Objectifs

Élèves d’écoles professionnelles en train de cuisiner
La formation professionnelle est un thème prioritaire de la deuxième contribution de la Suisse. © DDC

La contribution de la Suisse est un investissement dans la sécurité, la stabilité et la prospérité en Europe. La Suisse apporte ainsi sa pierre à l’édifice pour renforcer la cohésion européenne et maîtriser les mouvements migratoires. L'UE et ses États membres sont nos principaux partenaires économiques et politiques. Leur développement économique et social profite donc également à la Suisse.

Les projets contribuent aux cinq objectifs suivants:

 Une agricultrice plante des semences.

Croissance économique, partenariat social et réduction du chômage

La Suisse encourage la formation professionnelle, la recherche et l'innovation ainsi que l'accès au financement pour les PME.

Un policier écoute une femme.

Gestion des migrations, intégration et sécurité publique

La Suisse contribue à relever les défis liés aux réfugiés et aux migrants. Dans le domaine de la sécurité publique, par exemple, elle participe à la lutte contre la criminalité.

Personnes assises dans le tram.

Protection de l’environnement et du climat

La Suisse soutient le développement des transports publics, de l'approvisionnement en eau potable et du traitement des eaux usées ainsi que la construction de bâtiments efficaces sur le plan énergétique, l'utilisation d'énergies renouvelables, l’élimination des déchets respectueuse de l’environnement et la protection de la nature.

Une doctoresse avec une mère et son bébé

Système de protection sociale et de santé

La Suisse encourage des mesures visant à renforcer la santé publique et les services sanitaires et sociaux pour les personnes âgées, les enfants et les minorités.

Des employés fabriquent un fauteuil roulant

Engagement citoyen et transparence

Promouvoir l’engagement citoyen permet d’encourager la population à s’investir dans les processus démocratiques et de fournir des services dans les domaines environnemental et social. 

Répartition thématique de la contribution de la Suisse

La Direction du développement et de la coopération (DDC) et le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) sont chargés de réaliser les projets qui concernent la cohésion. Les projets ayant trait à la formation professionnelle sont mis en œuvre en étroite collaboration avec le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). Le Secrétariat d'État aux migrations (SEM) est quant à lui responsable des projets relatifs à la migration.

Les dépenses administratives de la Suisse sur 10 ans sont chiffrées à 5 % du montant total de la contribution de la Suisse (1,302 milliard de francs). Un montant supplémentaire d’environ 22 millions de francs est en outre disponible pour que des organismes extérieurs à la Confédération apportent leur expertise suisse aux projets. L'objectif est de renforcer les relations bilatérales avec les pays partenaires, de mettre à disposition des connaissances spécifiques et de garantir la qualité et la durabilité des projets et des programmes.