PASEFA - Programme d’appui à la sécurisation des exploitations familiales agro pastorales


Au Niger, l’agriculture et l’élevage constituent les sources de revenus et d’aliments pour 80% de la population. La productivité décroissante des exploitations familiales (EF) ne leur permet pas d’assurer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle. Le front agricole s’étend, exacerbant les conflits entre agriculteurs et éleveurs. En sécurisant l’accès au foncier et revitalisant les systèmes de production de manière durable, la Suisse contribuera à augmenter les moyens d’existence des EF dans un environnement apaisé. 

Country/region Topic Period Budget
Niger
Agriculture & food security

Agricultural land resources
Household food security
Agricultural development
01.10.2020 - 14.11.2026
CHF  8’350’000
Background Au Niger, l’agriculture et l’élevage emploient plus de 80% de la population active et constituent les principales sources de revenus et d’aliments. La population reste dépendante des aléas climatiques et sujette aux crise alimentaires. De plus, les effets de la croissance démographique, du changement climatique, de l’insécurité dans les zones frontalières, de la guerre en Ukraine, de la crise sanitaire COVID19 et de la hausse des prix continuent d’affaiblir la capacité de résilience des ménages. Malgré les programmes d’aide, le nombre de personnes en insécurité alimentaire et nutritionnelle dépasse 3 millions chaque année (4.4 millions en 2022). Les jeunes, les femmes et les pasteurs-éleveurs ont un accès plus limité aux facteurs de production et à l’assistance, les rendant plus vulnérables. Le front agricole continue de s’étendre, réduisant les aires pastorales et exacerbant les conflits entre agriculteurs et éleveurs et menaçant la cohésion sociale. L’accès au foncier – base des systèmes de production – doit ainsi continuer à être sécurisé.
Objectives Les exploitations familiales à Dosso et Maradi assurent leur propre sécurité alimentaire et nutritionnelle dans un environnement apaisé  
Target groups

-    Zone : régions de Dosso et de Maradi.

-    5000 exploitations familiales vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, y compris les personnes déplacées.

-    Les collectivités territoriales et les services déconcentrés de l’Etat.

-    Le secrétariat permanent du code rural, les commissions foncières au niveau régional, départemental, communal et de base.

Medium-term outcomes

1.    Les EF développent leurs différentes productions sur un foncier sécurisé;

2.    Les agriculteurs et les éleveurs cohabitent pacifiquement sur les espaces et ressources agropastorales grâce à des mécanismes de prévention et de résolution des conflits fonctionnelles;

3.    Les EF augmentent significativement leurs revenus grâce à une production durable et sensible au climat ainsi que la transformation et la commercialisation de leurs productions .

Results

Expected results:  

-    Les structures du code rural améliorent leurs capacités à délivrer les services de sécurisation foncière;

-    La mise en œuvre des schémas d’aménagement foncier (SAF) de Dosso et Maradi est accompagnée; 

-    Les mécanismes de financement durable des SCR sont définis;

-    Les mécanismes locaux, y compris les cadres institutionnels et politiques de prévention et résolution pacifique des conflits, sont appliqués;

-    Le cadre réglementaire de prévention et résolution pacifique des conflits est renforcé;

-    Un dispositif d’appuis conseils, pour des productions durables et sensibles au climat, est mis en œuvre;

-    Les capacités de transformation et de commercialisation des produits sont améliorées;

-    Les technologies climato-sensibles sont disponibles.


Results from previous phases:   De 1998 à 2020, la DDC a appuyé le renforcement des moyens d’existence des populations et la sécurisation du pastoralisme au Niger à travers, principalement, le programme d’Appui au Secteur de l’Elevage (PASEL). Plus de CHF 15 millions ont été investis qui ont permis la réhabilitation de 2’000 hectares d'aires pastorales dégradées, la construction de 100 puits pastoraux et le balisage de 4’000 km de couloirs de passage répertoriés. Le PASEL a contribué à l’adoption de la politique foncière, soutenu l'élaboration, l'adoption et la diffusion des textes de lois sur le pastoralisme et l’adoption des schémas d’aménagement foncier (SAF) des régions de Maradi et Dosso (seuls existant au Niger). Il a significativement permis de diminuer les conflits meurtriers entre agriculteurs éleveurs.  Les leçons tirées du PASEL sont :  les commissions foncières nécessitent un appui continu, en raison du renouvellement des élus en 2021; la société civile pastorale doit être mieux structurée au niveau régional et national et leur plaidoyer renforcé ; les SAF doivent être soutenus et accompagnés pour assurer leur opérationnalisation durable; le besoin de renforcement de l’e agriculture  et élevage permettant un accès au savoir et échange des pratiques ; le contexte fragile et dynamique requiert une réponse adaptative, pouvant être mise à l’échelle et ciblant les plus vulnérables qui étaient exclus par leur manque de capital. 


Directorate/federal office responsible SDC
Project partners Contract partner
Private sector
Swiss Non-profit Organisation
  • Swiss Interchurch Aid
  • Foreign private sector North
  • Foreign private sector South/East


Coordination with other projects and actors

PTF (Union Européenne, FIDA, les coopérations bilatérales luxembourgeoise, allemande/GIZ, belge/ENABEL ; Banque Mondiale (PRAPS), le projet IDAN/SNV), Programmes DDC (PAPI, PROMEL, GWANI, PACT)

Cluster sécurité alimentaire et Cadre élargi de concertation du DNPGCA pour une synergie avec les acteurs de la réponse à l’insécurité alimentaire.

Budget Current phase Swiss budget CHF    8’350’000 Swiss disbursement to date CHF    3’283’855