Relations bilatérales Suisse–Macédoine

La Suisse a établi des contacts réguliers avec la Macédoine dès son indépendance et a intégré le pays dans son programme de soutien à la transition. L’actuelle Stratégie de coopération suisse se concentre sur le soutien aux processus de réforme lancés dans les secteurs de la décentralisation, de l’économie, de l’approvisionnement en eau et de la protection de l’environnement. L’importante diaspora macédonienne en Suisse contribue à renforcer les liens entre les deux pays.

Points clés des relations diplomatiques

La Suisse a reconnu la Macédoine le 12 mai 1993 et utilise, pour ses relations bilatérales avec celle-ci, le nom constitutionnel «République de Macédoine» (comme plus de 130 autres pays). Les relations sont bonnes et dominées par les questions liées à l’importante communauté macédonienne en Suisse (regroupements familiaux, coopération policière) ainsi que l’important programme suisse de coopération au développement.

Banque de données des traités internationaux

Relations économiques

Les échanges commerciaux et économiques entre les deux pays restent modestes. Il existe un potentiel de croissance à la fois sur le plan commercial et des investissements directs suisses vers la Macédoine. A ce jour, ce sont surtout des ressortissants suisses d’origine macédonienne (ayant étudié ou travaillé en Suisse), qui découvrent progressivement les attraits et le potentiel d’affaires dans leur pays d’origine. Ainsi, un petit nombre de «Macédoniens de Suisse» ont établi avec succès des entreprises de taille petite ou moyenne dans leur pays, soit avec leurs propres moyens, soit en partenariat avec une compagnie suisse.

Soutien commercial, Switzerland Global Enterprise

Coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation

La Macédoine est un pays partenaire du programme de recherche SCOPES (Scientific Cooperation between Eastern Europe and Switzerland), financé conjointement par le Fonds national suisse (FNS) et la Direction du développement et de la coopération (DDC) suisse. Entre 2009 et 2014, 24 projets suisses ayant un volet macédonien ont reçu un soutien. Durant la même période, des chercheurs travaillant sur deux projets soutenus par le FNS indiquent avoir collaboré avec des collègues macédoniens dans les domaines des mathématiques, des sciences naturelles et des sciences de l’ingénieur.

Les chercheurs et les artistes macédoniens peuvent poser leur candidature pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse. La Macédoine en a obtenu 48 depuis le début de sa participation en 1964.

Bourses d’études universitaires de la Confédération

Echanges culturels

Jusqu’en 2008, Pro Helvetia a entretenu une antenne à Skopje et a été en mesure de tisser des liens entre les milieux culturels des deux pays. Depuis, la Suisse est présente dans des manifestations ponctuelles notamment dans le cadre de la Francophonie et des semaines de la langue italienne. En automne 2011, la venue de l’architecte tessinois Mario Botta a été un des moments forts de l’agenda culturel en Macédoine avec des conférences à Skopje et à Tetovo.

Coopération au développement

La Suisse intervient en Macédoine avec des projets de coopération bilatérale et des contributions à des programmes régionaux et internationaux depuis 1992. La Stratégie de coopération actuelle avec la Macédoine (période 2013-2016) se concentre sur le soutien aux processus de réforme lancés dans les secteurs de la décentralisation, de l’économie, de l’approvisionnement en eau et de la protection de l’environnement.

La Macédoine, qui n’a qu’une courte expérience de l’indépendance, se trouve dans une phase de développement et de construction de son identité nationale. Sur la voie de l’intégration européenne, le pays doit encore relever nombre de défis, même s’il connaît une relative stabilité et un certain essor. L’Accord-cadre d’Orhid (2001), qui a marqué la fin d’un conflit violent concernant les droits de la minorité albanaise, constitue la base de l’agenda politique du gouvernement, en particulier en ce qui concerne les droits des minorités et le processus de décentralisation. C’est dans ce cadre que s’inscrit la mise en œuvre du programme de coopération suisse.

Coopération au développement et aide humanitaire

Information par pays, SECO

Les Suissesses et les Suisses en Macédoine

Fin 2015, 321 Suisses vivaient en Macédoine.

Historique des relations bilatérales

En 1994, l’année suivant sa reconnaissance de la Macédoine, la Suisse a fait accréditer son ambassadeur résidant à Sofia et pris part à des missions diplomatiques visant à renforcer la stabilité du pays. Elle a mis à disposition six policiers dans le cadre d’opérations de sauvegarde de la paix des Nations Unies, et soutenu financièrement le recensement de 1994. En 1995, la Confédération a aidé à la création d'un émetteur radio local destiné aux minorités à Skopje.

Depuis 1996, la Macédoine a le statut de pays prioritaire d'intervention de la coopération suisse avec l'Europe de l'Est. Reflétant l’importance croissante de l’engagement suisse en Macédoine, la Suisse a inauguré une ambassade à Skopje en 2000. L’importance des moyens engagés, les compétences uniques de la Suisse dans certains domaines, et la complémentarité de son programme d’aide au développement par rapport aux programmes de l’UE, font aujourd’hui de la Suisse un partenaire apprécié de la Macédoine.

Macédoine, dictionnaire historique de la Suisse