Relations bilatérales Suisse–Liban

Le Liban est un partenaire important de la Suisse au Proche-Orient. Les deux pays entretiennent des relations bilatérales de longue date et ont des points communs qui en font des partenaires naturels: démocratie, diversité culturelle sur un territoire restreint, montagnes, rareté des matières premières, ouverture au commerce mondial.

Points clés des relations diplomatiques

Compte tenu de la situation intérieure du Liban, comme de son contexte régional, la Suisse s’engage en particulier dans les domaines politiques de la promotion civile de la paix et des droits de l’homme. Elle déploie également un programme d’aide humanitaire conséquent.

Traités bilatéraux

Coopération économique

Dans le contexte de la signature d’un Accord entre l’Association européenne de libre-échange (AELE) et le Liban, la Suisse et le Liban ont lancé un programme bilatéral de coopération économique. Ce dernier vise à renforcer les standards économiques au Liban de manière à augmenter la qualité des produits libanais à l’exportation.

La Suisse est le septième partenaire commercial du Liban par ordre d’importance. Le Liban se situe quant à lui au 5e rang des principaux partenaires commerciaux de la Suisse au Moyen-Orient. La Suisse exporte principalement les pierres et les métaux précieux et de bijouterie ainsi que des produits pharmaceutiques vers le Liban. Les pierres et les métaux précieux et les articles de bijouterie constituent les principales importations de la Suisse en provenance du Liban.

Soutien commercial (Switzerland Global Enterprise)

Coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation

De nombreux jumelages et accords de coopération existent entre des institutions académiques suisses et libanaises, dans des domaines aussi variés que l’ingénierie, le management hôtelier, les soins hospitaliers, etc. La Suisse est de plus une destination d’étude particulièrement prisée des Libanais.

Les chercheurs et artistes libanais peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d’études universitaires de la Confédération suisse

Promotion de la paix et de la sécurité humaine

L'engagement de la Suisse au Liban a pour objectif de prévenir les conflits et de préserver la stabilité du pays face à la crise qui secoue la région. Dans ce contexte, la Suisse s'emploie à favoriser la cohabitation pacifique entre la population libanaise et les communautés de réfugiés qui ont trouvé refuge au Liban depuis l’éclatement de la crise syrienne. Elle encourage en outre la démocratisation des institutions étatiques, y compris de l'appareil sécuritaire, au moyen de processus de réforme politiques, qui contribuent à renforcer la surveillance civile des forces de sécurité et à instaurer des mesures respectueuses des droits de l'homme pour prévenir l'extrémisme violent.

Coopération au développement et aide humanitaire

Dans le cadre de la Stratégie de coopération de la Suisse au Moyen-Orient, la DDC s’emploie à améliorer la protection des réfugiés et des personnes dans le besoin dans la région, de même que leur accès aux produits et services de première nécessité. Au Liban, en Syrie, en Jordanie et en Irak, l’objectif principal de la Suisse est de contribuer à l’instauration de conditions de vie pacifiques et sûres au profit des populations vulnérables touchées par un conflit, de réduire la fragilité et de résoudre et prévenir les conflits. Ce faisant, la Suisse concentre son action sur les trois secteurs suivants: besoins et services de base, protection de la population civile et eau.  

Par son engagement, la Suisse aide le Liban à gérer les défis auxquels la crise syrienne expose ce pays. Outre l'aide qu'elle apporte aux réfugiés syriens, elle s’emploie à renforcer la résilience de la population libanaise. Elle s'occupe en outre d’améliorer les conditions de vie des groupes vulnérables, tels que les réfugiés palestiniens.

Exemples de projet et informations complémentaires sur l'engagement de la DDC au Liban et au Moyen-Orient

Echanges culturels

Les échanges culturels sont nombreux entre la Suisse et le Liban. Le partage de la langue française en est un véhicule important. La Suisse participe chaque année au Salon du livre francophone de Beyrouth ainsi qu’à la Fête de la francophonie. Les échanges de plasticiens et de musiciens sont également encouragés. La Suisse participe aussi chaque année au Festival du film européen au Liban.

Les Suissesses et les Suisses au Liban

Fin 2015, 1419 Suisses et Suissesses vivaient au Liban.

Historique des relations bilatérales

Le «Grand Liban» fut fondé en 1920, sous protectorat français. Il obtint son indépendance pleine et entière en 1943. En 1934, la Suisse ouvrit à Beyrouth un consulat, transformé en légation en 1949, puis en ambassade. Dès 1948, à travers les Nations Unies et le Comité international de la Croix-Rouge, la Confédération soutint les réfugiés palestiniens et d’autres victimes de la violence dans la région.

Pendant la guerre civile (1988–1995), l’ambassade de Suisse resta fermée. La Suisse offrit cependant ses bons offices et soutint activement la «Conférence pour le dialogue au Liban» (Genève 1983, Lausanne 1984).

Le Liban, Dictionnaire historique de la Suisse