historique des relations bilatérales

De 1887 jusqu'à leur indépendance en 1965, les Maldives étaient sous protectorat britannique. La Suisse a reconnu d’emblée l’Etat indépendant. Les relations diplomatiques ont été établies en 1981 et relèvent de l’Ambassade de Suisse au Sri Lanka.  L’Ambassade des Maldives en Suisse a son siège à Genève auprès des organisations internationales, où elle est accréditée depuis 2010.

Dictionnaire historique de la Suisse : Océan Indien