Valables le:
Publiés le: 13.11.2017

Conseils aux voyageurs - Liban

Situation générale

Au Liban, les voyageurs doivent se montrer très vigilants quant à leur sécurité personnelle. Il est déconseillé de se rendre dans certaines parties du pays.

La situation complexe dans la région doit faire l'objet d'une attention constante. Certains événements et conflits dans les pays voisins peuvent influencer la situation sécuritaire au Liban. Le conflit armé en Syrie continue d’avoir des répercussions sur le Liban. Il a fait augmenter certaines tensions politiques et confessionnelles, avec notamment l’afflux de plus d’un million de réfugiés. La démission du premier ministre Saad Hariri le 4 novembre 2017 a de nouveau accentué les tensions. L’évolution de la situation demeure incertaine et peut évoluer rapidement.

Il y a un risque d’actes terroristes sur l’ensemble du territoire, principalement dans les quartiers sud de Beyrouth et à Tripoli. Par exemple, le 12 novembre 2015 un double attentat commis dans le quartier sud de Beyrouth, Bourj al Barajneh, a fait des douzaines de morts et plus de 200 blessés. Le 10 janvier 2015 à Tripoli, un attentat a fait plusieurs morts.
À plusieurs reprises, des attentats contre des cibles religieuses ou politiques ont été perpétrés, faisant également des victimes collatérales, par exemple le 19 novembre 2013 devant l’Ambassade iranienne et le 27 décembre 2013 près du parlement. De tels événements, tout comme les tensions politiques, peuvent localement conduire à des émeutes, des manifestations et des barrages routiers dans tout le pays. Ceux-ci s'accompagnent parfois d'échanges de tirs opposant des partisans de différents camps politico-religieux et peuvent en outre causer des problèmes de circulation.

Des enlèvements ont lieu sporadiquement, généralement à caractère criminel. Ce sont le plus souvent des citoyens libanais et syriens dans la région d’Akkar (nord) et dans la plaine de la Bekaa qui sont touchés.

Prenez également en considération la rubrique
Terrorisme et enlèvements

Avant le départ et pendant votre voyage, informez-vous par les médias sur la situation prévalant dans le pays. Conformez-vous aux directives des autorités locales et aux recommandations de vos partenaires et vos connaissances. Evitez les manifestations de tout genre.

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Beyrouth: évitez les quartiers sud de la ville. Ils ont été la cible d'attentats à plusieurs reprises. Utilisez exclusivement la route principale pour vous rendre de l’aéroport à Beyrouth.

Saïda (Sidon): des affrontements ont lieu épisodiquement entre différents groupes de population. Plusieurs personnes ont perdu la vie le 23 juin 2013 lors d’une attaque de militants contre un poste de l’armée et de l’échange de tirs qui a suivi. Les voyages à destination de Saïda sont déconseillés.

Camps de réfugiés: les tensions sont élevées et des actes violents peuvent être déclenchés par des évènements mineurs. Pour des raisons de sécurité, il est déconseillé de visiter les camps de réfugiés et leurs alentours.

Sud du Liban: le risque lié aux mines et aux bombes non explosées est élevé. En outre, des déplacements de troupes ont lieu régulièrement dans cette région. Dans la zone frontalière entre le Liban et l'Israël, les tensions sont très élevées. A l’exception de la ville de Sour (Tyr), il est déconseillé de se rendre dans la région située au sud du fleuve Litani, et ce jusqu’à la frontière israélienne.

Plaine de la Bekaa: avec le conflit armé en Syrie la situation sécuritaire dans la Plaine de Bekaa s’est graduellement détériorée. Des groupes armés y sont actifs, et des combattants passent fréquemment la frontière. Dans la ville d’Ersal et ses alentours, de lourds combats se sont déroulés début août 2014. Des affrontements armés ont lieu régulièrement entre l’armée et des groupements militants, en particulier à Ersal, Ras Baalbek, Qaa et leurs environs. Les tensions entre différents groupes de population, mais également au sein d’une même communauté, peuvent conduire à des affrontements armés ou à des attentats. En juin 2016, des attentats suicide ont causé plusieurs morts et blessés à Qaa.
Au mois de mars 2011, un groupe de touristes étrangers a été enlevé près de Zahlé dans le sud de la plaine de la Bekaa et gardé en otage pendant quatre mois. Depuis cet incident, plusieurs enlèvements ont été signalés, par exemple celui de cinq étrangers à la mi-juillet 2015. On note une nette augmentation des cas d’enlèvement accompagnés d’une demande de rançon élevée. De nombreuses mines et bombes non explosées se trouvent dans la Plaine de Bekaa. Il est déconseillé de se rendre dans la Plaine de la Bekaa, à l’exception de la zone à l’extrémité ouest de la plaine, entre Zahlé et Kefraiya.

