Commerce extérieur

Pauvre en matières premières mais dotée d’une main-d’œuvre très qualifiée, la Suisse entretient de fortes relations économiques avec l’étranger.

Containers dans un port d'embarquement
© DFAE, Présence Suisse

L’économie suisse dépend très fortement du commerce extérieur. En 2012, le total des exportations (biens et services) se montait à 285,8 milliards de francs, tandis que l’ensemble des importations s’élevait à 220,8 milliards de francs.  La balance commerciale du pays est régulièrement excédentaire.

En Suisse, le secteur des services (banques, assurances et tourisme, notamment) constitue une part importante du commerce extérieur. Il représente 29% du montant total des exportations et 20% de celui des importations.

Commerce de biens

En 2012, la Suisse a vendu pour 200,6 milliards de francs de marchandises à l’étranger. Les 57% de cette somme étaient destinés à l’Union européenne. Premier partenaire commercial de la Suisse, l’Allemagne représente 20% des exportations de biens suisses.  Les principales marchandises exportées de Suisse sont les produits chimiques et pharmaceutiques (79 milliards de francs), les montres (44 milliards de francs) et les machines (33,3 milliards de francs).

Sur les 176,8 milliards de francs de biens importés en Suisse en 2012, 75% provenaient de l’Union européenne. L’Allemagne constitue à elle seule 31% du montant total des importations de marchandises.  La majeure partie des biens importés en Suisse provient de l’industrie chimique et pharmaceutique (39,4 milliards de francs), de l’industrie des machines (29,4 milliards de francs) et de l’horlogerie (19 milliards de francs).