Le système politique suisse – faits et chiffres

Le système politique suisse accorde une grande importance à la liberté d'action. Celle-ci s’exprime d’une part grâce au fédéralisme et d’autre part au travers de la démocratie directe. Berne est la capitale de facto de la Suisse (ville fédérale).

Jets d'eau sur la place fédérale, devant le Palais fédéral, Berne
La place fédérale à Berne. © Le Parlement suisse

La Suisse n’a pas de capitale au sens usuel (de jure). Berne ayant été choisie comme siège fédéral de la Suisse lors de l’établissement du nouvel État fédéral, de facto, elle fait aujourd'hui office de capitale et porte le titre de « ville fédérale ».

La Suisse est organisée sur trois niveaux politiques. Le pouvoir est réparti entre la Confédération, les 26 cantons et plus de 2250 communes.

Le gouvernement suisse (Conseil fédéral) est constitué d’un collège de 7 membres élus par le Parlement.

Le Parlement suisse (Assemblée fédérale) compte 246 membres, élus par le peuple. Il se compose de deux chambres : le Conseil national (200 membres) et le Conseil des États (46 membres).

Le Parlement suisse compte 15 partis politiques. Les partis qui comptabilisent le plus d’électeurs sont représentés au sein du Conseil fédéral.

Quelque 5,3 millions de citoyens, soit près de 63 % de la population, possèdent le droit de vote au niveau fédéral. Ce droit est accordé à tout ressortissant suisse, homme ou femme, âgé d’au moins 18 ans (âge de la majorité).