Relations bilatérales

Ces dernières années, les relations entre la Suisse et le Bélarus n’ont cessé de se renforcer. Ainsi, en 2016, elles ont connu un nouvel essor avec la levée presque totale des sanctions de l’UE, que la Suisse avait soutenues. Le 15 mai 2019, le Conseil fédéral a décidé d’élever au rang d’ambassade la représentation suisse à Minsk.

Points clés des relations diplomatiques

En raison des sanctions imposées au Bélarus entre 2006 et 2016, les relations entre la Suisse et le Bélarus étaient peu développées. Depuis 2006, la Suisse soutenait les sanctions que l’UE avait adoptées en réaction aux violations des principes de l’état de droit observées lors des élections présidentielles bélarussiennes du 19 mars 2006. Ces sanctions avaient été renforcées suite aux élections présidentielles de 2010. La Suisse s’était alors alignée sur la position de l’UE, laquelle avait décidé, le 31 janvier 2011, d’ajouter des noms à la liste des personnes tombant sous le coup de sanctions financières et de restrictions de voyage. Le 1er mars 2016, les sanctions financières et les restrictions de voyage ont été levées, sauf pour quatre personnes.

Suite à ces changements, les relations entre les deux pays ont connu une nouvelle dynamique, qui s’est traduite par la multiplication des rencontres bilatérales consacrées à des questions politiques et économiques. Les relations politiques, entre les ministères des affaires étrangères et les parlements principalement, ont évolué de manière positive. La Suisse considère que le potentiel économique du Bélarus ainsi que ses efforts en faveur de la stabilité de la région, déployés en particulier depuis le début du conflit dans l’est de l’Ukraine, sont des signes encourageants. La décision d’élever la représentation suisse à Minsk au rang d’ambassade va de pair avec le renforcement de l’engagement du DFAE dans le domaine des droits de l’homme.

Banque de données des traités internationaux

Coopération économique

Malgré la croissance du commerce extérieur observée des deux côtés en 2018, les échanges commerciaux entre les deux pays ne reflètent pas encore leur niveau potentiel. Les accords de base nécessaires au développement des échanges économiques ont été conclus. Il s’agit de l’accord sur le commerce et la coopération économique, de l’accord sur les investissements et de l’accord sur la double imposition. La Suisse importe principalement des pierres précieuses, des métaux et des produits agricoles, et exporte des machines, des produits pharmaceutiques, des véhicules et des avions, ainsi que des métaux courants.  Une trentaine d’entreprises ayant une connexion avec la Suisse sont représentées au Bélarus. L’entreprise la plus importante est de loin Stadlerrail, qui exploite depuis 2014 un site de production à proximité de Minsk, où travaillent environ 1200 personnes (2019). En 2018, la commission économique mixte Suisse-Bélarus a organisé sa 10e session à Berne.

Enfin, le «Business Council», un conseil économique créé en 2013 par des entrepreneurs et des associations et dirigé par le président du conseil d’administration de Stadlerrail, se réunit chaque année, alternativement en Suisse et au Bélarus.

Promotion du commerce, Switzerland Global Enterprise SGE

Chambre de commerce Suisse - Bélarus (en)

Coopération en matière d’éducation, de formation, de recherche et d’innovation

Les chercheurs et les artistes du Bélarus peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d'excellence de la Confédération suisse.

En 2019, la Haute école professionnelle suisse Arc a conclu un accord de partenariat avec l’Université MITSO de Minsk.

Bourses d’excellence de la Confédération suisse pour chercheurs et artistes étrangers SEFRI

Promotion de la paix et de la sécurité humaine

Chaque année, dans le cadre d’un dialogue bilatéral organisé entre des représentants des ministères des affaires étrangères, la Suisse et le Bélarus évoquent leurs conceptions, en partie divergentes, de la démocratie et des droits de l’homme. Lors de ces rencontres, des thèmes comme la prévention de la torture et l’abolition de la peine de mort sont également abordés. En 2019, le DFAE a financé un projet visant à mettre en œuvre les recommandations que le Comité des droits de l’homme des Nations Unies a formulées à l’intention du Bélarus. Il soutient en outre des initiatives locales en faveur de l’abolition de la peine de mort.

Coopération au développement et aide humanitaire

La DDC et l’Aide humanitaire de la Suisse ont mené des activités au Bélarus entre 2001 et 2010. Celles-ci portaient principalement sur des mesures visant à limiter l’incidence de la catastrophe de la centrale nucléaire de Tchernobyl en 1986. Un montant de 25 millions de francs a été investi à cet effet entre 2001 et 2010.

Les Suisses et les Suissesses au Bélarus

Mi-2019, 31 ressortissants suisses vivaient au Bélarus, à Minsk pour la plupart.

Historique des relations bilatérales

Après la dissolution de l’Union soviétique, la République du Bélarus a déclaré son indépendance le 25 août 1991. La Suisse a reconnu ce nouvel État le 23 décembre 1991. L’ambassadeur de Suisse en Pologne a été coaccrédité à Minsk entre janvier 1992 et janvier 2018. Le 15 mai 2019, le Conseil fédéral a décidé d’élever au rang d’ambassade le bureau d’ambassade qui représentait la Suisse à Minsk depuis 2010 et d’accréditer un ambassadeur au Bélarus, avec résidence à Minsk. Après l’établissement des relations diplomatiques en 1992, le Bélarus a ouvert une ambassade à Berne, qui est actuellement dirigée par un chargé d’affaires a.i.

Bélarus, Dictionnaire historique de la Suisse