Relations bilatérales Suisse–Namibie

Les relations entre Berne et Windhoek sont bonnes et de nature à s’intensifier. Le processus d’accession de la Namibie à l’indépendance avait été l’occasion du premier engagement d’une formation militaire suisse (non-armée) dans une opération de maintien de la paix des Nations-Unies, en 1989–1990.

Points clés des relations diplomatiques

Les contacts à haut niveau ont été peu fréquents. L’ambassadeur de Suisse résidant à Pretoria est accrédité auprès du président de la République de Namibie. Celle-ci est représentée en Suisse par son ambassadeur à Bruxelles.

Traités bilatéraux

Coopération au développement et aide humanitaire

Coopération économique

La Namibie est membre de l’Union douanière d’Afrique australe et bénéficie de l’accord de libre échange conclu par celle-ci avec l’Association européenne de libre-échange (AELE). Le commerce entre les deux pays passe en partie par l’Afrique du Sud. Selon les statistiques douanières suisses, en 2010, les importations suisses en provenance de Namibie s’élevaient à 2,9 millions CHF, composées principalement de produits agricoles et de matières premières. Les exportations s’élevaient à 6,2 millions CHF, composées principalement de machines. Les ressources minières namibiennes ont aussi attiré certains des grands groupes dont le siège se trouve en Suisse.

Soutien commercial (Switzerland Global Enterprise)

Coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation

Les chercheurs et artistes de la Namibie peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d'études universitaires de la Confédération

Les Suissesses et les Suisses en Namibie

 Fin 2015, 321 Suisses et Suissesses vivaient en Namibie. Les touristes suisses s’y rendent en nombre croissant (13’000 en 2011 selon l’administration namibienne). La Namibie fait partie du rayon du Consulat général de Cape Town.

Historique des relations bilatérales

Négociée à Genève sous les auspices des Nations Unies, la transition à l’indépendance de la Namibie, sous contrôle de l’Afrique du Sud depuis 1920, a été soutenue par la Suisse. Le Conseil fédéral a reconnu le nouvel état dès son indépendance en 1990.

Fidèle à sa tradition des bons offices et désireuse de favoriser un règlement pacifique des conflits en Afrique australe, la Suisse a accueilli à Genève, en 1988, des négociations sur l'Angola et la Namibie. Elle a ensuite soutenu le plan de paix de l'ONU et envoyé en Namibie une unité médicale de 155 personnes, puis 31 observateurs lors des élections.

Le bureau de coordination de la DDC ouvert en relation avec cette mission en 1989 fut transformé en consulat général après l’indépendance, fermé en juin 1996.

Entrée dans le Dictionnaire historique de la Suisse