Examen et suivi de l'Agenda 2030

Femmes triant des grains de café
La mise en œuvre des objectifs du développement durable appelle une évaluation et un examen réguliers des progrès réalisés. © UNO/Martine Perret

Pour s’assurer que la communauté internationale est sur la bonne voie par rapport aux ODD et que les objectifs sont effectivement concrétisés, un mécanisme de suivi et d’examen efficace s’impose. L’Agenda 2030 prévoit un mécanisme à trois niveaux (national, régional et global), dont la clé de voûte est constituée par les rapports nationaux.

Comme dans d’autres processus internationaux déjà (Objectifs du Millénaire pour le développement, agenda de Rio pour le développement durable), des rapports nationaux serviront à vérifier la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Des vérifications thématiques sont en outre assurées par les plateformes internationales compétentes. Des forums régionaux sont également appelés à jouer un rôle central dans ce système à plusieurs niveaux. Les résultats de ces contrôles seront transmis au forum politique de haut niveau sur le développement durable de l’ONU (HLPF), institué en 2012. Les résultats de l’examen de la mise en œuvre du programme d’action d’Addis-Abeba sur le financement du développement sont également pris en considération.

Le HLPF est l’organe chargé de contrôler la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Il débat des résultats, en tire des conclusions et émet des recommandations. Chaque pays peut participer à cette discussion et présenter l’état des lieux au niveau national. En juillet 2016, la Suisse a été l'un des 22 pays à présenter au HLPF les premiers progrès accomplis au niveau national.

Le HLPF se réunit une fois par an dans le cadre du Conseil économique et social (ECOSOC) de l’ONU et une fois tous les quatre ans dans le cadre de l’Assemblée générale de l’ONU. La prochaine rencontre à ce dernier niveau aura lieu en 2019.