Nord du Liban: la région est confrontée à de graves tensions qui se sont encore accentuées suites au conflit en Syrie et à un afflux importants de réfugiés. Des affrontements armés ont eu lieu régulièrement entre différentes factions politiques et religieuses. Fin octobre 2014, des combats ont éclatés entre des islamistes armés et l’armée libanaise dans le quartier de Bab el-Tabbaneh à Tripoli, faisant de nombreux morts. Le 10 janvier 2015 plusieurs personnes ont été tuées lors d’un attentat-suicide dans un café du quartier Jabal Mohsen à Tripoli. Les risques de nouveaux attentats et d’une nouvelle escalade sont élevés. Il est déconseillé de se rendre à Tripoli et dans la région d’Akkar.

Zones frontalières avec la Syrie: le conflit qui secoue la Syrie a des répercussions sur la situation sécuritaire prévalant le long de la frontière. Les zones proches de la frontière syrienne sont le cadre de combats réguliers entre groupes extrémistes et forces armées libanaises, et des combattants passent fréquemment la frontière. Evitez sur une large distance l’ensemble des zones frontalières avec la Syrie.

Ensemble du territoire: informez-vous auprès des autorités locales et/ou de la population des risques locaux liés aux champs de mines et aux bombes non explosées.
Lebanon Mine Action Center

Criminalité

La petite délinquance a augmenté. Observez les précautions d'usage et prenez, si possible, les taxis de l'hôtel ou des taxis réservés par téléphone.

Transports et infrastructures

Le comportement imprévisible de nombreux usagers de la route ainsi que la signalisation souvent insuffisante causent quelques difficultés aux automobilistes étrangers. Pour circuler en automobile, il est de ce fait recommandé de louer une voiture avec chauffeur et d’emprunter exclusivement les routes principales.

Dispositions légales particulières

Les actes à caractère homosexuel sont punissables. Les infractions à la loi sur les stupéfiants, y compris la détention de minimes quantités de drogue quelle qu'elle soit, sont passibles de lourdes peines de prison.

Il est notamment interdit de photographier des personnes en uniforme, des installations militaires ou des infrastructures publiques (aéroports, ponts, etc.), des zones et installations stratégiques. Cependant, ces catégories ne sont pas toujours clairement définies. En cas de doute, demandez l’autorisation aux forces de sécurité locales ou renoncez à prendre la photo.

Les conditions de détention sont bien plus dures qu'en Suisse.

Particularités culturelles

La grande majorité de la population appartient à différentes communautés musulmanes et chrétiennes; en tout, 18 communautés religieuses sont reconnues. Dans les zones rurales, le mode de vie reste souvent marqué par la tradition. Veillez à adapter votre comportement et votre tenue vestimentaire aux us et coutumes locaux. Renseignez-vous dans les guides de voyages, auprès de votre agence ou directement sur place, sur les codes de conduite et les conventions à respecter. Songez également aux règles et prescriptions particulières à observer durant la période du Ramadan.

Tirer en l’air est une pratique courante durant les discours politiques et les fêtes de famille. Celle-ci entraine encore et toujours des blessures, parfois mortelles, lors de la chute des balles.

En cas de mariage entre un étranger/une étrangère et un Libanais/une Libanaise de confession musulmane, certains lois et règles de conduite islamiques sont observées. Un mari musulman chiite a par exemple le droit d'empêcher sa femme et ses enfants de quitter le Liban, quelle que soit leur nationalité, sans justification. De plus, tous les époux libanais (quelle que soit leur confession) ont le droit d’appliquer une interdiction de sortie du Liban pour leur épouse et /ou leurs enfants à condition qu’il y ait un procès / une plainte auprès du tribunal.

Risques naturels

Le Liban se trouve dans une zone d'activité sismique.

Si une secousse sismique devait se produire durant votre séjour, prenez immédiatement contact avec vos proches et suivez les instructions des autorités locales. En cas d’interruption des communications avec l’étranger, vous pouvez vous mettre en liaison avec l’Ambassade de Suisse à Beyrouth.

Soins médicaux

Les soins médicaux sont assurés. Souvent, les hôpitaux exigent un paiement d’avance avant de traiter les patients.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Remarques particulières

Vous êtes obligé de pouvoir vous identifier avec votre passeport à tout moment.

Adresses utiles

Numéro d'urgence de la police: 112
Numéro d'urgence du service d'ambulances: 125 (protection civile) ou 140 (Croix-Rouge)
Dispositions douanières: Lebanese customs

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Beyrouth
Helpline DFAE 

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs et décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.