Le pain

Plus de 200 sortes de pain sont produites en Suisse. Le pays est également connu pour ses pâtisseries.

Pains ronds.
© AOP / IPG

En Suisse, la tradition du pain remonte à plusieurs siècles. Les différents pains traduisent les préférences régionales: les germanophones préfèrent le pain foncé, les francophones et italophones le pain blanc. De manière générale, le pain blanc tend à perdre de son attrait au profit du pain noir, considéré comme plus sain. 

Chaque canton dispose de son propre pain traditionnel. Par exemple, le pain des Grisons est composé d’un mélange de farine de blé et de seigle, et il est en forme de couronne. Le pain du Jura est plat et décoré avec l’emblème du drapeau cantonal. Le pain du Tessin est composé de nombreuses petites miches à base de farine blanche. Le pain de seigle du Valais est le seul pain de Suisse à porter le label AOP (appellation d’origine protégée). Il existe également des pains de fêtes, par exemple la cuchaule, un pain brioché avec du safran, liée à la tradition de la Bénichon dans le canton de Fribourg. 

Pâtisserie 

Il existe de nombreuses sortes de biscuits, tels que les läckerlis (faits de miel, de sucre, de cannelle et de fruits confits, notamment), les hüppen (gaufrettes roulées et fourrées) ou les bricelets (galettes très fines). Il existe également de nombreuses spécialités souvent liées à la Saint-Nicolas ou la période de l’Avent, comme les biscômes (pain d’épices), les biberlis (biscuits fourrés avec une pâte d’amande) ou les grittibänz (pains briochés).

Informations supplémentaires