Brot für alle / Pain pour le prochain (Kredit Ost)


En tant qu’organisation de développement des églises protestantes suisses, Pain pour le Prochain a le mandat d’informer et de former, de s’engager dans la politique de développement et d’assurer la qualité. Pain pour le Prochain et les onze œuvres partenaires forment une communauté de coopération (KoGe)[1] qui est un réseau d’apprentissage avec des objectifs spécifiques. Ce réseau permet notamment de joindre le travail de politique de développement en Suisse et le travail au Sud. Son objectif commun est de contribuer à une transformation du système et des comportements économiques, sociaux, politiques et écologiques.

 

[1] Les œuvres sont les suivantes : Pain pour le prochain, cfd (Christlicher Friedensdienst), Mission 21, International Blue cross, Connexio, DM-échange et mission, Heilsarmee, Horyzon, MEB-handicap visuel, SME (service de missions et d’entraide) , Tear Fund Schweiz, HEKS 

Country/region Period Budget
Eastern Europe and CIS
01.01.2017 - 31.12.2018
CHF 600'000
Background

Avec les SDG, il ne s’agit pour les pays pauvres de rattraper le retard, mais d’un processus avec des objectifs à dimension globale, notamment la réduction des inégalités entre et à l’intérieur des pays (Obj. 10), des modèles de production et de consommation durables (Obj.12), la protection des écosystèmes et de la biodiversité (Obj. 15). A cela s’ajoutent des questions clés : que veut dire « développement » aujourd’hui ? Comment se définissent les agendas de développement par rapport aux exigences énergétiques et agricoles (transformation) ? Est-ce que le développement et la transformation sont identiques ? Quelles sont les conséquences pour les différents acteurs de développement au niveau global et local?

Objectives

Pain pour le prochain s’engage au Nord comme au Sud pour une transition vers de nouveaux modes de production alimentaire et vers de nouvelles formes d’économie. Ces nouveaux modèles favorisent la coopération entre les humains et le respect des ressources naturelles

Medium-term outcomes
  • Agro-Ökologie findet als Modell für eine nachhaltige und gerechte landwirtschaftliche Produktionsweise eine grössere Verbreitung
  • Gesundheit und Wohlbefinden der Bevölkerung ist durch bessere Kenntnisse zu Gesundheitsförderung und durch verbesserten Zugang zu Gesundheitseinrichtungen und medizinischer Versorgung verbessert.
  • Die Zielbevölkerung (insbesondere diskriminierte Gruppen) ist durch die Bildungsprogramme in ihren Kompetenzen gestärkt und befähigt, das Leben selbstbestimmt und eigenständig zu gestalten und gesellschaftliche Prozesse aktiv mitzutragen.
  • Die Zielgruppen und insbesondere die (kirchlichen) Südpartner setzten sich für ein gewaltfreies und gerechtes Leben ein
  • Frauen und Mädchen (auch von Minderheiten und in ländlichen Gebieten) in Südosteuropa fordern ihre Rechte und ihre gleichberechtigte soziale, politische und ökonomische Teilhabe ein.

Die angestrebte gestärkte strategische Partnerschaft und das optimierte Kooperationsmodells mit Fastenopfer ist Resultat eines gezielten, gemeinsam mit der DEZA reflektierten und ausgewerteten Lernprozesses.

Results

Results from previous phases:  

Au niveau de la communauté de coopération (créé en 2012) :

  • Ateliers de formation conjoints au Nord et au Sud : lutte contre la corruption, techniques agroécologiques, PCM
  • Développement d’outils et manuels conjoints qui permettent l’analyse de leur situation et le renforcment des programmes des œuvres.
  • Échanges spécialisés avec différents experts dans les domaines : religion et développement et droit à l’alimentation par exemple.

Au niveau de Pain pour le Prochain il s’agit avant tout de sensibilisation et de travail de politique de développement :

  • Les campagnes « stoppt die Nahrungsmittelspekulation »en 2013, „Wie viel Blut steckt in deinem Smartphone?“ en 2014, „CEO for a day“ en 2015 et „High Tech No rights“ en 2016 ont permis un travail de sensibilisation important. Même si les réactions ont été nombreuses et les promesses de certaines entreprises encourageantes, il est pour l’instant dificile d’évaluer le changement de comportement.
  • Les campagnes oécuméniques avec Action de Carême ont permis de sensibiliser une plus grande partie encore de la population avec les thèmes suivants : « Ohne Land kein Brot » en 2013, « die Saat von heute ist das Brot von morgen » en 2014, « weniger für uns, genug für alle » en 2015 et « verantwortung tragen-Gerechtigkeit stärken » en 2016.

Au niveau des œuvres partenaires, il n’est pas possible d’agréger les résultats étant donné que chacune a sa spécificité. Quelques exemples :

  • Une imprimerie braille fonctionne au Burkina Faso (meb  handicap visuel) et les enfants aveugles sont éduqués.
  • Au Cameroun, l’hôpital Manyemen a vu son nombre de patients traités augmenter de 22% (Mission 21).
  • L’armée du salut a reçu le prix « stop pauvreté » en 2013 pour son engagement contre la corruption.
  • Travail important de sensibilisation au Kosovo avec de nombreuses formations et table-rondes sur le droit des femmes et contre le cybercrime avec des représentants de la société civile, ONG locales et écoles. (Cfd)

Capitalisation d’expériences de plaidoyer dans le domaine de droit à l’alimentation/souveraineté alimentaire.

 


Directorate/federal office responsible SDC
Credit area Swiss cooperation with Eastern Europe
Project partners Contract partner
Swiss Non-profit Organisation
  • Bread for all

Implementing partner
Local Non-profit Organisation

Budget Current phase Swiss budget CHF   600'000 Swiss disbursement to date CHF   150'000
Project phases Phase 3 01.01.2017 - 31.12.2018   (Current phase) Phase 1 01.01.2013 - 31.12.2014   (Completed)