Une aide médico-sociale dans les campagnes roumaines

Article, 18.07.2017

La Suisse aide la Roumanie à étoffer l’offre en soins médicaux de base dans les régions reculées. Le soutien apporté aux centres médico-sociaux dans le delta du Danube porte déjà ses fruits: des centaines de personnes bénéficient de conseils médicaux dispensés par des soignants se déplaçant à bord de quads ou de bateaux.

Une jeune soignante aide une femme âgée à se lever.
Le soutien suisse permet d’améliorer l’offre en soins médicaux de base en Roumanie. © DDC ©

Dix ans après son adhésion à l’UE, la Roumanie est toujours confrontée à des défis de taille concernant son système de santé publique. La situation économique difficile mais aussi l’exode du personnel médical en direction des villes ou de l’étranger affectent particulièrement les régions rurales. Pour assurer des prestations médicales de base dans les communes d'accès difficile, la Suisse soutient un projet de centres médico-sociaux dans sept communes.

Ces centres emploient du personnel médical et social. Les médecins généralistes examinent les patients, les soignants effectuent des visites à domicile et les travailleurs sociaux apportent des conseils relatifs à différentes questions du quotidien. 

Une aide aux personnes vivant dans des régions reculées

Denisa travaille dans un centre médico-social. Elle a obtenu son diplôme d’infirmière à Tulcea, la plus grande ville du delta du Danube, et travaille maintenant dans son village d’origine, Maliuc. Situé à une quarantaine de kilomètres de Tulcea, Maliuc n'est accessible que par bateau. Denisa et ses collègues – un travailleur social et cinq soignantes gériatriques – sont les premiers interlocuteurs des quelque 900 habitants du village pour toutes les questions médico-sociales. La contribution de la Suisse à l'UE élargie a permis de mettre en place des bureaux et des heures de consultation dans le centre communal de Maliuc. L’équipe dispose par ailleurs de trois quads et d’un bateau, leurs seuls moyens d’accéder rapidement aux patients vivant dans les zones reculées. 

Un modèle d’avenir

Beştepe se situe à environ une heure de bateau de Maliuc. C’est là que travaille Daniela-Ana, médecin au centre médico-social qui vient d’être créé. Elle reçoit deux heures par jour au centre et consacre le reste de ses journées aux visites à domicile, où elle examine les patients physiquement et psychologiquement, et leur prescrit des traitements et des suivis par des professionnels en soins gériatriques. Daniela-Ana et son équipe s’occupent ainsi de près de 500 personnes par mois. Le succès rencontré ne passe pas inaperçu: selon les infirmières, les communes voisines seraient intéressées par le système. Le projet pilote permet de peaufiner et de tester les centres médico-sociaux dans sept communes. Sur la base de ce modèle, le gouvernement roumain souhaite à l’avenir proposer une offre de soins de proximité dans d’autres régions du pays également.