Langues et dialectes

La Constitution fédérale reconnaît quatre langues officielles: l’allemand, le français, l’italien et le romanche (rhéto-roman).

Panneaux publicitaires en dialecte suisse-alémanique
Enseignes d'auberge en dialecte suisse-alémanique, Rapperswil-Jona. © Mundartbeiz

Le suisse-allemand

La langue la plus répandue est le suisse-allemand, qui regroupe en réalité un ensemble de dialectes alémaniques. Ceux-ci sont pratiqués par la grande majorité de la population dans la partie germanophone du pays. Les dialectes sont utilisés dans les relations de tous les jours, dans tous les contextes et dans tous les milieux sociaux.

D’une région à l’autre, il existe des différences notables entre les dialectes (par exemple entre les régions de Bâle, Zurich ou Berne). Il existe également de nombreuses subdivisions dialectales à l’intérieur des grands secteurs linguistiques. Néanmoins, tous les gens qui pratiquent le suisse-allemand se comprennent entre eux.

Certains dialectes se caractérisent par des spécificités régionales très fortes ou un accent particulièrement marqué, comme le haut-valaisan (pratiqué dans la partie germanophone du Valais) ou le singinois (pratiqué dans la partie germanophone du canton de Fribourg).

Le suisse-allemand ne connaît pas de forme écrite (hormis les échanges informels, par exemple pour des messages personnels). Pour les échanges écrits, l’allemand standard est utilisé.

Le français

En Suisse romande, la langue officielle est le français. Chaque canton romand connaît des spécificités régionales et des accents particuliers, mais le français de Suisse diffère peu du français standard.

Les patois franco-provençaux étaient encore largement répandus au milieu du 20e siècle, mais ont presque intégralement disparu aujourd’hui. Les patois sont encore pratiqués dans certaines régions du Valais, du Jura et du canton de Fribourg, surtout par les populations âgées.

L’italien

Au Tessin et dans les vallées méridionales des Grisons, la langue officielle est l’italien. Les dialectes lombards locaux sont encore assez répandus.

Le romanche

Le romanche, utilisé dans certaines parties du canton des Grisons, est pratiqué par seulement quelques dizaines de milliers de personnes. Il se compose en réalité de cinq dialectes distincts: le sursilvan, le sutsilvan, le surmiran, le puter et le vallader.